Search
La consommation de drogue en hausse durant le Ramadhan
Samedi 19 Août 2017
Journal Electronique

Le trafic de drogue, notamment le kif traité et les psychotropes enregistre  une hausse sensible, depuis le début du mois de ramadhan, selon les statistiques des services de sécurité.  Les soirées ramadanesques  donnent lieu à une consommation de drogue plus intense. Il ne se passe un jour sans que les services de sécurité n’annoncent des saisies de quantités de psychotropes et résine de cannabis. Les enquêtes sécuritaires font  ressortir de nouveaux consommateurs - des primo-consommateurs.  Les  usagers habituels ont augmenté leur  consommation en ce mois sacré. «Durant le mois de ramadhan, il est impossible de déterminer un profil d’un consommateur de drogue. Ce n’est pas la population classique », nous confie  un officier de la Police Judicaire.

Dispositif « anti-drogue » de la police

Face à ce constat, un dispositif « anti-drogue » a été mis en œuvre, à la veille du mois sacré, par le Haut Commandement de la police. Selon la cellule de communication de la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN), les services de police mènent des descentes, dans le cadre des efforts visant à resserrer  l’étau sur les réseaux criminels, qui menacent la sécurité du citoyen et de ses biens. « Ces descentes ciblent les quartiers populaires notamment les points noirs et les lieux suspects. Elles se sont soldées par la saisie d’importantes quantités de cannabis et de comprimés psychotropes », a indiqué la même source. Durant les deux semaines du mois sacré, une quantité  prés de 10 quintaux de kif traité a été récupérée par les différents services de sécurité ainsi que prés de 2 000 comprimés de psychotropes. Aucune étude épidémique sur la consommation de stupéfiants durant le mois sacré n’a été menée, à l’exception d’un rapport élaboré, l’année passée,  par la Ligue Algérienne des Droits de l’Homme (LADDH). Cette étude a fait ressortir une hausse de 18% de la consommation de drogue notamment le kif traité durant le ramadan. Cette augmentation est expliquée par l’orientation des consommateurs de boissons alcoolisées et les fumeurs de cigarettes vers le « hashish ». la LADDH a affirmé que l’augmentation drogues et psychotropes est  favorisée par plusieurs facteurs dont  « le  changement de l’emploi du temps des consommateurs et toxicomanes, en majorité des jeunes et des chômeurs, qui voient leurs veillés prolongées jusqu’à l’aube sous l’effet d’une ambiance générale où les « mahchachates » de quartier et autres lieux de rencontres nocturnes se multiplient ».Du point scientifique, les études en psychiatrie et en toxicologie ont mis en garde contre  la consommation de stupéfiants concentrée dans le temps associée aux grandes quantités de café et au manque d’alcool  et de stupéfiants  « qui provoque une irritabilité des comportements. Le changement de substance du jour au lendemain dans un contexte de physiologie perturbée provoque un grand énervement, notamment chez les plus jeunes ». Ce qui explique le recours à la violence durant ce mois notamment les homicides avec arme blanche. Ce constat a été confirmé par des jeunes et même des consommateurs âgés interpellés en flagrant délit  et présentés devant la justice. Sid Ali, 42 ans a été présenté devant le tribunal de Sidi M’Hamed à Alger, suite à son arrestation à El Madania, en possession d’une quantité de kif traité. Il a avoué qu’il consomme de la drogue durant le ramadhan « afin de compenser le manque d’alcool ». Les bars et les points de vente des boissons alcoolisées sont fermés durant le ramadan. « Généralement les points de ventes autorisés prennent un congé de 45 jours. Ils ferment dix jours avant le mois sacré. Certains clients s’apprivoisent à l’avance. Il y a une forte demande sur les liqueurs, qui se vendent très chers clandestinement, ce qui encourage les trafiquants à  s’adonner à cette activité durant le ramadan », a précisé un gérant d’un point de vente de boissons alcoolisées à Alger Centre. Face à cette situation, les services de sécurité mènent une lutte implacable contre la vente illicite de l’alcool. Les services de la Sûreté de Wilaya d’Alger, ont saisi durant ce week-end, 1 000 bouteilles de boissons alcoolisées de différents types, à Dar El Beida, destinées à la vente dans le marché informel.  Sid Ali est un « consommateur occasionnel ». Plusieurs consommateurs d’alcool s’adonnent à la drogue, pour assurer « leur jeûne »en raison de  l’interdiction de l’alcool dans le coran. « l'alcool ne ne doit plus être consommé 40 jours avant le mois sacré, car l'alcool reste dans le sang tout au long de cette durée. En revanche, il n’ya pas de  Hadith clair sur l’interdiction de la consommation de drogue durant le ramadhan. Ceci dit, le kif traité ou kachiets (les psychotropes) n’annulent pas le jeûne », nous ont confié des jeunes rencontrés au tribunal de Sidi M’Hamed. Ces derniers ont été  interpellés dans plusieurs quartiers de la capitale, par les services de sécurité, dans le cadre de la lutte contre la drogue. Oussama, un jeune « du milieu », nous a confié que les prix des drogues augmentent également. « Les opérations de police resserrent l’étau sur les fournisseurs. La demande est très forte en ramadhan, c’est une évidence. Cette année, il y a une demande sur les drogues dures notamment l’héroïne et une grande consommation de la « Chicha », a-t-il assuré.

Je fais le carême, la prière et je me drogue

Parmi les personnes interpellés, des jeunes arrêtés à proximité des mosquées après l’accomplissement de la prière des « Tarawihs ». Lyes, un étudiant universitaire « pratiquant » fait le carême, la prière mais interpellé en flagrant de consommation d’un « joint ».  Il a avoué qu’il consomme du kif traité la nuit « pour assurer une khlawa religieuse »et être plus proche du bon dieu en cette période, notamment durant les derniers dix jours du mois sacré. «C’est une forme de spiritualité mais puisée dans le « Haschisch » ». Noureddine lui, a été interpellé, à quelques minutes, du f’tour, par une patrouille de la police, au centre de la capitale. « J’ai pris des cuillères de chorba (soupe) et je suis sorti sous prétexte de prendre un café mais je suis tombé sur la police. « Zetla » c’est sacré pour moi durant le ramadhan, c’est un stabilisateur pour mon corps ». Tu jeûnes ? « Bien sûr et comment, non, non, je fais le carême » nous a répondu l’homme de plus de 40 ans, tout en précisant que « la drogue n’est pas haram. Après l’Icha, tu fais ce qui te plait, ce n’est pas péché », a-t-il argumenté.

La drogue annule-t-elle le jeûne ?

La drogue est-elle tolérée ?  Kamel Touati, imam de la mosquée à El Madania a précisé qu’il a relevé  une grande consommation chez des personnes âgées. « C’est là un sérieux problème » a –il dit. Concernant les gens qui font la prière sous l’effet de la drogue, il a estimé que « ce sont des « visiteurs de mosquées et pas de fideles », a –t-il répondu. A notre question sur l’absence d’un verset dans le Coran  interdisant  clairement la consommation de drogue, l’imam a évoqué le hadith du  prophète qui dit « Tout ce qui entraîne l’ivresse est interdit de consommation ».  En effet, tout ce qui rend ivre ou qui fait perdre à la personne ses moyens : comme l’alcool ou les drogues, ainsi que tout ce qui porte préjudice à la santé ou à la vie comme la cigarette, est considéré comme illicite. « Un jeûneur qui consomme  des stupéfiants la nuit est sous l’effet de ces produits la journée, c’est un grand pêché parce que le jeûneur doit être conscient de ses actes et l’intention est une condition sans laquelle  le carême est annulé », a-t-il dit.

Une crise de foi

Abdelkrim Hamzaoui, sociologue et chercheur a soutenu que les accros à la  drogue ne changent pas leurs habitudes, durant le mois sacré. « Malheureusement le jeûne est  perçu  ces dernières années, comme un mois pour cesser seulement  de  boire et de manger, pas plus ». « Pire, tous les fléaux sont autorisés après El Iftar comme la consommation de drogue, la prostitution, le vol et autres », regrette t-il. Le sociologue  déplore l’existence d’une culture négative notamment chez les jeunes. Ils  profitent des contradictions entre rites alors que notre rite malékite est clair sur la question. « Les jeunes procèdent à « l’auto-fetwa » ou exploitent les conflits rituels, pour justifier des actes contraires aux valeurs de l’islam. Ces dernières années, nous vivons une crise de foi », estime t-il.

Neila Benrahal

  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
Monde
Société
Economie
Culture
    • L'Algérie au Festival de l’Ecriture Arabe

      La troisième édition de la rencontre sur l’écriture arabe se qui se tient depuis jeudi dernier au Caire, sous le thème « Cueillette des fruits » a vu la participation de quelques 120 artistes issus de 21 de plusieurs  pays (Algérie, Palestine, Syrie, Egypte, Arabie saoudite, Irak, Tunisie, Malaisie, Chine…).

    • L'artisanat s'invite aux Sablettes

      Cet été, la promenade des Sablettes est devenue une des destinations préférées  des familles. Pour rendre cet espace plus agréable, pour les touristes et émigrés qui viennent  découvrir l’endroit, la wilaya d’Alger organise, en partenariat avec la Fédération nationale des artisans, une exposition-vente des produits d’artisanat. Cette initiative s’inscrit  dans le cadre de la préservation du patrimoine.

Sports
    • Handball U19 / Mondial-2017 : l'Algérie éliminée

      La sélection algérienne de handball des moins de 19 ans (garçons) a été éliminée au Tour préliminaire du Championnat du monde qui se déroule en Géorgie, après sa défaite face à son homologue japonaise 29-21 (mi-temps : 17-10), lundi à Tbilissi pour le compte de la 5e journée du groupe B.

    • Après la défaite (2-1) face à la Libye : le CHAN 2018 s’éloigne pour l’EN (A’)

      La sélection nationale des joueurs locaux (A’), a complètement manqué son retour sur la scène continentale, samedi soir au stade Chahid Hamlaoui de Constantine. Défaits par la Libye (1-2), en match aller des éliminatoires du CHAN 2018, l’équivalent de la CAN pour les joueurs locaux., les Khoutir Ziti et consorts compromettent ainsi, leurs chances de qualification pour cette épreuve dont la phase finale du, prévue au Kenya (11 janvier au 2 février 2018).

Santé
    • Une stratégie plus efficace pour réduire la mortalité néonatale

      Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière (MSPRH), Mokhtar Hasbellaoui estime nécessaire la mise en place de « stratégies »  et « d’actions plus ciblées et plus fines » afin de réduire le taux de mortalité néonatale.

      « L’évolution lente de la mortalité infantile dominée par le lourd fardeau de la mortalité néonatale , qui représentant  prés de 80%  exige la mise en place de stratégies et d’ actions plus ciblées et plus fines afin de réduire son  taux », a soutenu le ministre , dans une allocution lue en son nom, par le chef du cabinet , à l’ouverture d’une rencontre organisée à l’hôtel Mercure , autour de « la Stratégie Nationale de Réduction Conséquente de la Mortalité Neonatale2017/2020 », en collaboration avec l’Unicef.

L'agenda

Ministère des Moudjahidine

Le ministre des moudjahidine, Tayeb Zitouni, présidera samedi, dans la wilaya de Tlemcen, la cérémonie des festivités nationales à l’occasion de la commémoration de la journée nationale du moudjahid 20 Août.

Ministère de la formation et de l’enseignement professionnel

Le ministre de la formation et de l’enseignement professionnel, organise jusqu’au 16 septembre, une campagne médiatique sur l’importance du secteur.

HCA

Le haut commissariat à l’Amazighité, organise samedi à la maison de la culture de Tlemcen et à l’occasion de la caravane littéraire dédiée à Mouloud Mammeri, un séminaire intitulé « Apport de Mouloud Mammeri à la guerre de libération nationale ». 

SMA

Les scouts musulmans Algérienne en collaboration avec l’ambassade de la Palestine à Alger organisent du 15 au 23 Août, le deuxième camp d’été au profit des enfants palestiniens sous le slogan « L’Algérie et la Palestine… même patrie », au centre psychopédagogique des enfants handicapés mental à Douaouda Bahri.

Wilaya D'Alger

Dans le cadre des festivités officielles commémoratives de la journée national du Moudjahid 20 Aout 1955/1956-2017,  la wilaya d'Alger organise une séries d’activités à compté de demain à partir de 8h 15 au siège de la wilaya.

Tournoi Beach  Soccer-JMoudj-

L’ANEP/CS -communication et signalétique-, organise du 19 au 21 Août, à la plage Colonel Abbès, Tipaza.

Musée national des antiquités

Le musée national des antiquités et des arts islamiques expose jusqu’au 30 octobre des objets archéologiques récemment découverts, lors des fouilles au niveau de la future station de métro de la place des martyrs intitulée « D’Icossium à Alger : 22 siècle d’histoire ».

Galerie Ezzou’art

La galerie Ezzou’art présente du 05 au 31 Août, une sélection de peintures et de sculptures dans le cadre d’une exposition collective.

AARC

Sous l’égide du Ministère de la Culture, l’Agence Algérienne pour le Rayonnement Culturel (AARC),  organise la seconde édition des projections cinématographiques en bord de mer « Ciné Plage 3ème Edition », en collaboration avec les Directions de Culture des wilayas de Ain Temouchent, Mostaganem, Bejaia, Tipaza, Jijel et Annaba et en partenariat avec les entreprises l'EPTV, l'ENRS, l'ENAG et AD Display du 30 juillet au 24 Août 2017.

ONCI

L’Office National de la Culture et de l’Information ONCI, et ONDA organisent  une deuxième série de caravanes artistiques à travers toutes les wilayas du pays du 03  au 22 aout.

Forem

L’assemblée générale de la Forem se déroulera, le 7 septembre à 09h, au centre de Bentalha.

Comité national des sympathisant

A l'occasion du 20 Aout 55 journée national du Moudjahid, L'université d'été de la RASD accueille le film documentaire de l'Auteur Abdelkrim Abidat sur le parcours Historique du Moudjahid M. Abdelaziz Bouteflika Président de la république. La projection suivi d'un débat aura lieu Dimanche 20 Aout 2017 à 9h30 a la salle de conférence ,de de l'université Mohamed Bouguera Boumerdes.

Ministère des affaires étrangères

A l'occasion de la célébration de la journée national de Moudjahid, le Ministère des affaires étrangères organise demain a 9h au siège du Ministère une conférence débat et dépôt d'une gerbe de fleurs.

HORIZONS, votre journal en PDF

Reportage

    • Alger by night : un projet devenu réalité

      Alger, en ces longues nuits estivales s’anime. Il suffit de mettre le nez dehors à partir de 21h pour constater qu’une vie nocturne est possible, du moins en ces soirées d’été.

      Même après 21 heures, il n’est plus  pas aisé de trouver une table vide sur une  terrasse ou  un banc dans un  jardin public. Les Algérois sortent de chez eux pour profiter de la brise de marine. Beaucoup  apprécient les petits plaisirs qu’offre El Mahroussa, la nuit venue. Les uns  sirotent  un thé, dégustent   une pizza. D’autres prennent  une glace en famille ou entre amis, flânent  dans les quartiers rénovés ou marchent  simplement  le long du front de mer.

      Read more Alger by...

Histoire
Conception/Kader Hamidi/Kdhosting . Hebergement/Kdhosting : kdconcept