Accord d’association Algérie-UE :: Pas de démantèlement tarifaire en 2020
Search
Vendredi 10 Juillet 2020
Journal Electronique

L’Union européenne (UE) compte relancer la coopération avec l’Algérie durant l’année 2020, même si elle pense que l’Algérie va procéder au report du démantèlement tarifaire dans le cadre de l’application de l’accord d’association sur la création d’une zone de libre-échange.

«L’année 2020 sera marquée par la relance de nos relations. Elle se déclinera en le renforcement des programmes de coopération, notamment dans l’énergie et l’environnement», a affirmé l’ambassadeur de l’UE en Algérie, John O’Rourke, lors d’une rencontre avec les représentants des médias à Alger. Tout en qualifiant le bilan de la coopération d’une manière générale de «bon», O’Rourke a affiché son optimise. Pour la période 2014-2020, un budget de 230 millions a été dégagé par l’UE pour de nouveaux programmes de coopération, a fait savoir Serena Vital, cheffe adjointe de la section opérations. Sur le plan commercial, les échanges ont atteint les 40 milliards de dollars. Seront-ils tirés vers le haut avec la mise en œuvre de la zone de libre-échange Algérie-UE prévue en septembre ? Selon l’ambassadeur, ce projet pourrait être reporté. «Il était prévu qu’elle soit mise en place graduellement et en ce moment, le partenaire algérien déroge à l’échéancier qui était prévu sauf décision qui serait prise sous peu. Je pense que la zone de libre-échange telle qu’elle est prévue au titre de l’accord d’association ne sera pas mise en place en septembre», a-t-il déclaré, avant d’ajouter : «En ce moment, l’Algérie applique des droits de douane qui sont toujours en vigueur et dans la loi de finances 2020, nous avons constaté qu’il n’y a pas de perspectives pour que tous ces droits de douane soient démantelés avant septembre. Donc, de facto, il y aura un report.» Pour rappel, l’Algérie a déjà introduit un report en 2017. Toutefois, l’ambassadeur a souligné que «les discussions n’ont pas abouti» et que la délégation «reste ouverte». Pour l’UE, le consommateur algérien ne sera que bénéficiaire. A chacun sa conception des choses. Il soutiendra, au sillage, qu’il est «loisible pour les deux parties de modifier leur rapport si elles le souhaitent. Aux dernières nouvelles, ni l’Algérie ni l’Union européenne n’avaient souhaité modifier l’accord d’association dans le mesure où il offre beaucoup de possibilités. Au sujet de la restitution des avoirs placés illicitement à l’étranger, les représentants de la délégation se joignent aux experts algériens en soulignant que cette opération s’avère difficile. O’Rourke a rappelé que la Tunisie avait initié au lendemain de la révolution de 2011 la même démarche mais, a-t-il indiqué, «sans résultat». A ce sujet, Stéphane Mechati, chef de mission adjoint, chef de la section politique, presse et info de la Délégation de l’UE, a fait savoir que l’UE assiste les pays de voisinage soulignant que «ça soit ici ou ailleurs, le degré de spécialisation de connaissance des phénomènes criminels liés à la finance constitue un processus complexe et requiert des moyens et de la spécialisation». Concernant la crise libyenne, O’Rourke a mis en exergue, hier, le rôle de l’Algérie dans le règlement de la situation, soulignant notamment «l’habileté et la détermination avec lesquelles agit Alger diplomatiquement en vue de trouver une issue à la crise et éviter une escalade». Interrogé sur la position de l’UE en ce qui concerne le conflit au Sahara occidental, l’ambassadeur O’Rourke a souligné que l’UE soutient le processus onusien et les résolutions des Nations unies. «La position de l’Union européenne est tout à fait claire à ce sujet», a-t-il ajouté dans le même contexte. A une question relative aux difficultés d’obtention de visas Schengen pour les Algériens, les représentants de l’UE n’ont pas nié le taux élevé de refus ces dernières années. Ils ont signalé qu’en 2018, 384.000 Algériens ont obtenu un visa Schengen.
 Wassila Ould Hamouda

 

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

Parlement
La session ordinaire 2019-2020 des deux chambres du Parlement sera clôturée le 09-juillet  à partir de 10h30 à l’Assemblée populaire nationale.

 

Exposition  virtuelle
Sous l’égide du ministère de la Culture, l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC) organise une exposition virtuelle animée par l’artiste plasticien Younès Kouider sur la page facebook

 

Assurance et finance islamique
Sous le patronage du Haut-  Conseil islamique, le 2e Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre 2020 à Alger.


Salon Import-export

Le salon import-export  interafricain Impex2020 aura lieu du 6 au 8 septembre au Centre international des conférences Abdelatif Rahal d’Alger. 

Djazagro
Le salon professionnel de la production agroalimentaire Djazagro aura lieu du 21 au 24 septembre au Palais des expositions des Pins  Maritimes 

 

Direction de la culture de Tizi Ouzou
La Direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou fait part du report du Festival culturel national annuel du film amazigh et du concours du Mohia d’or de la meilleure dramaturge en tamazight. Le délai de dépôt des candidatures à ces deux manifestations est donc prorogé.

Don  de sang
La Fédération   algérienne des  donneurs de sang  lance un appel à  l’ensemble de la  population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire un don de sang

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept