La Une
Search
Dimanche 20 Octobre 2019
Journal Electronique

Le gouvernement se penche sur l’enseignement professionnel. Une commission interministérielle est chargée de réorganiser l’enseignement et de préparer le terrain au lancement du baccalauréat professionnel comme diplôme sanctionnant le cursus d’études. L’idée en elle-même n’est pas nouvelle et ne date pas d’aujourd’hui. La création d’un bac pro fut annoncée en fanfare durant les années 2000. Une commission ministérielle prit même des mesures nécessaires pour accélérer sa mise en œuvre. Le ministère de la Formation et de l’Enseignement professionnels (Mfep) a élaboré deux importants projets de décrets exécutifs portant création de deux diplômes. Il s’agit du diplôme probatoire d’enseignement professionnel et du bac pro. En juin 2001, ces derniers ont été transmis pour examen au secrétariat général du gouvernement. Deux ans après, le 26 août 2003, le chef du gouvernement a signé les deux projets. Comme toute nouvelle annonce, le bac professionnel divise. Responsables, enseignants et politiques sont partagés. Les défenseurs du projet annoncent une révolution dans le système éducatif. D’autres avertissent et estiment qu’il s’agit d’une aventure vers l’inconnu. Ils mettent en avant le manque d’expérience de l’Algérie dans ce domaine. Entretemps, l’idée a fait son chemin. Dans ses cahiers, le Centre de recherche en anthropologie sociale et culturelle (Crasc) d’Oran a rappelé qu’en décembre 2002 le secteur de la formation et de l’enseignement professionnels a lancé, à titre expérimental, huit sections d’enseignement professionnel de 35 élèves chacune, soit un total de 280 élèves. Les sections ont été ouvertes au niveau de 6 établissements pilotes (INSFP) répartis sur Alger, Annaba et Oran. Selon le centre, les résultats de l’expérimentation ont été positifs. Sur 280 admis, 126 (49,41%) avaient obtenu une moyenne générale égale ou supérieure à 10/20. 97 (34,64%) avaient obtenu une moyenne comprise entre 8 et 10. 57 élèves (6,27%) avaient obtenu une moyenne inférieure à 8%.

Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Hassen Rabehi est revenu sur les appels lancés, à travers les réseaux sociaux, invitant les médias à ne pas couvrir la présidentielle du 12 décembre prochain.«Ce rendez-vous est un événement très important pour l’ensemble des algériens et je suis convaincu que la majorité de la population appuie les efforts consentis pour garantir les conditions nécessaires à l’organisation d’un scrutin transparent et libre à même de permettre au pays de sortir de cette situation », a-t-il affirmé Mardi,à Alger en marge des travaux de la 28e  assemblée générale de l'Alliance des agences de presse méditerranéennes (AMAN).Pour le ministre, le président élu toutes « les prérogatives pour gérer les affaires du pays ». Il a rappelé, par ailleurs, que le ministère de la Communication à l’instar des autres institutions de l’Etat est au service de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) chargée de superviser cette élection jusqu’à la proclamation de ses résultats. S’agissant des parties qui ne veulent pas adhérer au processus électoral, Rabehi estime qu’ elles ne sont pas dans une voie qui « favorise l’intérêt supérieur du peuple et du pays ». Et de poursuivre : «La population demeure attachée à toute solution pouvant assurer la sérénité et la stabilité et de nature à favoriser un développement certain du pays ».

 L'incidence des cancers observe une courbe ascendante depuis l’année 2000 dans notre pays , a affirmé, Lundi,le Pr Bouzbid, spécialiste en Oncologie du centre hospitalo-universitaire d’Annaba, lors d’une conférence thématique et d’information, tenue à Alger, dans le cadre de la célébration de la nouvelle édition d'Octobre Rose, mois de sensibilisation pour la lutte contre le cancer du sein. Co-organisée par le ministère de la santé, le comité pilotage de lutte contre le cancer, l’association El Amel et la direction générale de la prévention et de la promotion de la santé, cette journée a été l’occasion de débattre et évaluer le plan national de cancer, lancé en 2015 et mis en œuvre depuis près de deux ans. Selon la même spécialiste, l’Algérie enregistre près de 14 000 nouveaux cas de cancer annuellement. Toutefois, la particularité en Algérie, c’est le diagnostic tardif, en stade métastatique. « Un diagnostic tardif diminue l'efficacité du traitement», affirme le Coordonnateur national du Plan Cancer, Messaoud Zitouni. Il affirme que le nombre de cas de cancer, dont celui du sein, augmente partout dans le monde. En revanche le taux de mortalité ne baisse pas vraiment en Algérie contrairement aux pays développés. Pour le Pr. Zitouni, le diagnostic précoce reste l’action de priorité absolue à entreprendre afin de prévenir tout type de cancer et d’en réduire le taux de mortalité. Il rappelle que « depuis 1962, le dépistage a été au cœur des politiques nationales de santé ». Cependant, « il y a un grand manque d’informations fiables». C’est pour cette raison, qu’il ambitionne de mettre une stratégie de dépistage. Rappelant l’impact que devrait générer le Plan Cancer (2015-2019), qui est «centré» sur le malade, il souligne que la mise en œuvre de celui-ci « nécessite une stratégie aussi bien planifiée que le plan lui-même, lequel a besoin d’être géré par les professionnels du terrain qui connaissent la complexité des enjeux ».

L'opération de révision exceptionnelle des listes électorales commencée le 22 septembre dernier a été clôturée ce dimanche, conformément au décret présidentiel portant convocation du corps électoral en vue de l'élection du président de la République devant se tenir le 12 décembre prochain. Le président de l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi, a indiqué dimanche que 128.000 nouveaux inscrits sur les listes électorales ont été recensés jusqu'à samedi. En prévision de cette révision exceptionnelle des listes électorales, l'Autorité nationale indépendante des élections, créée en vertu d'une nouvelle loi organique, avait invité les citoyennes et citoyens, non-inscrits sur les listes électorales, notamment ceux qui auront 18 ans le jour du scrutin, à s'inscrire auprès de la commission communale au niveau de leur commune de résidence. Les électeurs ayant changé de lieu de résidence devaient, quant à eux, se rapprocher de la commission de révision des listes électorales de leur nouvelle commune de résidence, la demande d'inscription devant être appuyée par la présentation de deux documents, l'un justifiant l'identité, l'autre la résidence. Les bureaux de la commission chargée de la révision des listes des élections au niveau des communes étaient, ainsi, ouverts tous les jours de la semaine, de 9h00 à 16h30, à l'exception du vendredi. Les membres de la communauté nationale établie à l'étranger devaient, pour leur part, se rapprocher des représentations diplomatiques ou consulaires pour s'inscrire.

L’instruction ministérielle constitue «une feuille de route».Les espaces verts sont confrontés dans notre pays, à un abondan total, accentué par l’urbanisation démesurée de nos villes, a déploré le ministère de l’Intérieur, des Collectivités Locales et de l’Aménagement du Territoire. Conscient de l’importance de ces espaces « étant un constituant fondamental du cadre de vie et de véritables poumons de la ville », Le ministère de l’Intérieur, des Collectivités Locales et de l’Aménagement du Territoire a adressé une instruction aux responsables des collectivités locales portant «  élaboration et mise en œuvre d’un programme d’envergure pour la gestion, la protection et le développement des espaces verts ». Objectif : protéger et développer les espaces verts en milieu urbain. Pour la tutelle c’est une nouvelle approche à même de lever les obstacles qui ont empêché la mise en œuvre d’une politique en matière d’espaces verts notamment au niveau des places publiques , quartiers , boulevards et à proximité des services et des édifices publics et des points noirs éliminés .Selon le département de Salah Eddine Dahmoune « la mise à niveau en matière des espaces verts devra dorénavant s’inscrire dans une vision globale du développement local durable axée sur l’embellissement de la ville, son attractivité et l’amélioration de la qualité et du cadre de vie du citoyen. Pour se faire, les walis, walis délégués, chefs de Daïras et P/APC ont été destinataires Jeudi, de cette instruction. Celle-ci vise notamment à mettre en place un « Plan vert urbain ». Ce plan devra établir avec l’ensemble des acteurs concernés un « état des lieux et un constat des espaces verts existants privés et publics, en passant par un inventaire exhaustif et actualisé du capital espace vert par commune ». L’instruction demande également à veiller à la préservation du patrimoine foncier dédié à la création d’espaces verts. Sur cette question, le ministère a instruit les responsables locaux « d’engager comme action prioritaire, une opération de plantation d’arbres et d’aménagement d’espaces verts dans toutes les écoles primaires existantes à travers le territoire national, selon un planning qui ne saura dépasser le premier trimestre 2020. Un suivi particulier sera accordé à cette action », a assuré l’instruction.

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 Ministère de la Jeunesse et des Sports
Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Raouf Bernaoui, présidera, le 19 octobre à 18h30 au CIC Abdellatif-Rahal (Alger), une cérémonie en l’honneur des champions olympiques, l’athlète Taoufik Makhloufi et l’haltérophile Bidani Walid.

Ministère de l’Agriculture
Dans le cadre du programme national de reboisement, la Direction générale des Forêts, le complexe d’ingénierie rurale, le Bureau national des études du développement rural et l’Institut national de recherche forestière organiseront, les 21 et 22 octobre, des portes ouvertes au profit des journalistes.

Ministère du Tourisme

Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Abdelkader Benmessaoud, a rendu le 20 et le 21 octobre une visite de travail et d’inspection dans les wilayas de Aïn Defla et Oran.

  

Ministère des Moudjahidine

Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, effectuera le 21 octobre, une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Jijel.

 

Ambassade d’Italie en Algérie
L’ambassade d’Italie à Alger organise jusqu’ au 18 octobre au palais de la culture Moufdi-Zakaria, l’exposition «Leonardo Opera Omnia» à l’occasion du 500e anniversaire de la mort de Leonardo da Vinci.

 

Wilaya d’Alger
Sous l’égide du wali d’Alger, l’Office national des parcs sportifs et d’attraction organisera, du 17 au 19 octobre à 9h, un concours national hippique de saut d’obstacles au niveau du club hippique du Caroubier (Alger).


Institut Pasteur
L’Institut Pasteur d’Algérie organise jusqu’au 20 octobre au niveau de l’annexe de l’Institut Pasteur à Sidi Fredj (Alger), un «cours international sur la cartographie et la modélisation relative aux maladies à transmission vectorielle» s’inscrivant dans le cadre du projet euro-méditerranéen Medi-Labsecure.

Salon international de l’art culinaire
Le 3e Salon international de l’art culinaire, sous le thème «cuisine et santé», se déroulera jusqu’au 20 octobre à la Safex pavillon S (Alger).

Opéra d’Alger
L’Opéra d’Alger lancera un nouvel espace baptisé «Café de l’Opéra» qui sera inauguré par l’écrivain et romancier Waciny Laâredj le 26 octobre à 17h.

 

Front El Moustakbel
Le président du Front El Moustakbel, Abdelaziz Belaïd, animera, le 19 octobre, à 10h, à la maison de jeunes Baztami-Redouane de Tindouf, une conférence de presse.

 Office des parcs sportifs
Sous le patronage du wali d’Alger, l’Office national des parcs sportifs et d’attraction organise du 17 au 19 octobre à 9h, un concours national hippique de saut d’obstacles au club hippique du Caroubier (Alger).

Musée national du moudjahid
Dans le cadre de la célébration de la Journée nationale de la presse, le Musée organisera, le 22 octobre à 14h, une conférence historique.

ANVEREDET
Le Polytechnic Innovation Center PIC de l’Ecole nationale polytechnique (ENP) d’Alger, en collaboration avec l’Anverdet, organisera, du 21 au 24 octobre à l’ENP d’Alger, un atelier sur la négociation des contrats de licences de brevets académiques assuré dans le cadre du programme Team du CLDS-USA pour les laboratoires de recherche universitaire.

TNA
Le Théâtre national algérien organise, le 19 octobre  à 16h, la première de la pièce théâtrale «Ham galou», suivie d’une conférence de presse.

Don de sang
La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans, en bonne santé, pour donner un peu de son sang.


Salon international de l’art culinaire
La 3e édition du Salon international de l’art culinaire, sous le thème «Cuisine et santé», organisée au pavillon S de la Safex (Alger), prendra fin demain.

Opéra d’Alger
L’Opéra d’Alger lancera un nouvel espace baptisé «Café de l’Opéra». Pour l’inauguration, l’écrivain et romancier Wacini Laâredj animera, le 26 octobre à 17h à cette occasion, une conférence sous le thème  «L’Opéra et la musique dans ses œuvres, entre nécessité et besoin».

Football

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept