Search
Benyounes assure que le MPA ''est un parti de conviction''
Lundi 23 Juillet 2018
Journal Electronique

Samedi, lors de l’ouverture à l’hôtel Mazafran  des travaux de la session ordinaire du parti MPA, Amara Benyounes a fustigé ceux qui, selon lui,  manœuvrent, à l’intérieur et à l’extérieur du parti  pour semer la zizanie.

« Vous avez échoué. Le MPA va bien.  Personne ne peut nous perturber. Nous sommes un parti de conviction. Le MPA n’est pas Amara Benyounès mais celui de tous les militants», lance-il. Il ajoutera : « certains ont tenté de nous entrainer dans la course aux élections présidentielles du 2019.  Là encore, nous leur disons non. Nous soutenons  le président de la République ».Evoquant dans la foulée les élections  du 23 novembre prochain, le président du MPA  croit en ses chances. « Nous sommes prêts. Nous sommes la troisième force politique du pays et nous comptons  y rester », a-t-il clamé. Il a fait savoir que le parti a établi 850 listes de candidats à travers 46 wilayas.  Selon lui,  « le fait d’appeler les citoyens à une révolution pacifique est une manière de demander un coup d’état militaire contre le président Bouteflika ». « Une révolution citoyenne pacifique ? Je n’en connais pas. La violence ne mène jamais à la démocratie. Elle  mène au désordre et au  chaos », affirme-t-il.

Benyounes n’a pas manqué de fustiger une nouvelle fois l’opposition. « Ils ont échoué », s’exclame t-il. «  Ces partis n’ont qu’une seule obsession ; la destitution du  président de la république. C’est de notre devoir le plus légitime de défendre le chef de l’Etat. Le président ira au terme de son mandat et  celui qui veut prendre  le pouvoir n’à  qu’attendre 2019», a-t-il dit. Selon lui, « le changement du gouvernement relève des prérogatives du président de la république ».  Il répondait   ainsi à  certains partis qui s’interrogent  sur les motivations qui ont poussé le chef de l’Etat de  changer de  premier ministre.  Il est revenu par ailleurs  sur  la récente  réunion   des partis de la majorité sous la présidence d’Ouyahia.  « Notre réunion a soulevé  un tapage qui n’avait pas lieu   d’être. Il s’agit d’une démarche tout à fait naturelle. Nous sommes la majorité et nous avons  la légitimité de se concerter », a-t-il justifié.

Par ailleurs, évoquant  les images  sur la décennie noire diffusée par l’ENTV à l’occasion du 12ème anniversaire de la réconciliation nationale,  Benyounes  n’y  trouve pas d’inconvénient. «  Nul n’oublie », a-t-il proclamé.   « Un terroriste restera à jamais un terroriste, un patriote toujours un patriote », insistera t-il. Abordant la question de l’heure, le financement non conventionnel, il  rappellera   que celui-ci est un mécanisme classique et traditionnel. Bényounes   a mis ensuite  l’accent  sur  la nécessité d’engager des réformes économiques profondes et radicales  pour faire face  à la crise. A propos de  l’introduction de l’argent sale dans la politique dénoncée par des partis, Benyounes demande à ces derniers de faire d’abord le nettoyage  dans leurs rangs.  « L’argent sale est celui qui provient de la drogue, du terrorisme. Ne peut être considéré  comme  tel l’argent des entreprises et des hommes d’affaire gagné à la sueur de leur front», a-t-il estimé. Il  redoutera surtout  une « campagne suicidaire  contre le pays qui ne peut se  développer  sans ses hommes d’affaires et sans son secteur privés ».

Amokrane H

Santé

Environnement

Société

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

Ministère de l’Agriculture

Le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazghi, effectue, samedi et dimanche, une visite de travail dans la wilaya de Laghouat.

Ministère de la Formation professionnelle

Le ministère de la Formation et de l’Enseignement professionnels organise, jusqu’au 15 septembre, une caravane pour faire connaître le secteur.

Ministère du Tourisme

Le ministre du tourisme et de l’Artisanat, Abdelkader Benmessaoud, présidera, dimanche, à   9h30, à l’hôtel El Djazaïr, une rencontre qui regroupera les acteurs du tourisme, les cadres de l’administration centrale et des institutions sous tutelle.

Ministère de la Santé

Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière organisera, le 23 juillet à 9h30, à l’Institut national de la santé publique (El Biar, Alger), une conférence de presse sur le moustique tigre.

Ministère des Travaux publics

Le ministre des Travaux publics et des Transports et le wali d’Alger effectueront, dimanche, à partir de 7h30, une visite de travail dans la wilaya d’Alger.

Photo news
  • Tremblement exercice de terre
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Tremblement exercice de terre
  • Tremblement exercice de terre
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Conférence de presse Ouyahia
  • Crash d'un Illiouchine de transport militaire près de Boufarik, 257 morts
  • Crash d'un Illiouchine de transport militaire près de Boufarik, 257 morts
  • Crash d'un Illiouchine de transport militaire près de Boufarik, 257 morts
  • Conférence de presse Ouyahia
  • Conférence de presse Ouyahia
  • Conférence de presse Ouyahia
  • Conférence de presse Ouyahia
  • Conférence de presse Ouyahia
  • Conférence de presse Ouyahia

Football

Sports Divers

Reportage

Conception/Kader Hamidi . Hebergement/Kdhosting : kdconcept