Le foisonnement des candidatures: des spécialistes appellent à une révision de la loi
Search
Mardi 23 Avril 2019
Journal Electronique

Le foisonnement des candidats à la présidentielle qui fait le buzz sur les réseaux sociaux fait grincer les dents des constitutionnalistes et certains partis qui crient à la folklorisation du système politique. «Avoir autant de candidats sans aucune qualification requiert une étude approfondie», reconnaît le Dr Messaoud Chihoub, professeur et spécialiste en droit constitutionnel. «Afin de consacrer la démocratie et le pluralisme, la loi est restée très ouverte s’agissant des conditions exigées des candidats. C’est une des raisons qui a poussé un nombre élevé de citoyens à se jeter dans le bain», poursuit le professeur. Mais selon lui, «cette situation ne risque pas de trop durer, car le Conseil constitutionnel saura réduire le nombre de ces candidats loufoques qui pourraient même se retirer avant le dépôt des dossiers, faute de pouvoir recueillir les 60.000 signatures exigées par la loi. Il est dommage que celle-ci n’ait pas établi de conditions précises pour le retrait des formulaires. Aujourd’hui, il suffit d’une lettre d’intention adressée au ministère de l’Intérieur», regrette-t-il. Il s’interroge aussi sur le programme électoral de ces prétendants à la candidature, d’autant plus qu’ils n’ont que 25 jours pour l’expliquer et tenter de convaincre. «Il est temps de revoir la loi organique pour imposer des conditions plus dures. Le législateur doit remettre de l’ordre dans la phase de la souscription et dans celle de l’étude des dossiers des candidats», préconise-t-il.

Cet engouement sans précédent est étroitement lié à «l’indulgence de la loi électorale et les avantages financiers que les candidats espèrent encaisser à la fin de la campagne électorale», estime Chihoub. A cela viennent s’ajouter «les dons qui proviendraient de sympathisants et le fait qu’ils puissent bénéficier de l’ouverture du champ médiatique». Même constat chez le Dr Issaâd, professeur en droit constitutionnel. «On assiste à une pléthore de candidats fantaisistes dont le nombre a dépassé la centaine», constate-t-il. Selon lui, «la loi actuelle le permet, d’où l’importance de prévoir un autre texte pour éviter que les formulaires ne soient retirés aussi facilement». «Le gouvernement pourrait saisir le Parlement pour trancher la question», a-t-il ajouté.

                                                           Folklorisation

«En l’absence de critères précis, beaucoup veulent prétendre à la magistrature suprême», constate Abdelhak Kazitani, sénateur RND. «C’est une occasion pour certains de se faire connaître», ajoute-t-il. Et de rappeler la nécessité de fixer des critères strictes, car il y va de l’image de l’Algérie à l’extérieur comme à l’intérieur.

«On assiste à la folklorisation du système politique. Laisser des personnes sans aucune base électorale se présenter est une manière de dépolitiser la société et de l’éloigner du scrutin», clame Mohamed Nebbou, ancien premier secrétaire national du FFS. Pour lui «il est malheureux que des partis   qui peinent à présenter une liste communale se rabattent sur la présidentielle». Qaunt au député du parti des travailleurs, Ramdane Taâzibt, «ce fait dévalorise la fonction présidentielle».

Fatima Saïdi du MSP abonde dans le même sens : «Le nombre de candidats qui ont retiré les formulaires dépasse tout entendement. Le problème se pose dans la loi.» Il existe, selon elle, «un vide juridique qu’il faut absolument rectifier, car le problème se pose aussi lors des élections communales et législatives».

Assia Boucetta

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 

 Ministère du Commerce
Le ministre du Commerce, Saïd Djellab, effectuera, le 23 avril, à 10h, une visite de travail au laboratoire national des essais à Sidi Abdellah Errahmania.

Ministère du Tourisme
Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Abdelkader Benmessaoud, présidera,  le 23 avril , à partir de 8h30 à l’hôtel Azul Palm-Beach (Alger), une journée d’étude sur le financement des projets touristiques.

Radio algérienne

Le café littéraire «Sidjilet oua maâna» de Radio Culture aura lieu  le 23 avril à 10h30, au centre culturel Aïssa-Messaoudi et recevra Rachid Boutheldja, sous-directeur du patrimoine au ministère de la Culture .

Don  de sang

La Fédération algérienne des donneurs de sang   appelle l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire don de sang.

 

Ecole supérieure algérienne des affaires

L’école supérieure algérienne des affaires organisera  le 23 avril à 14h, l’Art day, une journée qui consiste en une exposition d’œuvres d’art et un spectacle de danses et de chants.

Semaine de la langue espagnole

Dans le cadre de la Semaine de la langue espagnole en Algérie, les ambassades d’Espagne, d’Argentine, du Chili, de Colombie, de Cuba, du Mexique, du Pérou et du Venezuela et l’institut Cervantès d’Alger organisent, du 23 au 28 avril, un riche programme culturel.

 

 

USTO

Un workshop international dédié à la cryptologie et ses applications est prévue les 22 et 23 avril à l’université des sciences et de la technologie Mohamed Boudiaf d’Oran à l’initiative du laboratoire de codage et de la sécurité de l’information relevant de l’université indiquée.

 

 MDN
La 1re Région militaire organise jusqu’au 24 avril   le championnat national militaire d’athlétisme au complexe sportif de Blida, la Chiffa. Par ailleurs, la base navale principale de Mers El Kébir de la 2e Région militaire abrite jusqu’à demain le 22e championnat national militaire du pentathlon naval de la saison sportive 2018-2019.

Galerie Espaco
L’artiste peintre Denis Martinez présentera  jusqu’au 4 mai sa nouvelle exposition de peinture intitulée «Bahaz Khouya Gnaoui Blidi, Hkayet 3chra (histoire d’une complicité)», à la galerie Espaco (Alger).

Musée du moudjahid
Dans le cadre de l’émission «Rendez-vous avec l’histoire», le Musée national du moudjahid organisera le 24 avril , à 14h, la 206e émission spéciale intitulée «comment lire l’histoire : temps et lieu».
gétablissement arts et culture
L’Etablissement arts et culture de la wilaya d’Alger organise le 23 avril , à 14h, à la galerie Mohamed-Racim, une exposition du peintre Mohamed Smara.

Institut français d’Alger
L’institut français d’Alger procèdera le 24 avril, à 18h, à la projection du film «Delphine et Carole insoumises» en présence de la réalisatrice Callisto Mc Nult.

Institut français d’Oran
L’Institut français d’Oran organise tous les samedis jusqu’au 27 juillet, de 14h à 16h, des ateliers de slam.

SAOM
Les nouvelles thérapies dans le traitement du cancer du sein sera le thème principal d’une rencontre organisée par la Société algérienne d’oncologie médicale jeudi prochain à Oran.

Photo news
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  •  Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • École El Melah
  • École El Melah

Football

Sports Divers

Conception/Kader Hamidi . Hebergement/Kdhosting : kdconcept