Les sénateurs adoptent une motion de soutien au plan d’action du gouvernement
Search
Lundi 06 Avril 2020
Journal Electronique

 

Les membres du Conseil de la nation ont adopté, dimanche  , à l’unanimité, une motion de soutien au plan d’action du gouvernement lors d’une séance plénière. Cette approbation est intervenue suite à la réponse du Premier ministre, Abdelaziz Djerad, réservée aux multiples questionnements des sénateurs soulevés lors des débats.

Djerad : Priorité à l’emploi  et à l’amélioration du niveau de vie 

Djerad affirme d’entrée que la feuille de route de l’Exécutif renferme des «solutions à l’ensemble des crises que connaissent de nombreux secteurs névralgiques». Abordant le financement de ce plan d’action, il souligne qu’il renferme des politiques publiques visant la concrétisation des engagements du président de la République. Il implique des outils qualitatifs ne se limitant pas seulement à des programmes d’investissements nationaux. Il concerne un volet politique important et des réformes structurelles dans différents domaines. Il s’agit de développer un nouveau processus fondé sur de nouveaux mécanismes visant une redéfinition des priorités. Cet élan sera conforté également par le développement d’un nouveau système des statistiques dans l’objectif serait de réactualiser les données statistiques en fonction des situations prévalant dans toutes les régions du pays. Le souci serait d’élaborer une vision objective sur le seuil de développement de l’ensemble des wilayas et de constater les disparités pour concevoir les solutions appropriées. Le Premier ministre explique aux sénateurs que l’action du gouvernement sera orientée vers les priorités ayant un impact direct sur l’emploi et le niveau de vie des citoyens. D’où le besoin de fixer les moyens de financement pour arrêter les ressources supplémentaires, et ce, tout en consacrant toujours le principe de la rationalisation des dépenses. «Le gouvernement envisage de transformer le secteur public en source de financement du Trésor public. Il s’attelle à recalculer les comptes de la Caisse de retraite dans le but d’atténuer son déficit. L’Exécutif s’est fixé comme principale ambition de récupérer l’argent dilapidé à l’échelle interne et externe. Revoir les avantages fiscaux, les dépenses publiques pour éliminer les projets d’investissement sans retombées économiques et sociales. Mieux contrôler la parafiscalité des entreprises publiques et les comptes spéciaux. Le gouvernement compte lutter plus efficacement contre la corruption et l’évasion fiscale», précise-t-il. Djerad évoque, par ailleurs, la reconstruction de l’Etat pour dire que son gouvernement se fixe comme credo la consolidation de la démocratie à travers la matérialisation de l’engagement pris par le chef de l’Etat se rapportant à la refonte du système électoral du pays pour en faire un véritable outil d’expression de la volonté populaire.

«D’où vient ta richesse ?»
A propos de la lutte anticorruption, le Premier ministre assure que le gouvernement ne ménagera aucun effort pour lutter contre ce fléau du point de vue législatif et procédural. Il est prévu l’amendement des textes y afférents en collaboration avec l’institution législative par souci d’assurer une meilleure gestion des affaires de l’Etat, de protéger les deniers publics et de consolider les institutions de contrôle. « Nous appliquerons un principe tant revendiqué par les Algériens, d’où vient ta richesse ? », a-t-il rassuré. Le gouvernement devra également amender le code des marchés publics pour consacrer plus de transparence dans les dépenses publiques, ajoute Djerad. Il s’engage, en outre, à instaurer une concurrence loyale entre toutes les compétences en consacrant une alternance aux postes de responsabilité, même à l’échelle locale. Au sujet du renforcement de la décentralisation, l’Exécutif annonce l’élaboration d’une nouvelle loi sur les circonscriptions territoriales dans le but de consacrer plus de prérogatives aux élus au plan local. Djerad n’a pas omis d’affirmer que le cheval de bataille de son gouvernement est l’amélioration du niveau de vie des citoyens à travers la mise en place d’une nouvelle politique économique génératrice des richesse et protectrice de la production nationale. A propos de la politique sociale, Djerad affirme devant les sénateurs que le SNMG sera augmenté malgré le manque de moyens, et ce, dans le cadre d’un projet de réforme qui durera plusieurs années. «Notre ambition est grande pour satisfaire les attentes citoyennes. Cela ne se réalisera du jour au lendemain. Nous ne voulons tromper personne en liant les défis à des solutions de courte durée. Nous voulons des solutions fondamentales dont les fruits seront récoltés à moyen terme », clame-t-il, avant de confirmer que le gouvernement assumera ses responsabilités conformément aux engagements pris par le chef de l’Etat. La motion de soutien lue par un membre du Conseil de la nation salue les contours du plan d’action adopté en Conseil des ministres le 6 février dernier traduisant le programme électoral du Président de la République.
La motion a approuvé la décision du président de la République de procéder à la révision de la Constitution du pays, de revoir le mode de gouvernance et de politique de développement. Elle évoque essentiellement l’ambition d’amender le code électoral et de réformer le système fiscal devant améliorer davantage le rendement économique du pays. Le tout dans le cadre d’une nouvelle République qui s’engage à satisfaire l’ensemble des attentes du hirak béni. Les membres du Conseil de la nation s’engagent à s’inscrire dans cet élan visant la consécration d’une démocratie participative, une justice sociale et un Etat de droit.
Karima Alloun Kordjani

 

 

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 

Ministèrede la solidarité
Dans le cadre de la prise en charge des familles démunies, le ministère de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme organise, le 01 avril à 10h, avec la participation de plusieurs secteurs ministériels, des caravanes de solidarité. Le coup d’envoi sera donné par la ministre Madame Kaoutar Kirikou, et le ministre de l’Agriculture, Cherif Omar

 Protection civile

La direction de la Protection civile de la wilaya d’Alger organise, en collaboration avec les associations des vétérinaires et des maitres assistants, le 31 mars, deux opérations de désinfection à l’hôpital d’El Kettar (10h) et de Zemerli (14h).

Algérie Télécom

Algérie télécom a lancé, depuis le 27 mars, le service de demande de ligne téléphonique et celui de la signalisation des dérangements via son site web : www.algérietelecom.dz. Les nouveaux demandeurs de lignes pourront suivre à distance, via le courrier électronique, les étapes de l’étude de réalisation et les abonnés professionnels pourront signaler leurs dérangements directement sur le site web sans déplacement.

Djazagro

Le salon professionnel de la production agroalimentaire Djazagro aura lieu du 21 au 24 septembre au Palais
des expositions des Pins-Maritimes (Alger).

Urbanisme

La revue Vies de Villes organise, le 8 avril prochain à l’Ecole d’hôtellerie et de restauration d’Alger, une journée d’étude sous le thème «Concevoir l’habillage architectural : Esthétique, couleurs, métabolisme et durabilité».

Salon import-export

Le Salon import-export inter-africains Impex 2020 aura lieu du 6 au 8 septembre au Centre international des conférences Abdelatif-Rahal d’Alger.

Culture

La direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou annonce le report, à des dates ultérieures, du Festival culturel national annuel du film amazigh (Fcnafa) et du concours de Mohia d’or de la meilleure dramaturgie en tamazight. Le dépôt des candidatures à ces deux manifestations a été, donc, prolongé.

Don de sang

La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé pour faire
don de sang.

 

Centre d’études diocésain
Le centre d’études diocésain Les Glycines ferme ses portes et annonce la suspension de toutes ses activités culturelles et scientifiques jusqu’à nouvel ordre, et ce, en raison de la pandémie du coronavirus.

 

Radio DGSN
L’émission «Li Amnikoum» de la Sûreté nationale émise sur les ondes de la radio Chaine I sera consacrée, le 01 avril  à partir de 16h, aux questions de l’utilité du confinement pour éviter la propagation de coronavirus.

Hebergement/Kdhosting : kdconcept