La Une
Search
Mardi 17 Septembre 2019
Journal Electronique

Les électeurs sont appelés aux urnes le 12 décembre prochain pour désigner le futur président de la République. Une occasion pour les Algériens de recouvrer la légitimité constitutionnelle et la consolidation de la pratique démocratique. Ce scrutin doit se tenir dans un climat apaisé au vu de la forte volonté politique manifestée par les institutions de l'Etat et le dispositif législatif mis en place. L’Autorité nationale indépendante des élections constitue à, elle seule, une garantie pour un scrutin libre avec un taux de participation massif. Et permettrait dans un futur proche de porter les revendications de la rue devant des institutions élues de manière transparente et honnête. Dans cette configuration nouvelle, l’échiquier politique demeure cependant partagé. Si beaucoup ont réaffirmé leur appui à la solution constitutionnelle électorale, une partie de la classe politique campe sur sa position et refuse d’adhérer à cette logique qui ne répond pas, selon elle, aux perspectives de la transition démocratique. Pourtant, « l’objectif principal de la création de l’Autorité nationale indépendante des élections est de garantir l’impartialité de l’administration », selon le politologue Souleymane El Aaredj. Pour lui, « ce mécanisme devrait assurer une mobilisation de la société civile en perspective du prochain scrutin et traduirait inévitablement la volonté populaire », soulignant que « la création de cette Autorité constitue une des plus importantes garanties qui viendrait conforter la transparence et l’intégrité du processus électoral ». C’est aussi, renchérit-il, « une réponse aux parties les plus sceptiques dans la mesure où nous sommes face à un revirement positif qui n’attend qu’à être valorisé et mieux apprécié de la part des citoyens à travers une large participation à la présidentielle ». Selon El Aaredj, « les autorités ont mis en place des garanties sans précédent qui sont à même d’assurer une élection transparente répondant aux normes démocratiques internationales ». Il tient, toutefois, à préciser que « la création de cette instance ne peut en aucun cas supplanter le rôle d’une institution constitutionnelle même si le dépôt des dossiers de candidature à l'élection présidentielle se fera désormais chez l’Autorité ».

Le chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah, a convoqué dimanche le corps électoral pour l'élection présidentielle dont la date a été fixée pour le 12 décembre 2019. Dans un discours à la nation, Bensalah a indiqué avoir fixé la date de l’élection présidentielle au jeudi 12 décembre 2019 et ce dans le cadre de ses prérogatives constitutionnelles, ajoutant avoir procédé, ce dimanche, à la signature du décret présidentiel portant convocation le corps électoral. Il a, à cette occasion, exhorté les citoyens "à la mobilisation pour faire de ce rendez-vous le point de départ du processus de renouveau de notre Nation, et à œuvrer, massivement et fortement, à la réussite de cette échéance électorale, qui permettra à notre peuple d’élire un nouveau Président qui aura toute la légitimité pour présider aux destinées de notre pays et concrétiser les aspirations de notre peuple". "De par son importance, cette élection constituera une occasion sans précédent pour instaurer la confiance dans le pays, et ouvrira, par la même, la voie à notre peuple vers un horizon prometteur en matière de consolidation de la pratique démocratique", a-t-il ajouté. Le chef de l'Etat a appelé les citoyennes et citoyens à contribuer, le 12 décembre prochain, "à l'écriture de l'histoire de leur pays et au choix de leur nouveau président afin de tracer ainsi l'avenir radieux de leur pays, celui dont rêvaient leurs aïeux et pères et rêvent, aujourd'hui, nos enfants". Il a, également, indiqué avoir procédé à la signature de la loi organique relative à l’Autorité nationale indépendante des élections et la loi organique relative au régime électoral, "conformément aux dispositions de la Constitution et après que le Conseil constitutionnel m’ait notifié son avis en la matière", a-t-il ajouté. 

Plusieurs mesures ont été annoncées pour accompagner et encourager la création de nouvelles start-up à l’occasion de la conférence nationale sur les start-up (Algeria Innov) ouverte, Samedi, à Alger. Dans son allocution, lue en son nom par son chef de cabinet, le Premier ministre, Noureddine Bedoui, a exprimé sa « gratitude à l’Armée Nationale Populaire garante de notre sécurité et de notre protection», ainsi qu’ « a son commandement pour avoir préservé notre pays et protégé sa stabilité et accompagné nos institutions vers la sécurité ». Bedoui a invité, dans ce cadre, la jeunesse à « poursuivre le processus de construction et de développement de son pays ». Et en vue de concrétiser les mesures de développement des start-up, encourager leur création et accompagner leurs promoteurs, il a annoncé la création de trois zones technologiques (Zone tech) au niveau national et d’un fonds national d’appui aux initiatives de ces entreprises. Mais aussi la mise en place de l’Agence Nationale de Numérisation avant la fin de 2019. Celle-ci devrait, dit-il, « définir les grandes lignes stratégiques pour la promotion de l’utilisation des technologies modernes et l’émergence d’une économie numérique reposant sur les Start-up qui sera l’acteur principal », ajoutant que « le cadre juridique de cette agence a été élaboré en consultation avec les associations et les start-up ». Il s’agit, également, de l’installation d’un Commissariat aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique, qui sera opérationnel avant la fin du mois courant. Ce dispositif devra, précise t-il, « superviser la définition de la stratégie nationale dans ce domaine innovant, à même de constituer un environnement idoine et un incubateur pour nos start-up ». Bedoui a, également, fait savoir qu’ « un programme visant à optimiser les avantages apportés par la carte d’identité nationale biométrique et électronique à travers des solutions et des services électroniques au profit des citoyens sera lancé avant la fin de l’année en cours, avec la participation des Start-up innovantes ».

Les pluies diluviennes enregistrées dans l'Est du pays ont été à l’origine de six morts parmi eux, deux femmes et deux enfants et des dégâts matériels suite aux inondations affectant de nombreux quartiers et commerces et endommageant des infrastructures et des routes. A Mila, le corps d'une femme âgée de 28 ans, emportée par des eaux en furie depuis quatre jours, a été retrouvé hier dans la commune   de Oued Athmania, ont indiqué les services de la protection civile de la wilaya. La même source a rappelé que cette femme avait été emportée par les eaux suite à un orage de lundi dernier, alors qu'elle se trouvait dans un véhicule de tourisme en compagnie d’une autre personne, morte le jour même   au moment de son transfert aux services de santé d’Oued Athmania. Afin de faire face à ces intempéries, la Protection civile a mobilisé   plus de 500 agents de divers grades auxquels se sont joints des agents de   la protection civile de six wilayas voisines, ainsi que des équipes de plongeurs, la brigade canine de Mila et celle de Dar El Beida (Alger), relevant de l’unité nationale d’instruction et d’intervention.Dans la wilaya de Guelma, le corps d'une personne emportée par les fortes pluies a été retrouvé, dans la matinée de la journée d’hier dans la région de « Ain Arko », dans la commune de Tamlouka, tandis qu’une famille de trois membres,   piégée par la montée des eaux, a été secourue dans cette même région. La commune de Tamlouka et celle d’Ain Makhlouf ont enregistré, de fortes averses accompagnées de grêle dans la nuit de mercredi à jeudi, inondant les routes, les habitations, les commerces et l’entrée des immeubles.Dans la wilaya de Souk Ahras un homme de 40 ans a été également emporté par les eaux dans la nuit de mercredi à jeudi alors qu'il se trouvait à bord d'un véhicule de tourisme dans la mechta « Dek Nessouf », dans la commune de Zouabi.

LeGénéral de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah, Vice-ministre de la Défense Nationale, Chef d’Etat-Major de l’ANP a souligné,  Jeudi, à Constantine, que la constante unique et certaine est que l’Algérie sortira de sa crise, et que personne n’a le pouvoir d’interrompre ou d’entraver la marche de l’Algérie et l’empêcher d’atteindre son objectif. Il a également valorisé le riche bilan issu de la tenue du Conseil des Ministres en date du 09 septembre 2019, sous la présidence du Chef de l’Etat, Monsieur Abdelkader Bensalah: «Toutefois, l’unique constante et certaine est que l’Algérie sortira de sa crise, et personne, je dis bien personne, n’a le pouvoir d’interrompre ou d’entraver la marche de l’Algérie et l’empêcher d’atteindre son objectif. De cette tribune, je dis que tout ce qui a été réalisé sur le terrain à bien des niveaux et dans plusieurs domaines pour accélérer la résolution de cette crise et la mise en place des conditions idoines pour satisfaire les revendications populaires pressantes, à leur tête l’ouverture du champ au peuple algérien pour accomplir son devoir national envers son pays, en faisant aboutir la démocratie escomptée à travers le choix libre et transparent de l’homme patriotique qu’il faut, fidèle à sa patrie et à son glorieux patrimoine novembriste ».

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

    • Histoire et patrimoine:Belkacem Babaci tire sa révérence

      Le moudjahid et historien, Belkacem Babaci est décédé, mardi à Alger, à l'âge de 80 ans. Né en 1939 à Alger, le défunt a rejoint les rangs du Front de Libération nationale (FLN) alors qu'il avait 20 ans avant d'occuper après l'indépendance, plusieurs postes dans des institutions étatiques. Feu Belkacem Babaci a occupé, durant plusieurs années, le poste du président de la "Fondation Casbah" créée en 1991, dans le but de protéger et préserver cette ancienne médina classée en 1992, patrimoine de l'humanité de l'Unesco.

Sciences et Technologies

L'agenda

 

Ministère de l’Enseignement supérieur

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tayeb Bouzid, effectuera,  le 17 septembre à 10h30, une visite de travail et d’inspection aux ateliers et laboratoires de la base technologique de l’aéronautique de Bou Ismaïl (Tipasa) et au pôle technologique de Chéraga (Alger).

Ministère de la Solidarité

La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Ghania Eddalia, effectuera  le 17 septembre une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Khenchela.

Ministère de la Jeunesse
Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Raouf-Salim Bernaoui, effectuera le 17 septembre une visite de travail et d’inspection dans la wilaya d’Oran.

 

Ministère du Travail

Sous l’égide du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, l’Anem organise, le 17 septembre à 8h30 à l’Ecole supérieure de la sécurité sociale (Alger), un séminaire sur le jumelage institutionnel avec Pôle Emploi (France), en application de l’Accord d’association entre l’Algérie et l’Union européenne P3A sous le slogan «Appui à la modernisation du service public de l’emploi».

 

Ministère des Finances

Le ministre des Finances, Mohamed Loukal, participera, le 18 septembre à Charm El Cheikh (Egypte ), aux travaux du comité consultatif des gouverneurs de la Banque africaine de développement.

Direction de la pêche
La direction de la pêche et des ressources halieutiques de la wilaya d’Alger organisera,  le 17 septembre  à 8h30 en son siège, l’atelier de concertation et de consultation qui vise à l’élaboration d’une stratégie nationale pour l’économie bleue (Sneb 2030), avec l’appui de l’Union européenne.

CADC
Le Centre algérien de développement du cinéma organisera le 21 septembre, à 10h, à la salle Ibn Zeydoun (Alger), l’avant-première du film « Papicha» de Mounia Meddour.

 

Musée du moudjahid

Le Musée national du moudjahid organisera les 16 et 19 septembre respectivement la 397e et la 398e rencontre à 10h et simultanément au niveau des musées du moudjahid à travers le pays avec les moudjahidine et moudjahidate pour l’enregistrement de leurs témoignages sur la guerre de Libération.

 

Forum d’El Moudjahid


Le forum d’El Moudjahid recevra,  le 17 septembre à 9h, Mustapha Zebdi, président de l’Association de protection et d’orientation du consommateur et son environnement.

 

HCA

Le Haut-Commissariat à l’amazighité organisera, les 28 et 30 septembre à Tébessa, un colloque international sur «la résistance des femmes en Afrique du Nord de la période antique jusqu’au XIXe siècle».

 

 Don de sang

La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans, en bonne santé, à faire don de sang.

 

Expo-finances
La 9e édition du Salon des banques, assurances et produits financiers se tiendra du 19 au 28 décembre au Palais des expositions (Alger).

 

 

Salon international de l’art culinaire
Le 3e Salon international de l’art culinaire, sous le thème «cuisine et santé», se déroulera, du 16 au 20 octobre à la Safex (pavillon S), Alger.

 

Finances
Le Centre de transfert et de certification des compétences organisera, les 29 et 30 septembre à 9h à l’hôtel Mercure d’Alger, un séminaire sur les indemnités de départ à la retraite, impôts différés et liasse fiscale de l’exercice 2019.

Centre de transfert et de certification des compétences
Le Centre de transfert et de certification des compétences organisera, les 29 et 30 septembre à 9h à l’hôtel Mercure d’Alger, un séminaire sur les indemnités de départ à la retraite, impôts différés et liasse fiscale de l’exercice 2019.

 

Association Grain de paix
L’association «Grain de paix» organise, du 16 au 21 septembre en son siège à Oran, une session de formation intitulée «Agir contre la violence et promouvoir la culture de paix».

 

Football

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept