Imprimer

Le Parti des travailleurs (PT) a réitéré, par la voix de sa Secrétaire générale Louisa Hanoune, samedi à Alger, son appel pour la mise sur pied de "comités populaires" qui regroupent différentes

catégories de la société et œuvrent à formuler les revendications soulevées par les citoyens durant les dernières marches pacifiques.

Lors d'une réunion du bureau national du comité des étudiants du parti, Mme Hanoune a précisé que "la seule voie à même de consacrer la souveraineté du peuple est de constituer des comités populaires qui regroupent toutes les catégories de la société, à savoir des étudiants, des travailleurs, des retraités, des personnes aux besoins spécifiques et des jeunes qui mandateront, à leur tour, leurs délégués pour convoquer une assemblée générale nationale et formuler les revendications soulevées par les citoyens".

Dans ce sens, Mme Hanoune a souligné que "les comités populaires sont nécessaires", car il s'agit de "préserver le caractère pacifique des marches populaires", considérant que "la participation de l'ensemble des franges sociales dans la constitution de ces commissions est une consécration effective de la souveraineté du peuple".

Dans ce sens, la SG du PT a indiqué que les slogans brandis lors des derniers vendredis, qui étaient "plus précis", ont définit le contenu politique et socioéconomique des aspirations de la majorité du peuple qui veut "le départ du système politique et veut exercer sa pleine souveraineté".

Ces slogans ont également exprimé de manière "franche et claire" le rejet de toute ingérence étrangère, ce qui affirme que "la majorité est attachée à la souveraineté nationale", a-t-elle ajouté.

Par ailleurs, Mme Hanoune a indiqué que "le PT considère que le régime le plus démocratique qui consacre la souveraineté populaire est le régime parlementaire monocaméral".