Taleb Ibrahimi :Nécessité de moraliser la vie publique
Search
Lundi 17 Février 2020
Journal Electronique

«L'armée a joué un rôle important dans le maintien du caractère pacifique du mouvement populaire grâce à son engagement d'éviter tout recours à   l'utilisation de la violence. Cela se reflétait clairement dans le travail des forces de sécurité en contact permanent avec les manifestants », a écrit mercredi 22 mai, Ahmed Taleb Ibrahimi, ancien ministre des Affaires étrangères.

Dans une  lettre rendue publique, il y voit   « les graines d'une nouvelle culture de la prévention de l'utilisation de la violence pour accéder ou s’accrocher au pouvoir ». L’ex candidat aux présidentielles de 1999 estime que l’institution militaire est disciplinée et évite toute ingérence directe dans les affaires publiques. Toutefois « Elle doit, dans ce cas particulier et exceptionnel, écouter les propositions des élites et des dirigeants populaires et ne pas soutenir des institutions impopulaires», ajute t-il. Pour lui, devant le blocage politique de l'intransigeance du pouvoir et le respect des exigences du mouvement populaire, il est de son devoir d’exprimer son opinion sur cette révolution pacifique pour corriger certaines erreurs et assurer la convergence des points de vue.

Pour lui, la solution la plus viable est de combiner les fondements constitutionnels des articles sept et huit. Il a ensuite   rappelé ses efforts pour rassembler les Algériens et éviter la discorde et sa défense de la réconciliation nationale « quand elle était interdite dans lexique politique », précise t-il. «La Constitution est l’œuvre des hommes. Elle ne doit pas être en décalage par rapport au mouvement du réel ni être une embûche devant le mouvement du futur. C’est ma vision pour sortir de la crise qui s’ajoute aux autres initiatives », a-t-il renchéri. Il se dit étonné qu’elles n’aient pas été prises en compte par les décideurs ». Dans sa longue lettre, il a appelle les jeunes du hirak à maintenir « la dynamique du changement. Pour lui , « ces jeunes ont repris l’initiative pour construire leur avenir et qui lèvent l’étendard du changement et du renouveau ». « Mon âge avancé annule toute ambition en moi. Je n’ai plus cette force qui pouvait me permettre d’être avec vous dans les marches avec qui vous secouez, depuis le 22 février 2019, les piliers du régime corrompu et vous jetez les bases d’un avenir radieux », a-t-il poursuivi. «  C’est une ère qui va connaître la construction de l’État de droit protégé par les valeurs de la nation. Un État qui respecte les libertés et les droits de l’homme avec une justice indépendante, une justice sociale réelle concrétisée par un partage juste du revenu national et des opportunités équitables offertes à tous dans le progrès social, la vie décente et la participation à la vie politique », a-t-il conclu. Il faut auparavant selon Taleb moralisé la vie publique en mettant en avant des hommes de responsabilités et non des hommes d’exécution ».

M. Benkeddada

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

    • Plus d’un Algérien sur deux en surpoids :: Un mal qui épargne de moins en moins les jeunes

      Des spécialistes de la santé ont, de nouveau, tiré la sonnette d’alarme sur les dangers de l’obésité à l’origine de l’apparition de maladies cardio-vasculaires et de cancers.

      Lors de la deuxième journée de la formation médicale continue, organisée, jeudi dernier, au Centre familial de Ben Aknoun (Alger) par l’Association de médecine interne (Sami) d’El Biar, le Pr Amar Tebaibia a tiré la sonnette d’alarme sur le problème d’obésité. Selon ce praticien, chef du service médecine interne à l’EPH d’El Biar et président de la Sami, «le surpoids et de l’obésité concernent 55,6% des Algériens dont 30,1% de femmes».

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

    • Bombardement de Sakiet Sidi Youcef : Une action désespérée

      Entretenir la mémoire des chouhada algériens et tunisiens tombés au champ d’honneur lors du bombardement, le 8 février 1958, de Sakiet Sidi Youssef, est une occasion qui s’offre pour renforcer une relation exceptionnelle qui unit les deux peuples voisins et frères. C’est ce qu’a soutenu, jeudi dernier, le secrétaire général du ministère des Moudjahidine, lors d’une conférence au Centre national d’études et de recherches sur le mouvement national et la révolution du 1er Novembre 1954, à Alger.

Sciences et Technologies

L'agenda

APN

Le groupe parlementaire algérien au Conseil de la choura de l’Union du Maghreb arabe organise, le 17 février , à 8h30,  à l’Assemblée populaire nationale, une journée à l’occasion de la célébration du 31e anniversaire de la création de l’UMA.

 

 Ministère  de la Solidarité

La ministre de la Solidarité, de la Famille et de la Condition de la femme, Kaoutar Kirikou, préside, le 17 février à 15h, au siège du ministère, la célébration de la Journée de l’enfant maghrébin.

Ministère des Moudjahidine

Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, présidera, les 17 et 18 février  dans la wilaya de Saïda, la cérémonie de célébration de la Journée nationale du chahid.

Marketing touristique

L’Ecole supérieure d’hôtellerie et de restauration d’Aïn Benian (Alger ) abritera, les 19 et 20 février, les 13es journées de marketing touristique, organisées par RH International Communication.

MDN

La 1re Région militaire organise, à partir de 17 février jusqu’au 20 février, à l’Ecole nationale des techniques aéronautiques, le championnat national militaire de boxe.

 

UGCAA

Le SG de l’Union générale des commerçants et artisans algériens, Hazab Ben Chahra, organise, le 17 février , à 10h, au siège de l’Union, une conférence de presse sur les marchés de gros et leur organisation à l’approche du mois de Ramadhan.

HCA

Le Haut-Commissariat à la langue amazigh célébrera, les 21 et 22 février, à Ghardaïa, la Journée internationale de la langue maternelle.

HCLA

Le Haut-Conseil de la langue arabe organise, les 19 et 20 février, à 9h, à la bibliothèque El-Hamma (Alger), une rencontre nationale sur les écoles coraniques et leur rôle dans le développement de la langue arabe.

HCI

Le Haut-Conseil islamique organisera, les 25 et 26 février, en coopération avec la wilaya de Bordj Bou-Arréridj, le colloque international Mohamed-El-Arabi-Ben-Etebani intitulé «La connaissance nodale et son impact sur l’unité et la stabilité de la nation».

Salon de la logistique

Le 4e Symposium international sur la trans-logistique, le transit et l’entreposage des marchandises se tiendra le 29 février à Alger.

TNA
Le Théâtre national algérien Mahieddine-Bachtarzi organise, le 17 février , à 10h30, une conférence de presse pour présenter la pièce «Bellezza», produite par l’association SOS Bab El Oued, en présence de sa réalisatrice, Di Marco Chiara.



Exposion d’arts plastiques
L’Office Riadh El-Feth (Alger) organise, jusqu’au 29 février, au Centre des arts, une exposition d’arts plastiques d’Amel Kamila Hamidou et Samira Merabet.

ONCI
L’Office national de la culture et de l’information et le Centre algérien du développement du cinéma prganisent, demain, à l’occasion de la Journée nationale du chahid, la projection du film «Le Puits» et le film documentaire intitulé «Maâraket el chabaka el kobra».

Don de sang
La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire don de sang.

Football

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept