Tizi-Ouzou: le village Ihitoussène célèbre la forge
Search
Lundi 16 Décembre 2019
Journal Electronique

La cinquième édition de la fête de la forge placée cette année sous le thème "Le fer et le feu, essence de la vie" a été inaugurée mardi dernier au village Ihitoussène, (commune de Bouzguène à 60 km à l’Est de Tizi-Ouzou) dont l’Histoire se confond avec ce patrimoine local.

"Toute l’Histoire et la vie du village, fondée par un forgeron arrivé dans la région au 17ème siècle, est marquée par le travail de la forge. Jusqu’à un passé très récent, ses habitants n’ont jamais exercé d’autres métiers", raconte Mourad Lamri, membre de l’association du village "Sebaa Zbari" (Les sept enclumes) et conservateur du musée local."Sebaa Zbari" constituent le kit d’outils indispensable pour la table de travail d’un forgeron. Dans le temps, il est offert (le kit d'outils) à tout jeune du village ayant atteint les 17 ans pour l’inciter à aller quérir sa subsistance dans des contrées lointaines. Couvrant toute la région de Kabylie par leur travail, les habitants du village ont également migré et se sont installés à travers tout le pays, notamment, dans l’Est.

"La première immigration recensée par les historiens remonte vers le début du 19ème siècle, entre les années 20 et 30", souligne Mourad Lamri. Et d’expliquer la raison de cette ruée de ses ancêtres vers l’Est qui empruntaient le relief montagneux et ingrat de cette partie du pays. "De la Soummam jusqu’au pays chaoui, Batna, Khenchela, dans l’Est du pays, est caractérisé par son relief montagneux, ce qui crée le besoin de s’outiller pour faire face à la nature et pouvoir subsister". Tandis que dans l’Ouest du pays, où il y a plus de plaines, ces étendues ont toujours été occupées par les colons, que ce soit les espagnols, les turcs ou les français, rappelle Lamri, affirmant que "la ligne jamais franchie par un forgeron du village est Thniet-El-Had, dans la wilaya de Tissemssilt".

Actuellement, la réalité de ce métier est peu reluisante et a beaucoup perdu face à la mécanisation et au grand marché. Mais, "le retour à l’agriculture de montagne, qui ne peut être satisfaite par la seule industrie, pourra aider, à terme, à la relance de ce métier", souligne, confiant, Farid Hemmar, forgeron de 45 ans exerçant ce métier depuis une vingtaine d’année. Natif d’Ain-Melilla, dans l’Est du pays, où ses grands-parents s’étaient installés au début du 20ème siècle, Farid Hemmar est revenu dans le village de ses ancêtres pour perpétuer ce métier qui est la chose qu’il "sait faire", confie-t-il. "J’avais commencé à m’initier à ce métier dans la boutique de mon défunt grand-père, puis avec mon père et je ne peux exercer un quelconque autre métier, c’est dans le sang", soutient-il mordicus. Après son service national, il avait exercé, pour un temps, à Ain-Mellila, mais, la transformation de la ville, devenue "un carrefour commercial, notamment avec la prolifération de l’activité de l’importation, a porté un coup au travail de la forge. Tout est importé et vendu à des prix largement plus abordables que les produits forgés localement, même si, côté qualité, les produits d’importation laissent à désirer", explique-t-il.

Organisée par l’association "Sebaa Zbari", en collaboration avec la Direction locale de la culture et l’APW de Tizi-Ouzou, l’objectif de cette fête, instituée il y a 5 ans, est de "faire connaître ce patrimoine local et essayer de le sauver de l’oubli", souligne-t-on. Tout au long de cette manifestation, une exposition permanente d’objets de la forge servant l’Homme dans les différents domaines de sa vie, son travail, ses déplacements et même dans les conflits et guerre est organisée au musée du village et plusieurs personnes servant de guides aux visiteurs du village sont mobilisées.

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 

Foire de la production nationale

La 28e Foire de la production nationale ouvrira ses portes le 19 décembre au Palais des expositions des Pins Maritimes, Alger.

 

Salon des équipements pour handicapés
Le Salon national des équipements et du matériel pour handicapés, qui se tient à la Bibliothèque nationale du Hamma (Alger), prendra fin le 16 décembre.

ONCI et CRAAG
L’Office national de la culture et de l’information et le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique organiseront, le 17 décembre à 9h au complexe culturel de Chenoua (Tipasa) «l’Atelier du jeune astronome».

AARC

L’Agence algérienne pour le rayonnement culturel organise une exposition de peinture de Yasmine Siad, qui se tiendra jusqu’au 19 décembre à Dar Abdellatif (Alger).

ANPT
L’Agence nationale de promotion et de développement des parcs technologiques (ANPT) organisera,  les 16 et 17 décembre  à l’incubateur de Sidi Abdellah (Alger), l’évènement «Les technologies IoT & LoRaWan».

Ministère de la Culture

Sous l’égide du ministère de la Culture, l’Opéra d’Alger Boualem-Bessaih présentera, le 21 décembre à 16h, le café littéraire de l’Opéra, qui accueillera Abdelhafid Hamdi Chérif qui interviendra sur le thème «Aiyai, chant de l’ouvert».

Agence nationale des ressources en eau
L’Agence nationale de gestion intégrée des ressources en eau, à travers l’Agence du bassin hydrographique algérois Hodna Soummam, procédera, le 15 décembre, à la signature du contrat de captage El Hamiz, au siège de l’Office national de développement et de promotion de la formation continue.

 

CAAR
La Compagnie algérienne d’assurances et de réassurance organisera, le 15 décembre, au CIC d’Alger, à partir de 9h, une journée portes ouvertes sous le thème «la CAAR à l’écoute de ses partenaires».

Ambassade de la RASD

L’ambassade de la République arabe sahraouie démocratique organisera, du 19 au 23 décembre, les travaux du 15e congrès du Front Polisario.

Don de sang
La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire don de sang.

 

Agenda culturel

Café littéraire de l’Opéra d’Alger

La chanson bédouine en débat

Le café littéraire de l’Opéra d’Alger Boualem-Bessaïeh organisera, le 21 décembre à 16h, une rencontre-débat autour de la chanson bédouine «Aiyai, le chant de l’ouvert», animée par le professeur Hafid Hamdi Cherif.

Galerie d’art Aïcha-Haddad
Mourad Foughali expose ses toiles

Au grand bonheur des passionnés des arts plastiques, l’artiste peintre Mourad Foughali expose à la galerie d’art Aïcha-Haddad, à Alger, une série de toiles sous le thème «Rayonnement des sens». Organisée par l’Etablissement arts et culture de la wilaya d’Alger, l’exposition se poursuivra jusqu’au 20 décembre.

 

 AARC

L’Agence algérienne pour le rayonnement culturel organise une exposition de peinture de Yasmine Siad jusqu’au 19 décembre à Dar Abdellatif, Alger.

 

Université de Blida
L’Université Saâd-Dahlab de Blida organise, aujourd’hui dans son auditorium, la compétition inter-universités algériennes en aéronautique «Rocketry Edition 2019».

Galerie Ezzou’art
La galerie Ezzou’art du Centre commercial de Bab Ezzouar (Alger) organise, jusqu’au 26 décembre, une exposition intitulée «L’Algérie, la protégée de Dieu», de l’artiste plasticien Sofiane Dey.

Palais de la culture d’Alger
Le Palais de la culture d’Alger organisera, le 19 décembre à 18h30, un gala de variétés avec Lyès Ksentini, Karima Essaghira et Yazid Oumoussa.

Hôtel Sofitel d’Alger
Le marché artistique de fin d’année «L’art & la matière», avec un roulement de 25 artistes par semaine, se tient jusqu’au 31 décembre de 13h à 19h à l’hôtel Sofitel d’Alger.

AGIRE
L’Agence nationale de gestion intégrée des ressources en eau, à travers l’Agence du bassin hydrographique algérois Hodna Soummam, procédera, le 15 décembre, à la signature du contrat de captage El Hamiz, au siège de l’Office national de développement et de promotion de la formation continue.

Football

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept