Economie numérique : La tenue d’assises recommandée
Search
Mardi 31 Mars 2020
Journal Electronique

Avec un écosystème peu développé, l’évolution du numérique en Algérie demeure à l’état embryonnaire.  Malgré des efforts dans plusieurs secteurs, notamment la justice, beaucoup reste à faire, notamment en matière de réglementation, qui constitue un frein à toute initiative d’investissement et d’innovation.

C’est ce qu’a déclaré, lundi , Djaoued Salim Allal, vice-président du forum des chefs d’entreprise (FCE) et spécialiste du numérique, lors d’un débat animé au forum d’El Moudjahid. Tout en saluant la création d’un ministère dédié aux start-up et à l’économie du savoir, l’intervenant a souligné l’impératif d’organiser des assises autour du thème afin de clarifier la vision et la politique nationale en associant les acteurs économiques dans un large cadre de concertation. «L’organisation des assises du numérique est très importante pour définir et clarifier la stratégie et la politique numérique à long terme en définissant les priorités, les objectifs et la nomenclature des métiers», a-t-il soutenu. «Nous devons sortir avec une feuille de route dans la perspective d’élaborer un plan Marshall pour les 5 années à venir et d’avoir une réelle vision du numérique à moyen et à long terme», a-t-il renchéri, tout en rappelant que le numérique est un levier économique, un relais de croissance et un outil de transparence. Il sera question, selon lui, de restructurer tout le secteur du numérique, d’élaborer les lois et règlements nécessaire et renforcer la formation. Il regrettera le retard pris, car le numérique représente aujourd’hui moins de 4% du PIB alors que la moyenne mondiale se situe entre 8 et 9%, voire 12% dans les pays les plus développés. «Il faut lancer une réflexion pour dégager des solutions sur divers sujets qui entourent la question du numérique, y compris l’amélioration du service d’internet, la libération des investissements pour casser le monopole qui bloque ce passage vers le numérique», a-t-il recommandé. Et de proposer d’octroyer des avantages fiscaux aux entreprises activant dans le numérique pour encourager l’innovation et donner un élan aux start-up, peu développées en Algérie. Riad Brahimi, président de la commission développement de la relation Université-entreprise, membre du conseil exécutif du FCE, a mis en avant le manque d’efforts pour développer la recherche et l’innovation. Sur un classement mondial de 226 pays, l’Algérie est à la 113e place. Pour lui, «la nouvelle réglementation recommandée à plus d’un titre doit définir des concepts comme start-up qu’il faut différencier d’une micro-entreprise». «Il faudrait instaurer un statut particulier pour les start-up et résoudre la question du financement», a-t-il lancé. Les deux intervenants préconisent la création de fonds d’investissement privés pour couvrir le risque que les banques traditionnelles refusent de prendre. Selon eux, «il faut lever les obstacles dans le rachat des capitaux». Allal a fait observer que les pouvoirs publics ont déjà mis en place un fonds spécifique consacré au financement des projets portant sur le numérique. «Il n’a servi à rien, faute de visibilité et de facilitation d’accès», a-t-il déploré. 

 Wassila ould Hamouda

 

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 

 Protection civile

La direction de la Protection civile de la wilaya d’Alger organise, en collaboration avec les associations des vétérinaires et des maitres assistants, le 31 mars, deux opérations de désinfection à l’hôpital d’El Kettar (10h) et de Zemerli (14h).

Algérie Télécom

Algérie télécom a lancé, depuis le 27 mars, le service de demande de ligne téléphonique et celui de la signalisation des dérangements via son site web : www.algérietelecom.dz. Les nouveaux demandeurs de lignes pourront suivre à distance, via le courrier électronique, les étapes de l’étude de réalisation et les abonnés professionnels pourront signaler leurs dérangements directement sur le site web sans déplacement.

Djazagro

Le salon professionnel de la production agroalimentaire Djazagro aura lieu du 21 au 24 septembre au Palais
des expositions des Pins-Maritimes (Alger).

Urbanisme

La revue Vies de Villes organise, le 8 avril prochain à l’Ecole d’hôtellerie et de restauration d’Alger, une journée d’étude sous le thème «Concevoir l’habillage architectural : Esthétique, couleurs, métabolisme et durabilité».

Salon import-export

Le Salon import-export inter-africains Impex 2020 aura lieu du 6 au 8 septembre au Centre international des conférences Abdelatif-Rahal d’Alger.

Culture

La direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou annonce le report, à des dates ultérieures, du Festival culturel national annuel du film amazigh (Fcnafa) et du concours de Mohia d’or de la meilleure dramaturgie en tamazight. Le dépôt des candidatures à ces deux manifestations a été, donc, prolongé.

Don de sang

La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé pour faire
don de sang.

 

Centre d’études diocésain
Le centre d’études diocésain Les Glycines ferme ses portes et annonce la suspension de toutes ses activités culturelles et scientifiques jusqu’à nouvel ordre, et ce, en raison de la pandémie du coronavirus.

 

Football

Hebergement/Kdhosting : kdconcept