Search
Ce que attendent les formations politiques de la loi sur les partis
Lundi 23 Juillet 2018
Journal Electronique

Le ministère  de l'Intérieur compte soumettre, début 2018, un projet de loi sur les partis. L’annonce a été faite par le ministre de l'Intérieur, des collectivités  locales et de l'aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, lors de sa visite mardi dernier dans la wilaya de Ghardaïa. Pour les partis politiques cette révision s’avère une nécessité même s’ils estiment  que le vrai problème ne réside pas dans les textes mais dans leur application. 

L’ancien chef du groupe parlementaire du MSP, Naamane Laouar estime que l’annonce du ministre tombe à point nommé. Selon lui,  il faut revoir certaines dispositions de la loi actuelle, particulièrement les procédures de création de partis.  « Le ministère de l’Intérieur doit  se désengager  de l’octroi des agréments pour se consacrer à  réunir les conditions nécessaires à même de faciliter la création de partis politiques », recommande-t-il, soulignant la nécessité d’alléger les procédures. Côté pratique, le cadre du MSP propose de revoir à la hausse le nombre de participants exigé par la loi pour  valider un  congrès constitutif. « 400 congressistes, c’est très peu. Il faut revoir à la hausse  ce nombre de manière à permettre  l’émergence  d’une classe politique forte capable de jouer son rôle », explique-t-il

De son côté, le président  du Front national algérien, Moussa Touati n’est pas contre l’idée de revoir le texte actuel… Il n’est pas aussi contre son maintien. « Ce n’est pas un problème de texte. Il faut changer d’abord les mentalités. Nous avons changé beaucoup de loi sans que les résultats souhaités s’en suivent.  C’est l’application et le respect des textes qui fait défaut », observe Moussa Touati. Pour lui, le ministère de l’Intérieur ne doit pas se poser en « arbitre » dans les opérations de  délivrance et du  retrait d’agréments. « Le peuple  seul peut être un arbitre», estime-t-il.

Le président du Front de l'Algérie nouvelle (FAN), Djamel Benabdesslem a insisté sur le dialogue et la concertation. « Le ministère ne doit pas faire cavalier seul dans cette entreprise. Il doit être à l’écoute des propositions de partis politiques », souligne-t-il. Selon lui, une nouvelle loi sur les partis est la bienvenue afin de créer une classe politique « forte » et « représentative » et faire enraciner  une pratique politique « saine ».

Pour lui aussi, les conditions de création de nouveaux partis doivent être allégées et simplifiées  à travers l’introduction d’ « amendements positifs ». Il a regretté qu’aujourd’hui, le ministère fait comme bon lui semble dans l’octroi des agréments. « Un parti politique est déclaré agréé par la loi deux mois après avoir organisé son congrès constitutif et ce même s’il n’a pas eu la réponse du ministère.  Mais sur le terrain, la réalité est toute autre. Aucun parti ne peut être agréé sans la notification du ministère de l’intérieur », précise-t-il.   Djamel Benabdeslam souhaite également que la future loi instaure les principes du coaching politique, notamment pour les nouveaux partis histoire de leur inculquer la culture politique.

Pour sa part, Kamel Mida du parti TAJ observe qu’il est encore trop tôt de se prononcer sur la nature de la nouvelle loi en préparation.  Toutefois, il souligne le besoin de mettre en œuvre de nouvelles règles relatives à la création de partis pour ne laisser que ceux ayant un ancrage au sein de la population et de véritables visions politiques. Il ajoute que le fameux agrément doit être remis par une autorité avec des conditions claires et moins de bureaucratie. 

Amokrane H.

Santé

Environnement

Société

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

Ministère de l’Agriculture

Le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazghi, effectue, samedi et dimanche, une visite de travail dans la wilaya de Laghouat.

Ministère de la Formation professionnelle

Le ministère de la Formation et de l’Enseignement professionnels organise, jusqu’au 15 septembre, une caravane pour faire connaître le secteur.

Ministère du Tourisme

Le ministre du tourisme et de l’Artisanat, Abdelkader Benmessaoud, présidera, dimanche, à   9h30, à l’hôtel El Djazaïr, une rencontre qui regroupera les acteurs du tourisme, les cadres de l’administration centrale et des institutions sous tutelle.

Ministère de la Santé

Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière organisera, le 23 juillet à 9h30, à l’Institut national de la santé publique (El Biar, Alger), une conférence de presse sur le moustique tigre.

Ministère des Travaux publics

Le ministre des Travaux publics et des Transports et le wali d’Alger effectueront, dimanche, à partir de 7h30, une visite de travail dans la wilaya d’Alger.

Photo news
  • Tremblement exercice de terre
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Tremblement exercice de terre
  • Tremblement exercice de terre
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Conférence de presse Ouyahia
  • Crash d'un Illiouchine de transport militaire près de Boufarik, 257 morts
  • Crash d'un Illiouchine de transport militaire près de Boufarik, 257 morts
  • Crash d'un Illiouchine de transport militaire près de Boufarik, 257 morts
  • Conférence de presse Ouyahia
  • Conférence de presse Ouyahia
  • Conférence de presse Ouyahia
  • Conférence de presse Ouyahia
  • Conférence de presse Ouyahia
  • Conférence de presse Ouyahia

Football

Sports Divers

Reportage

Conception/Kader Hamidi . Hebergement/Kdhosting : kdconcept