Les présidents des groupes parlementaires saluent le programme de l’Exécutif
Search
Lundi 06 Avril 2020
Journal Electronique

Les trois chefs des groupes parlementaires au Conseil de la nation étaient, dans leur ensemble, favorables au plan d’action du gouvernement. Le FLN et le RND ont salué le contenu du programme, étant très ambitieux et intégré, tout en appelant au renforcement de l’indépendance de la justice, la lutte contre la bureaucratie et la corruption.

Les intervenants ont également insisté sur l’impératif d’en finir avec les dysfonctionnements du passé, réclamant plus de garanties et d’efficacité dans la réalisation des projets évoqués dans le programme d’Abdelaziz Djerad. Pour les présidents des groupes parlementaires, la mise en œuvre du plan d’action du gouvernement passe inévitablement par la consolidation des mécanismes à même d’assurer la transparence dans la gestion des affaires publiques pour rétablir la confiance entre le citoyen et les institutions de l’Etat. Dans son intervention, le président du groupe RND, Ali Djerbaâ, a évoqué la conjoncture actuelle : «L’Algérie est passée par une étape très sensible avant d’arriver à bon port grâce à la vigilance de l’institution militaire qui a été le garant des revendications légitimes du hirak.» Pour lui, «le plan d’action traduit les engagements que le président de la République avait pris». Et, poursuit-il, «reflète la volonté populaire d’un changement radical de régime et d’amélioration du quotidien du citoyen, particulièrement en termes d’emploi de jeunes». Le sénateur a relevé de nombreux aspects positifs, notamment en matière de gouvernance politique, séparation entre les différents pouvoirs et la volonté d’assurer une distribution équitable des richesses et de faire de la société civile un acteur essentiel de l’évaluation des institutions de l’Etat. Le représentant du RND a appelé à «consacrer l’Etat de droit, à poursuivre la lutte anti-corruption et à améliorer le système juridique afin d’arriver à une justice sociale loin du populisme». Mettant l’accent sur la nécessité de revoir la politique d’aide sociale pour réduire l’écart entre les catégories de la société, Djerbaâ a souligné l’importance de lutter contre la marginalisation pour assurer une distribution équitable des richesses. Le sénateur a, également, relevé l’urgence de revoir les lois régissant le système fiscal et la mise en place de mécanismes de contrôle. Il a, enfin, préconisé la nécessité d’accorder un intérêt particulier au secteur du tourisme. Celui-ci a besoin, dit-il, «d’un programme global pour son développement». Idem pour le secteur de la justice qui, selon lui, il est impératif de «revoir la loi fondamentale des magistrats». Le président du groupe parlementaire du FLN, Bouhafas Houbad, a, pour sa part, qualifié le gouvernement d’«Exécutif de réconciliation et de franchise».

«Volonté sincère»
Le plan d’action incarne, souligne-t-il, «l’Algérie nouvelle avec de nouveaux piliers qui se traduiront dans la prochaine Constitution». La nouvelle loi fondamentale devrait, poursuit-il, «assurer la séparation entre les différents pouvoirs, garantir la liberté de la presse et une justice indépendante sans populisme». «L’élaboration de ce plan d’action dans un laps de temps très réduit traduit la volonté sincère du gouvernement de prendre en charge les préoccupations des citoyens», a-t-il ajouté. Houbad a affirmé que l’objectif du FLN est «de voir le gouvernement réussir à appliquer ce plan d’action», ajoutant que «le parti est prêt à soutenir le gouvernement». Hachemi Djiar, président du groupe parlementaire du tiers présidentiel, a, pour sa part, estimé qu’il «n’est pas judicieux de considérer ce plan d’action comme un programme de développement qui viendrait se substituer aux programmes sectoriels». Le gouvernement devrait, plaide-t-il, «rattraper les défaillances de l’ancien système et éviter de tomber dans la même crise en relançant la croissance économique». L’intervenant a, par ailleurs, suggéré aux membres du gouvernement de «revenir sur les raisons qui ont poussé les jeunes à sortir dans la rue. Des éléments qui ont été ignorés par l’Exécutif précédent». Il cite, dans ce sillage, «le discours politique négatif, l’absence de service public de qualité et les dysfonctionnements qui ont caractérisé les différentes échéances électorales». En outre, le sénateur a présenté une série de propositions pour rétablir la confiance entre le citoyen et les institutions de l’Etat. Il appelle ainsi à «tirer les enseignements du passé, éviter les programmes élaborés sans consensus, évaluer périodiquement les politiques publiques et garantir une efficience de l’administration».
 Assia Boucetta

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 

Ministèrede la solidarité
Dans le cadre de la prise en charge des familles démunies, le ministère de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme organise, le 01 avril à 10h, avec la participation de plusieurs secteurs ministériels, des caravanes de solidarité. Le coup d’envoi sera donné par la ministre Madame Kaoutar Kirikou, et le ministre de l’Agriculture, Cherif Omar

 Protection civile

La direction de la Protection civile de la wilaya d’Alger organise, en collaboration avec les associations des vétérinaires et des maitres assistants, le 31 mars, deux opérations de désinfection à l’hôpital d’El Kettar (10h) et de Zemerli (14h).

Algérie Télécom

Algérie télécom a lancé, depuis le 27 mars, le service de demande de ligne téléphonique et celui de la signalisation des dérangements via son site web : www.algérietelecom.dz. Les nouveaux demandeurs de lignes pourront suivre à distance, via le courrier électronique, les étapes de l’étude de réalisation et les abonnés professionnels pourront signaler leurs dérangements directement sur le site web sans déplacement.

Djazagro

Le salon professionnel de la production agroalimentaire Djazagro aura lieu du 21 au 24 septembre au Palais
des expositions des Pins-Maritimes (Alger).

Urbanisme

La revue Vies de Villes organise, le 8 avril prochain à l’Ecole d’hôtellerie et de restauration d’Alger, une journée d’étude sous le thème «Concevoir l’habillage architectural : Esthétique, couleurs, métabolisme et durabilité».

Salon import-export

Le Salon import-export inter-africains Impex 2020 aura lieu du 6 au 8 septembre au Centre international des conférences Abdelatif-Rahal d’Alger.

Culture

La direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou annonce le report, à des dates ultérieures, du Festival culturel national annuel du film amazigh (Fcnafa) et du concours de Mohia d’or de la meilleure dramaturgie en tamazight. Le dépôt des candidatures à ces deux manifestations a été, donc, prolongé.

Don de sang

La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé pour faire
don de sang.

 

Centre d’études diocésain
Le centre d’études diocésain Les Glycines ferme ses portes et annonce la suspension de toutes ses activités culturelles et scientifiques jusqu’à nouvel ordre, et ce, en raison de la pandémie du coronavirus.

 

Radio DGSN
L’émission «Li Amnikoum» de la Sûreté nationale émise sur les ondes de la radio Chaine I sera consacrée, le 01 avril  à partir de 16h, aux questions de l’utilité du confinement pour éviter la propagation de coronavirus.

Hebergement/Kdhosting : kdconcept