Imprimer

L'Entreprise portuaire de Bejaia (EPB) a, désormais, un nouveau directeur général en le nommé Kasmi Hallim, en remplacement de Benmhidi Redha. Le nouveau premier responsable de l'EPB,occupait auparavant la fonction de directeur de la gare maritime de Bejaia.

Les travailleurs du port ne ont toutefois pas souhaité la bienvenue au nouveau promu. Ceux-ci ont en effet, mercredi dernier, protesté lors d'un rassemblement contre le licenciement de leur ancien directeur, une décision incompréhensible à leurs yeux. Benmhidi Redha n'aura pas fait long feu à la ttête de l'entreprise, puisqu'il n'a été installé qu'en juin 2018, dans la foulée de la propulsion de son prédécesseur, Djelloul Achour au poste de PDG de Serport, le groupe public des services portuaires, qui s'est notamment distingué dans l'affaire du blocage des équipements du projet d'usine de trituration des graines olélagineuses de Cevital. Un communiqué de la direction générale du groupe Serport, rapporté par l'APS, lève le voile sur les raisons de ce limogeage. Le communiqué explique que "Après avoir constaté et enregistré des anomalies et des faits graves dans la gestion des affaires de l'entreprise, le conseil a décidé de mettre fin aux fonctions de Benmhidi Réda en sa qualité de DG ». Pour rappel, l'EPB est l'un des plus importants acteur économique de la région et le port de Bejaia l'un des plus dynamiques du pays. Au premier semestre de l'année en cours, Il a accueilli 581 navires, un chiffre en baisse de quelques unités par rapport à celui de l'an dernier pour la même période, selon les statistiques de l'entreprise.

O.M.