Imprimer

Une jeune Saoudienne souhaitant demander l'asile politique, arrêtée dimanche à l'aéroport de Bangkok, a été autorisée lundi soir à quitter l'aéroport avec des représentants du Haut commissariat aux réfugiés (HCR) de l'ONU.

"Elle a quitté l'aéroport avec le HCR", qui "statuera sur son cas d'ici cinq jours", a déclaré lors d'un point presse à l'aéroport le chef de la police de l'immigration thaïlandaise, Surachate Hakparn

Rahaf Mohammed Al-Qunun, 18 ans, affirme avoir subi des violences physiques et psychologiques de la part de sa famille et craint pour sa vie si elle rentre dans son pays.