La Une
Search
Dimanche 20 Octobre 2019
Journal Electronique

Le chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah a reçu, dimanche à Alger, les membres de l'Instance nationale de dialogue et de médiation (INDM), conduite par son coordonnateur, Karim Younes, lequel lui a remis le rapport final de l'Instance relatif au processus de dialogue et de médiation engagé avec les partis politiques, les représentants de la société civile, les personnalités nationales et des représentants du Hirak populaire, indique un communiqué de la Présidence de la République. A cet effet, "le coordonnateur de l'INDM a présenté un exposé sur les conditions dans lesquelles s'est déroulé le processus de dialogue et de médiation, lors duquel l'Instance a reçu 23 partis politiques et 5670 associations nationales et locales, en sus de plusieurs personnalités nationales". Karim Younes a présenté "les points essentiels du rapport de l'Instance", insistant en particulier sur "les résultats du dialogue, ainsi que les propositions et recommandations formulées par les parties consultées, ayant fait l'objet d'un large consensus". Il s'agit, a-t-il poursuivi, de propositions traduites en deux projets de textes législatifs, le premier modifiant et complétant la loi organique portant régime électoral, et le second ,portant création d'une autorité nationale indépendante chargée des élections".

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière Mohamed Miraoui a instruit, samedi à Alger, les directeurs de la santé publique (DSP) de wilayas de saisir la Justice contre les auteurs de violences sur le personnel des établissements de la santé.  S'exprimant lors d'une réunion avec les DSP des wilayas du pays à l'occasion de la rentrée sociale, le ministre a insisté sur "l'impératif de déposer plainte et de se constituer partie civile contre tout auteur de violences sur le personnel de la santé en laissant la justice suivre son cours", affirmant qu'"aucun individu, quels que soient ses motifs, n'a le droit de se livrer à ces actes nuisibles et qui entravent le secteur, en général". Pour alléger la pression sur les services des urgences, "les plus exposés à la violence", le ministre a annoncé un plan visant le renforcement de ces services en corps médical et paramédical, la formation des agents de sécurité, l'installation de dispositifs de surveillance et l'augmentation du nombre des polycliniques pour la prise en charge des consultations spécialisées.Parmi les décisions prises par le Gouvernement pour améliorer la prise en charge de la population, notamment dans les régions du Sud, le ministre a évoqué "la réception des nouveaux projets et l'accélération des projets accusant un retard de réalisation pour des raisons subjectives, la mise en service des structures réceptionnées mais non opérationnelles, outre la mise en service des équipements médicaux n'ayant pas encore été utilisés". Le ministre a également donné des instructions fermes à l'effet de "rationaliser la gestion, consolider le dialogue social avec les partenaires et les travailleurs du secteur, prévenir les conflits sociaux, verser les rémunérations des travailleurs, dans les délais". Pour assurer une disponibilité durable de produits pharmaceutiques, le premier responsable du secteur a mis en avant la mission de la cellule installée récemment, en vue de permettre à toutes les wilayas, notamment le Grand Sud, d'accéder aux médicaments, relevant à ce propos "l'autorisation des professionnels à ouvrir des annexes de pharmacie et la réception urgente des centres spécialisés, notamment ceux implantés aux frontières, et leur équipement pour les mettre en service ".  Miraoui a appelé, à cette occasion, à l'application effective du jumelage entre wilayas du Sud et des Hauts-Plateaux et grands établissements hospitaliers du Nord, tout en assurant le suivi et l'évaluation. Concernant le secteur privé, le ministre a insisté sur la nécessité de prendre des mesures à l'encontre de tout établissement de santé, dont l'activité n'est pas conforme au cahier de charges, ainsi que sur l'impérative création d'établissements d'urgences spécialisés en cardiologue et neurologie, outre l'impératif d'assurer le suivi quotidien de la femme enceinte. S'agissant des projets d'établissements hospitaliers universitaires (EHU) programmés mais non encore lancés, le ministre a annoncé "la levée de gel" sur les deux hôpitaux de Bechar et d'Ouargla, affirmant que ces deux établissements contribueront au rapprochement de la Santé du citoyen dans le Sud.

Pour le 29e vendredi consécutif, les citoyens sont sortis dans les rues d'Alger pour réclamer le changement du système, le départ de ses symboles et le jugement de tous les corrompus. Coïncidant avec la rentrée sociale, cette marche pacifique a été l'occasion pour les manifestants de réitérer les revendications déjà exprimées lors des marches précédentes, notamment celles liées au changement du système, à la lutte contre la corruption et l'indépendance de la justice. Les principales artères de la capitale, à l'instar de la Grande-Poste, la place Maurice Audin et le Boulevard Zighout Youcef, où un dispositif sécuritaire important a été déployé, ont connu un afflux de citoyens, venus exprimer leur désir de changement, plus important que celui de vendredi passé. Les manifestants, brandissant le drapeau national, ont entonné l'hymne national et scandé des slogans réclamants l'instauration de l'état de droit, le départ des symboles de l'ancien régime et la libération des manifestants arrêtés lors du Hirak. Ils ont également réclamé la restitution de la souveraineté au peuple, "seule source du pouvoir". Cette nouvelle journée de mobilisation intervient au lendemain du discours du Général de corps d'Armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP), qui a indiqué, lors de sa visite de travail et d'inspection à la 4e Région militaire, qu'il était "opportun de convoquer le corps électoral le 15 du mois de septembre courant". Il a estimé également que la situation "ne peut tolérer plus de retard" et elle "exige, au contraire, la tenue de ces élections décisives pour le présent et le futur du pays, dans des délais raisonnables et acceptables qui reflètent une revendication populaire insistante, à même d’instaurer l'Etat d'équité et de droit". Elle intervient également alors que l'Instance nationale de dialogue et de médiation s'apprête à parachever le document final relatif aux consultations politiques qu'elle a menées avec les partis politiques et les dynamiques de la société civile. L'Instance avait assuré que "toutes les plateformes de travail issues du processus de dialogue en vue de régler la crise actuelle, ont été prises en considération dans le document final qui sera soumis prochainement aux hautes autorités du pays" et que "toutes les propositions sont compatibles avec les revendications du Hirak populaire".

Le Conseil constitutionnel a enregistré, sur renvoi de la Cour suprême, la "première affaire en exception d'inconstitutionnalité", une première dans l'histoire de la justice constitutionnelle algérienne, a indiqué jeudi son président Kamel Feniche. "Le Conseil constitutionnel vient d'enregistrer, sur renvoi de la Cour suprême, la première affaire en exception d'inconstitutionnalité", a déclaré Feniche, dans son intervention lors d'une rencontre scientifique coprésidée avec le vice-président de la Cour constitutionnelle d'Indonésie, le Pr. Aswanto, ajoutant que "le Conseil statuera sur cette affaire, en cours d'examen, et qui fera date dans l'histoire de la justice constitutionnelle algérienne, dans le délai fixé par la Constitution". Feniche a expliqué que ce mécanisme est consacrée par la révision constitutionnelle de mars 2016, et en vertu duquel "tout justiciable au procès peut soutenir devant une juridiction, que la disposition législative dont dépend l'issue du litige porte atteinte aux droits et libertés garantis par la Constitution", rappelant que les textes d'application encadrant ce mécanisme, entrée en vigueur depuis mars 2019, ont été pris. Il a également assuré que ce mécanisme ne manquera pas de "renforcer" la conviction du citoyen que la Constitution est le garant "essentiel" de la protection des droits et libertés, soulignant que le respect de cette loi fondamentale est "seul à même de garantir l'organisation de la vie des citoyens et d'assurer la régulation des institutions" et que "toute violation de ses dispositions constitue un frein à la construction de l'Etat de droit et porte préjudice à la stabilité des institutions.

Le Général de Corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah, Vice-Ministre la Défense Nationale, Chef d’Etat-Major de l’ANP ,a rappelé mercredi , dans une allocution ,quelques points essentiels contenus dans son allocution prononcée au Secteur Opérationnel Nord-est In Amenas lundi dernier : «J’aimerai à cette occasion, rappeler et insister sur quelques points que j’ai abordés lord de mon allocution lundi passé à In Amenas, au regard de son importance quant à l’avenir du pays en cette phase sensible, où certains partis politiques demandent à dialoguer, voire négocier directement avec l’institution militaire, en s’inspirant des expériences de certains pays de la région dans la gestion des crises. Ils ont omis sciemment que l’Algérie avec son illustre histoire, son vaillant peuple et ses positions leaders et immuables est l’exemple à suivre et non pas le contraire. en dépit du fait qu’ils sont pleinement conscients de notre position constante à ce sujet, à propos duquel nous avons affirmé plus d’une fois que l’ANP  restera attachée à une résolution de la crise dans un cadre constitutionnel, partant de sa conviction que l’Etat moderne est un Etat d’institutions, et l’attachement à la Constitution est un paramètre essentiel pour préserver l’existence et la continuité de l’Etat. Ainsi, elle œuvre à l’accompagnement du peuple algérien digne, qui revendique avec insistance et prestement la tenue des élections présidentielles. Ce peuple auquel nous témoignons toute la reconnaissance et la gratitude, et qui a soutenu avec force toutes les initiatives salutaires entreprises par l’Institution Militaire".L’acharnement sur l’Institution Militaire fait partie d’un plan abject, dont l’objectif est de bloquer et neutraliser le rôle de l’Armée, qui a donné un exemple à tous, en termes de dévouement, de loyauté et de protection de la patrie, et a prouvé, sur le terrain, sa capacité à consacrer le lien solide entre le peuple et son Armée. Son Commandement était le premier à répondre aux revendications populaires avant toute autre partie, ce qui a menacé les intérêts de la bande et de ses acolytes et a mis en échec leurs plans visant à redéfinir le paysage national général selon leurs envies et celles de leurs maitres".

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 Ministère de la Jeunesse et des Sports
Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Raouf Bernaoui, présidera, le 19 octobre à 18h30 au CIC Abdellatif-Rahal (Alger), une cérémonie en l’honneur des champions olympiques, l’athlète Taoufik Makhloufi et l’haltérophile Bidani Walid.

Ministère de l’Agriculture
Dans le cadre du programme national de reboisement, la Direction générale des Forêts, le complexe d’ingénierie rurale, le Bureau national des études du développement rural et l’Institut national de recherche forestière organiseront, les 21 et 22 octobre, des portes ouvertes au profit des journalistes.

Ministère du Tourisme

Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Abdelkader Benmessaoud, a rendu le 20 et le 21 octobre une visite de travail et d’inspection dans les wilayas de Aïn Defla et Oran.

  

Ministère des Moudjahidine

Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, effectuera le 21 octobre, une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Jijel.

 

Ambassade d’Italie en Algérie
L’ambassade d’Italie à Alger organise jusqu’ au 18 octobre au palais de la culture Moufdi-Zakaria, l’exposition «Leonardo Opera Omnia» à l’occasion du 500e anniversaire de la mort de Leonardo da Vinci.

 

Wilaya d’Alger
Sous l’égide du wali d’Alger, l’Office national des parcs sportifs et d’attraction organisera, du 17 au 19 octobre à 9h, un concours national hippique de saut d’obstacles au niveau du club hippique du Caroubier (Alger).


Institut Pasteur
L’Institut Pasteur d’Algérie organise jusqu’au 20 octobre au niveau de l’annexe de l’Institut Pasteur à Sidi Fredj (Alger), un «cours international sur la cartographie et la modélisation relative aux maladies à transmission vectorielle» s’inscrivant dans le cadre du projet euro-méditerranéen Medi-Labsecure.

Salon international de l’art culinaire
Le 3e Salon international de l’art culinaire, sous le thème «cuisine et santé», se déroulera jusqu’au 20 octobre à la Safex pavillon S (Alger).

Opéra d’Alger
L’Opéra d’Alger lancera un nouvel espace baptisé «Café de l’Opéra» qui sera inauguré par l’écrivain et romancier Waciny Laâredj le 26 octobre à 17h.

 

Front El Moustakbel
Le président du Front El Moustakbel, Abdelaziz Belaïd, animera, le 19 octobre, à 10h, à la maison de jeunes Baztami-Redouane de Tindouf, une conférence de presse.

 Office des parcs sportifs
Sous le patronage du wali d’Alger, l’Office national des parcs sportifs et d’attraction organise du 17 au 19 octobre à 9h, un concours national hippique de saut d’obstacles au club hippique du Caroubier (Alger).

Musée national du moudjahid
Dans le cadre de la célébration de la Journée nationale de la presse, le Musée organisera, le 22 octobre à 14h, une conférence historique.

ANVEREDET
Le Polytechnic Innovation Center PIC de l’Ecole nationale polytechnique (ENP) d’Alger, en collaboration avec l’Anverdet, organisera, du 21 au 24 octobre à l’ENP d’Alger, un atelier sur la négociation des contrats de licences de brevets académiques assuré dans le cadre du programme Team du CLDS-USA pour les laboratoires de recherche universitaire.

TNA
Le Théâtre national algérien organise, le 19 octobre  à 16h, la première de la pièce théâtrale «Ham galou», suivie d’une conférence de presse.

Don de sang
La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans, en bonne santé, pour donner un peu de son sang.


Salon international de l’art culinaire
La 3e édition du Salon international de l’art culinaire, sous le thème «Cuisine et santé», organisée au pavillon S de la Safex (Alger), prendra fin demain.

Opéra d’Alger
L’Opéra d’Alger lancera un nouvel espace baptisé «Café de l’Opéra». Pour l’inauguration, l’écrivain et romancier Wacini Laâredj animera, le 26 octobre à 17h à cette occasion, une conférence sous le thème  «L’Opéra et la musique dans ses œuvres, entre nécessité et besoin».

Football

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept