Search
Propagation de l’extorsion informatique
Dimanche 17 Décembre 2017
Journal Electronique

Alors que le phénomène de l’extorsion informatique était souvent traité au rang de ‘’faits divers’’,  les dernières nouvelles du ‘’front’’ font état d’une propagation inquiétante.  Ce n’est plus une affaire de bidouilleurs, mais un business en plein essor qui bénéficie à ses auteurs,  mais pas que…

Par Rachid MOUSSA

L’actualité des attaques informatiques s’enrichit quotidiennement de nouveaux faits ‘’d’armes’’, avec,  à chaque fois des limites repoussées par les prouesses des intrusions amis aussi par l’ampleur de leur impact. C’est un récent rapport annuel  de l’autorité européenne des polices, l'Office européen des Polices (Europol) qui sonne la charge contre ce fléau qui tend à investir toute la planète et à mettre en danger tous les secteurs d’activité. Dans son rapport rendu public il y a quelques jours, cet organisme s’est beaucoup attardé sur cette ‘’épidémie mondiale’’ causée par le recours plus fréquent mais aussi plus sophistiqué  aux techniques du «ransomware». Pour l’encyclopédie en ligne Wikipédia, le « ransomware, rançongiciel, logiciel rançonneur, logiciel de rançon ou logiciel d'extorsion est un logiciel malveillant qui prend en otage des données personnelles. Pour ce faire, un rançongiciel chiffre des données personnelles puis demande à leur propriétaire d'envoyer de l'argent en échange de la clé qui permettra de les déchiffrer.»

En partant de l’attaque massive de ‘’Wannacry’’, en mai dernier, le rapport fait un bilan assez lourd des attaques devenues massives, généralisées et touchant à tous les secteurs. Sur le site du journal suisse tdg.ch, le responsable d’Euopol Rob Wainwright, convaincu que «l'impact mondial d'énormes événements de cybersécurité (...) a fait passer la menace liée à la cybercriminalité à un tout autre niveau», assure que les « banques et les autres secteurs importants sont désormais ciblés à une échelle jamais vue auparavant».

Pour rappel l’attaque par Wannacry avait fait pas moins de 300000 victimes sur prés de 150 pas touchant à des services publics sensibles tels les banques et les services de santé. L’année 2016 aura également été marquée par des attaques massives effectuées à parti d’objets connectés : « Le célèbre «malware» (logiciel malveillant) Mirai a ainsi piraté environ 150'000 objets connectés comme des téléphones portables, des routeurs, des imprimantes et des caméras de sécurité, pour les transformer en ‘’botnets’’, des réseaux d'ordinateurs utilisés à l'insu de leurs propriétaires pour des activités illégales », souligne tdg.ch. Mot japonais désignant ‘’l’avenir’’, Mirai « cible principalement les dispositifs grand public tels que des caméras pilotables à distance ou encore des routeurs pour la maison, lit-on sur le site de l’encyclopédie en ligne Wikipédia qui poursuit : «  Un ou plusieurs botnets Mirai ont été utilisés dans certaines des plus importantes et percutantes attaques en déni de service distribué (DDoS), dont une attaque le 20 septembre 2016 sur le site de sécurité informatique du journaliste Brian Krebs, une attaque sur l'hébergeur français OVH et la cyberattaque d'octobre 2016 contre la société Dyn ».

En octobre dernier, la presse se faisait l’écho d’une vaste attaque sur la cote ouest des Etats Unis où, des « millions de personnes, essentiellement des Américains, ont été privées d'accès notamment à Twitter, Spotify, Amazon, eBay, Reddit, Airbnb, Netflix et aux sites de plusieurs médias (CNN, New York Times, Boston Globe, Financial Times, The Guardian...), rapporte tempsreel.nouvelobs.com  à propos de l’attaquie, qui, ajoute-t-il, « a mis en lumière les dangers posés par l'utilisation croissante des objets connectés, qui peuvent être utilisés à l'insu de leurs propriétaires pour bloquer l'accès à un site. » Pour sa part, un expert, ‘’ex-hackerpour l'agence américaine de renseignement NSA et cofondateur de Carbon Black’’, a déclaré sur ce même site : « Ces attaques, en particulier avec l'essor d'objets connectés non sécurisés, vont continuer à harceler nos organisations. Malheureusement, ce que nous voyons n'est que le début en termes de botnets à grande échelle et de dommages disproportionnés", prédit ainsi Ben Johnson.

Le rapport d’Europol a permis de mettre le doigt sur de nouvelles réalités du  monde des attaques informatiques et de faire comprendre que la coopération internationale bien qu’insuffisante reste  nécessaire. Là, où le commissaire européen en charge de la sécurité Julian King, estime que ce rapport «montre que le crime en ligne est la nouvelle frontière du respect des lois», les auteurs de ce dernier ne martèlent qu’un «réponse collective aux cybercriminels n'était toujours pas suffisante», ajoutant que de toute part, «les gens et les entreprises doivent faire davantage pour mieux se protéger».

En terme d’impact, le rapport indique que le  « nombre d'utilisateurs dans le monde victimes d'une extorsion par piratage informatique s'est établi à 2,58 millions entre avril 2016 et mars 2017, contre 2,31 millions les douze mois précédents, soit une hausse de 11,4% », rapporte le site du journal français leparisien.fr. Le plus souvent ces intrusions informatiques sont le fait de pirates intéressés par le gain ; ils « prennent le contrôle des PC, tablettes et smartphones en utilisant des logiciels extorqueurs, ‘’ransomware’’ ou ‘’rançongiciels’’, avant de réclamer ensuite de l'argent à l'utilisateur de l'appareil en échange du code de déblocage des données », explique leparisie.fr qui reprend par ailleurs cet appel de la police des polices européennes :  «Si vous devenez une victime, il est important de ne pas payer la rançon».

Le ‘’racket’’ informatique tend à se structurer en business avec un modèle et des  opérateurs qui activent sur un marché en plein croissance. Dans un papier mis en ligne le 18 septembre dernier le site www.info-utiles.fr a visité ce business pour découvrir quelques indications fortes intéressantes sur ce marché en plein édification : « Le ransomware Cerber a généré 195.000 $ de paiements en juillet 2016 », tandis que les « profits réalisés par les ransomware devraient atteindre 1 milliard de $ en 2017 », avance ce site en notant au passage le cionstat suivant :  En 2016, le rythme des infections de ransomwares s’est accru de 500% en huit mois. En moyenne, une variante de ransomware infectera entre 30.000 et 35.000 systèmes en un mois, certaines variantes pouvant atteindre jusqu’à 150.000 infections. 50 nouvelles variantes de ransomware ont été développées chaque mois durant les six premiers mois de 2016. Durant la même période, un acteur inconnu de ransomware (individuel ou groupe) a réalisé 94 millions de $ de profit », écrit-il.

D’après les analyses  faites par le site, le phénomène est encouragé par de nombreux facteurs. En plus de la facilité d’accès aux techniques de piratage par le mail, et devant une répression institutionnelle et réglementaire quasiment impuissante, les pirates ont à leur disposition un arsenal sophistiqué :  « Les offres ‘Ransomware as a Service’ (RaaS) disponibles sur le web permettent à de nouveaux entrants de démarrer facilement leur activité d’extorsion. La variante de ransomware Cerber mentionnée plus haut est la plus grosse offre RaaS au niveau mondial, et l’offre RaaS Satan est conçue pour des débutants absolus », fait remarquer ce site.

Au pont que le marché est investi par de petites entreprises qui se spécialisent dans l’attaque et l’extorsion informatiques : ‘’cybercriminiatlié : des PME  (presque) comme les autres’’, titre le site 20minutes.fr en ouverture d’un papier mis en ligne le 12 avril 2016 dans lequel l’auteur décrit les structures agissantes au sein de  ce monde de la cybercriminalité. En se référant à un rapport publié par la société Symantec, le site évoque « une évolution dans l’organisation des cybercriminels » avec des acteurs agissant avec  « les meilleures pratiques du monde professionnel » qui se sont développés au point de devenir« de véritables structures leur permettant d’optimiser l’efficacité de leurs attaques ». La structure des activités cybercriminelles repose sur une série de facteurs qui érigent l’activité e véritable acticité professionnelle. Fini le temps où les actes d’intrusion informatique étaient l’apanage de petites bidouilleurs ou de génies en mal d’exploit. « Aujourd’hui, à côté des hacktivistes et des pirates au service des Etats, il existe surtout de véritables PME de la cybercriminalité guidées par l'appât du gain», explique le site du quotidien d’information gratuit français ajoutant que cela se traduit pas « des équipes d’une dizaine de personnes en moyenne, travaillant comme n’importe quels employés, avec des heures de bureaux, des congés et des week-ends. » Les analystes ont également noté une division du travail savamment respectée par le monde   du cybercrime. « Ils s’échangent des services tout simplement : les uns savent par exemple créer un rançongiciel, les autres savent l’implanter, donc ils vont collaborer» explique un expert sur 20minutes.fr. Le site pour sa part détaille cela en présentant comme exemple « le cas des rançongiciels, qui bloquent vos données et réclament le paiement d’une rançon, certains sont même chargés du support chat, pour guider les victimes vers le déblocage des données et surtout s’assurer du paiement ! », écrit-il. Denier trait caractéristique de la professionnalisation des actives de cybercriminalité, le soin apporté à la valorisation et au développement des compétences. « Les réseaux n’ont pas encore leur service de ressources humaines. Mais cela ne les empêche pas d’apporter un soin particulier au recrutement », affirme 20minutes.fr qui cite un expert selon les voies de recrutement passent par deux voies : les plateformes spécialisés et les petites annonces. Sont ainsi avancés quelques exemples d’annonces faites nommant au niveau de certaines universités d’Europe de l’est où il est directement fait appel aux compétences informatiques moyennant des rétributions attractives. En plus de tout cela, les hackers font aussi dans la veille technologique en vue du développement de leurs compétences : «ils se mettent au courant des dernières informations sur le sujet, pour pouvoir tirer parti des failles que présentent les nouvelles technologies» explique un expert au site 20minutes.fr.

A un autre bout de la chaine du marché, se trouvent des opérateurs pas tout à fait lésés par le développement de l’extorsion informatique. Ce sont les assureurs qui voient là un joli business : « «C'est un marché de 3 milliards de dollars aux Etats-Unis, contre 300 millions en Europe dont 50 millions pour la France. Il va croître de façon considérable», déclare  Bernard Spitz, patron  de la Fédération française de l'assurance, repris par le site du journal français leparisien.fr. Les assureurs sont en effet appelés à jouer un rôle important dans la protection du patrimoine informatique des entreprises contraintes de se couvrir pour éviter de perdre leurs données ou leurs infrastructures informatiques. En Europe, il est prévu selon une nouvelle réglementation européenne, de faire obligation à compter de 2018à  «toutes les sociétés qui se feront dérober des données à le signaler aux autorités et à leurs clients », explique ce même responsable qui y voit une opportunité pour les sociétés d’assurance qui ne lésinent plus sur les offres pour protéger les PME. L’explication est  trouver, selon ce même site, dans le faite que «contacter un client pour lui indiquer que vous vous êtes fait voler ses données personnelles coûte, selon les estimations, entre 50 et 150 euros (par client)... Bref, pour une PME non assurée, se faire voler son fichier client, ce sera le plus court chemin vers la banqueroute.»

D’où des offres en développement donc, notamment sur la place de Londres où, écrit 20minutes.fr, « le Lloyd's, un des leadeurs du secteur à Londres, propose pour environ 10 000 euros par an de prendre à sa charge de 1 à 2 millions d'euros de frais engendrés par une cyberattaque. » Il est également question de l’initiative de la société d’assurance italienne Generali, qui propose pour 1000 euros par an un package de mesures de protection notamment,  « mise à disposition d'une hot line pour savoir comment réagir dans cette situation de crise, remboursement des dommages causés, remise en état du système », note le site. Reste à savoir si les assureurs comptent prendre en charge les coûts liés aux paiements de rançons ; pour le moment cela ne semble pas être le cas, amis peut être que…

 

R.M

Lourdes pertes économiques

 L’ampleur des dégâts causés par les attaques informatiques peut atteindre des niveaux  extrêmement lourds pour les entreprises. En se basant sur des indications statistiques établies par la société d’assurance anglaise Lloyd's of London, le site du journal suisse tdg.ch parle de pertes économiques très lourdes subies par les entreprises des suites des intrusions informatiques.   Une attaque au niveau mondial, comme celle opérée par Wannacry en mai dernier, est capable de causer des pertes estimées à près de 53 milliards de dollars, croit savoir tdg.ch  qui intègre dans les couts économiques calculés,  « le manque à gagner des entreprises en raison de l'interruption de leurs activités et les réparations des systèmes informatiques. »

 

Halte à l’extorsion

L’office européen des polices a lancé en juillet dernier un site internet destiné à aider dans le combat contre l’extorsion informatique. Baptisée ‘’ No more ransom ‘’ (‘’Plus de rançon ‘’) »,  le site est conçu pour « informer le public des dangers de l’extorsion par piratage et à aider les victimes à retrouver leurs données sans devoir payer de rançon aux cybercriminels », indiquent  dans un communiqué les initiateurs de ce projet lancé par la police néerlandaise avec les sociétés   cybersécurité Kaspersky Lab et Intel Security.D’après le site 20 minutes.fr, ce site dénommé «  www.nomoreransom.org offre également aux utilisateurs 160.000 clés de déblocage de données en cas d’infection d’un appareil. » Le site recommande vivement aux usagers européens   de ne jamais payer de rançons en cas d’attaque informatique, mais bien d’en informer les autorités compétentes, en expliquant qu’au final, « il n’y a aucune garantie que payer vous rendra accès à vos données cryptées. » 

 

  • Célébration du 61e anniversaire de la création de la Radio secrète
  • Célébration du 61e anniversaire de la création de la Radio secrète
  • Célébration du 61e anniversaire de la création de la Radio secrète
  • Célébration du 61e anniversaire de la création de la Radio secrète
  • Célébration du 61e anniversaire de la création de la Radio secrète
  • Célébration du 61e anniversaire de la création de la Radio secrète
  • Symposium sur le renouveau du football algérien
  • Symposium sur le renouveau du football algérien
  • Symposium sur le renouveau du football algérien
  • Symposium sur le renouveau du football algérien
  • Symposium sur le renouveau du football algérien
  • Symposium sur le renouveau du football algérien
  • Symposium sur le renouveau du football algérien
  • Symposium sur le renouveau du football algérien
  • Symposium sur le renouveau du football algérien
  • Symposium sur le renouveau du football algérien
  • Le president Emmanuel Macron lors de l' accueille populaire a Alger
  • Le president Emmanuel Macron lors de l' accueille populaire a Alger
  • Le president Emmanuel Macron lors de l' accueille populaire a Alger
  • Le president Emmanuel Macron lors de l' accueille populaire a Alger
  • Le president Emmanuel Macron lors de l' accueille populaire a Alger
  • Le president Emmanuel Macron lors de l' accueille populaire a Alger
  • Le président Bouteflika accompli son vote électoral
  • MCA USMA
  • mca usma
  • Le président Bouteflika accompli son vote électoral
  • Le président Bouteflika accompli son vote électoral
  • mca usma
  • Le président Bouteflika accompli son vote électoral
  • mca usma
  • mca usma
  • mca usma
  • mca usma
  • Ministre de communication Djamel kaouane lors de sa visite au CIP
  • Le président Bouteflika accompli son vote électoral
  • election APC et APw 2017
  • election APC et APw 2017
  • election APC et APw 2017
  • election APC et APw 2017
  • election APC et APw 2017
  • election APC et APw 2017
  • election APC et APw 2017
  • Ministre de communication Djamel kaouane lors de sa visite au CIP
  • Le président Bouteflika accompli son vote électoral
  • Ministre de communication Djamel kaouane lors de sa visite au CIP
  • Ministre de communication Djamel kaouane lors de sa visite au CIP
  • Ministre de communication Djamel kaouane lors de sa visite au CIP
  • Match Amical Algérie centre Afrique
  • Match Amical Algérie centre Afrique
  • Match Amical Algérie centre Afrique

Monde

    • Sommet de l’OCI : Erdogan appelle le monde à reconnaitre El Qods comme capitale de la Palestine

      «J'invite les pays qui défendent le droit international et la justice à reconnaître El Qods occupé comme capitale de la Palestine », a déclaré le chef de l'Etat turc Recep Tayyip Erdogan, lors de l'ouverture d'un sommet extraordinaire de l'Organisation de coopération islamique (OCI) à Istanbul regroupant 48 Etats dont 16 dirigeants des pays membres dont l’Algérie représentée par le président de l'Assemblée populaire nationale, Saïd Bouhadja, représentant du président de la  République, Abdelaziz Bouteflika.

    • Washington «prête à négocier sans conditions» avec la Corée du Nord

      Les Etats-Unis sont prêts à s'asseoir à la table des négociations avec la Corée du Nord "sans condition préalable", a  déclaré mardi dernier le chef de la diplomatie américaine Rex Tillerson.

Société

    • Baisse sensible de la violence, selon les services de sécurité

      Le phénomène de la violence dans les nouveaux quartiers est plus  d’ordre social que sécuritaire, selon des études analytiques des services de sécurité qui  plaident  pour un accompagnement social de l’action policière. Pour ce faire, les services de police et de la Gendarmerie Nationale ont opté pour le travail de proximité, l’anticipation et la prévention.

Economie

    • Une stratégie nationale de logistique, une nécessité

      Le ministre du commerce a estimé impératif  de développer une stratégie nationale logistique. «Les principaux disfonctionnement qui pèse sur la compétitivité de notre commerce sont caractérisés par un réseau ferroviaire insuffisamment étoffé et  pas toujours connecté aux principaux centres d’activité de production et de conditionnement et  aux port et aéroports» a-t-il déploré.

Culture

    • L’œuvre immortelle de Léon Tolstoï

      « Anna Karénine ! Anna Karénine ! Anna Karénine ! ». Telle est la réponse de William Faulkner, romancier et nouvelliste américain (1897-1962), à une question sur l’œuvre de Léon Tolstoï. Mais qui est l’auteur de cette œuvre gigantesque qui compte plus de quatre-vingts volumes et demanderait, pour la connaître vraiment, plusieurs années de lecture cursive ?

Sciences et Technologies

    • Un virus voleur de bitcoins identifié par Kaspersky

      La société de sécurité informatique russe Kaspersky Labs a annoncé jeudi avoir identifié un virus qui fait les poches des détenteurs de monnaies virtuelles et dont le butin atteint pour l'heure environ 140.000 dollars.

Sports

    • Ligue 1 Mobilis (15e journée) : le CSC en appel, la JSS à l’affût

      La trêve hivernale a sonné pour les seize équipes de Ligue 1 Mobilis, au terme de la 15e et ultime journée de la phase aller, prévue ce week-end. Un round qui propose au leader constantinois, déjà assuré du titre honorifique de champion d’hiver, un périlleux déplacement du côté du stade Omar Hamadi où il risque de laisser des plumes face à un onze du Paradou difficile à manœuvrer sur ses terres.

    • MCA : Barnabas, 1er libéré

      Même si le mercato d’hiver ne s’ouvrira officiellement que dans deux jours, au MCA, on prépare déjà la purge. Comme chacun le sait, le coach mouloudèen, Bernard Casoni a demandé des renforts notamment au milieu du terrain et en attaque.

      Mais pour pouvoir recruter, il va falloir dégraisser l’effectif, d’où cette décision de la direction du club mouloudèen en concertation avec son staff technique, de se passer des services de quelques éléments qui n’entrent désormais plus dans les plans de Casoni.

Santé

Medias

    • Propagation des fausses nouvelles sur internet "les Fake news" : la nouvelle plaie du net

      Souvent citées parmi les menaces sérieuses qui entravent le bon fonctionnement du réseau internet et particulièrement des réseaux sociaux, les fausses informations ou ‘’Fake news tendent à se développer pour s’ériger en activité lucrative. Cependant, et même si leur impact est actuellement objet d’un débat, les répercussions  négatives sont multiples au point où certains y voient un danger pour …. la démocratie. Voyons de quoi cela retourne-t-il.

L'agenda

 

Ministère des affaires étrangers

La séance d'ouverture de la 11ème Réunion annuelle des points focaux du centre africain d'études et de recherche sur le terrorisme (CAERT) se tiendra dimanche à 14h  au siège du Ministre des affaires étrangers.

 

Ministère de la communication

Sous l’égide du ministre de la communication , Djamel Kaouane  , la radio algérienne célèbrera samedi 14h, au centre culturel Aissa Messaoudi , le 61ème anniversaire de la création de la radio « la voix de l’Algérie libre et combattante ».

 

Ministère des Ressources en Eau

Le ministre des ressources en eau, Hocine Necib effectuera les 17 et 18 Décembre une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de M’Sila

 

Ministère de la Jeunesse et des Sports

Le ministre de la jeunesse et des sports, El Hadi Ould Ali, présidera samedi à 09h30 à l’OCO, stade de 05 Juillet, l’ouverture du séminaire national d’information sur le dopage sportif ; Et effectuera les 17 et 18 une visite de travail dans la wilaya de Tamanrasset et les wilayas déléguées de Ain Salah et Ain Guessam.

 

Ministère des Moudjahidine

Le ministre des moudjahidine, Tayeb Zitouni, présidera samedi à 8h30 au ministère, l’ouverture de la réunion annuelle d’évaluation des cadres centraux et régionaux de son département.

 

Ministère de l’Agriculture

Le ministre de l’agriculture, du développement rural et de la pêche, Abdelkder Bouazghi, effectuera samedi une visite de travail dans la wilaya d’Ain Defla.

 

Ministère de la Culture

Le ministre de la culture, Azzeddine Mihoubi, sera samedi à 10h30, l’invité du forum d’El Moudjahid au siège du journal El Moudjahid.

 

HIISE

La haute instance indépendante de surveillance des élections organise le 18 Décembre à 09h à l’hôtel El Aurassi, la cérémonie d’ouverture de la réunion consacrée à l’adoption du rapport final des dernières élections locale qui sera remis au Président de la république, M Abdelaziz Bouteflika.

 

MOUAKILL

Le directeur de la radio FM, M. Mourad Ouadahi organise les 18 et 19décembre au centre international de conférences Abdelatif Rahal « Mouakill2017 »,la première conférence nationale sur la micro-entreprise et l’Entrepreneuriat »

 

Sûreté nationale

Le directeur général de la sûreté nationale, M. Abdelghani Hamel présidera samedi à9h à l’école supérieure de la police Ali Tounsi, la cérémonie de célébration de la fête de la police arabe.  

 

Syndicat des Magistrats

Le syndicat des magistrats organise samedi à 09h, à la résidence des magistrats une cérémonie d’ouverture des travaux de la session ordinaire de son conseil national.

 

Machaal Echahid

A l’occasion du centenaire du Cheikh Amoud Ben Mokhtar le chef de la résistance de Tassili N’ajjer ; L’association Machaal Echahid organise le 19 Décembre à 09h30 dans la ville de Djanet wilaya d’Illizi un forum de la mémoire intitulé « La participation des habitants de Tassili N’ajjer dans la résistance et la guerre de libération ».

 

Musée National du Moudjahid

Le musée national du moudjahid organise le 18 Décembre à 14h, au niveau des musées du moudjahid à travers le pays, la 219e rencontre avec les moudjahidine et moudjahidate  pour l’enregistrement de leurs témoignages sur la guerre de Libération.

 

Salon international de la Zootechnie

La 5ème édition du Salon international de la Zootechnie aura lieu du 18 au 21 décembre 2017 à la Wilaya de sidi Bel Abbes, et qui auras pour thème "La zootechnie au service de l'investissement agricole".

 

Festival national du théâtre professionnel

Le commissariat du festival national du Théâtre professionnel (FNTP) annonce la tenu de la douzième édition de festival du 23 au 31 Décembre 2017 au Théâtre National Algérien "Mahieddine Bachtarzi" .

 

Conseil de la Concurrence

Le Conseil de la Concurrence organisera le 19 décembre à l’hôtel Sofitel à partir de 9h,une journée d’étude sur le thème « le roule de la concurrence dans la protection du pouvoir d’achat ,et la préservation et la création de l’emploi.

 

Campagne de Vaccination

Le ministère de la santé, de la population et de la réforme hospitalière organise du 27 décembre 2017 au 02 janvier 2018, une campagne de vaccination contre la rougeole et la rubéole des enfants scolarisés.

 

 

HORIZONS, VOTRE JOURNAL EN PDF

Reportage

    • Raid des sables d’Algérie arrive à Tamanrasset, émerveillement

      Après deux nuitées de bivouac entourés   des dunes de In Salah et les mont rocheux  de Moulay Lahcen, les participants aux raid des Sables d’Algérie sont entrés mercredi à Tamanrasset.A leur arrivée, une délégation des autorités locales à leur tête le wali de Doumi Djilali,  étaient à l’accueil.  Au cours de son échange avec les participants, notamment sur les conditions du déroulement du raid, le wali a tenu à exprimer « sa satisfaction » du succès de cette opération. « Votre séjour va vous permettre de découvrir la ville de Tamanrasset et son potentiel »,  a-t-il souligné.

      De notre envoyée spéciale : Nouria Bourihane

      Read more Raid des...

    • Raid des sables : les portes du désert s’offrent aux participants

      La caravane « Raid des Sables » quitte Ghardaïa avec un pincement sur le cœur. Néanmoins, les participants ont hâte de faire de nouvelles découvertes dans l’immensité  désertique dont les traits commencent à se dessiner peu à peu. Le trajet entre la Vallée du M’zab et El Ménia  annonce les première dunes. A perte de vue s’étendent ces monts de sables entrecoupés par de vastes et verdoyants champs agricoles. Les arrêts marqués sont bien calculés. Impossible de rater la prise de photo de la première dune à l’entrée du grand sud, ni les formes des montagnes géantes, ni encore moins la célèbre entrée d’El Ménia.

      De notre envoyée spéciale:  Nouria Bourihane 

      Read more Raid des...

Histoire

Conception/Kader Hamidi/Kdhosting . Hebergement/Kdhosting : kdconcept