Search
Les familles tlemcéniennes "nostalgiques" du pain cuit à l’ancienne
Dimanche 24 Juin 2018
Journal Electronique

Les familles tlemcéniennes ont presque perdu une tradition séculaire, celle de faire cuire leur pain quotidien chez "Ettarah" (enfourneur), un métier en passe de disparaître pour laisser place aux fours modernes.

Il fut un temps où ces familles se faisaient un devoir sacré de préparer, dès l’aube, le pain à consommer par leurs membres. Les femmes s’attèlent à la panification avant que les enfants ne prennent cette pâte, aux multiples formes et saveurs, dans un plateau chez l’enfourneur, chargé de le cuire dans un four traditionnel, chauffé au feu de bois.Ettarah a pour mission de préparer le four en le chauffant des heures durant avant de recevoir les premiers plateaux qu’il mettait délicatement à l’intérieur du four à l’aide d’une pelle en bois. Un simple coup d’œil lui suffit pour déterminer le temps de cuisson et savoir si le pain est cuit à point.

L’enfourneur est un fin observateur de la société et de la situation sociale de sa clientèle. La contenance d’un plateau, la qualité du pain ou des gâteaux, la nature des ingrédients utilisés sont autant d’indices révélateurs de la situation socio-économique des clients. Les prix pour la cuisson ne sont jamais fixés d’avance. C’est à la contenance des plateaux que l’on fixe le tarif à payer.

                                                                     Ettarah, un métier en voie de disparition

Si, autrefois, les enfourneurs avaient la côte, aujourd’hui, ils se comptent sur les doigts d’une seule main. Le nombre de fours traditionnels est passé de 34, il y a quelques années, à trois actuellement, localisés dans les vieux quartiers de Tlemcen, à Derb El Hadjamine, Hai Essour et Derb Sidi Ouled Imam.

"Aujourd’hui, ça marche pas bien ou même mal. Les familles sollicitent rarement les enfourneurs", déplore Mohamed, un ancien du métier, ayant près d’un demi-siècle d’expérience dans cette activité, exercée au Derb Sidi Ouled Limam.

Pour lui, le métier a commencé à disparaitre après la mort de plusieurs propriétaires d’anciens fours. "Il n’y a pas eu de relève. Les jeunes refusent d’exercer ce métier pénible", constate-t-il amèrement.

Si les fours traditionnels sont désertés c’est également une conséquence des facilités qu’offre la vie moderne, estime-t-on. "Les femmes travailleuses n’ont pas le temps de préparer leur pain quotidien comme le faisaient leurs mères et grand-mères. La présence de boulangeries à chaque coin de rue permet à tout moment d’acheter sa baguette", souligne encore Mohamed.

Exercer le métier d’enfourneur n’est pas aujourd’hui rentable si on veut respecter à la lettre la tradition et pratiquer cette tâche dans les règles de l’art. Les charges sont lourdes car, il faut s’approvisionner en bois pour alimenter le four. Les charges sont estimées à 20.000 DA, alors que les recettes mensuelles sont trop maigres. "Faire tourner le four pour un ou deux plateaux n'est pas rentable", déplore Mohamed.

Malgré cette situation difficile à gérer, il se lève très tôt chaque matin pour rejoindre son four et attendre les éventuels clients. "L’odeur du pain chaud et la couleur dorée des galettes compensent toutes les difficultés et effacent d’un seul trait les traces de la fatigue", se console-t-il.Boumediène (65 ans) est également Ettarah exerçant dans un quartier du vieux Tlemcen. Il est de moins en moins sollicité. Il ne cesse de vanter les mérites du pain cuit à l’ancienne. "Le pain vendu dans les boulangeries n’est pas bien cuit. Le gaz ou l’électricité ne donnent pas une saveur particulière au pain. Le bois et le charbon permettent une cuisson lente et dorée", soutient-il.

Ce professionnel rappelle également que des familles viennent, à l’approche de l’Aïd, faire cuire leurs gâteaux. "Durant cette période, une ambiance particulière y règne. Les gens s’échangent sur place leurs friandises. Une atmosphère conviviale et fraternelle règne dans nos fours. Ce sont des moments de fête", explique-t-il.

Par ailleurs, certaines familles raffolent des viandes cuites au feu de bois ou au charbon. Elles recourent aux services de ces gardiens d’une tradition aujourd’hui menacée de disparition."Nous avons même droit à une part de cette viande", se rappelle, avec une note de nostalgie, Boumedienne.

Santé

Environnement

Société

Destination Algérie

Sciences et Technologies

Histoire

L'agenda

APN

L'assemblée Populaire Nationale reprendra lundi ces travaux en session plénière consacrés au vote du projet de loi organique relatif à la mise en œuvre de l'exception d'inconstitutionnalité et celui de la loi de finances complémentaire de l'année 2018ainsi que du projet de loi organique de l’Académie Algérienne de la langue Amazigh.

 

Ministère de l’Industrie

Le ministre de l’industrie et des mines, Yousef Yousfi, effectuera lundi une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Sétif.

 

Ministère du Tourisme

A l’occasion de la célébration de la journée nationale du Tourisme, le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, M. Abdelkader Benmessaoud, effectuera lundi une visite de travail dans la wilaya de Tizi Ouzou.

 

Ministère des Moudjahidines

Le ministre des moudjahidines, M. Tayeb Zitouni effectuera lundi, une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Saïda.

 

Ministère de l’Environnement

La ministre de l’environnement et des énergies renouvelables, Fatma-Zohra Zerouati, recevra lundi, à 11h00, l’ambassadeur du royaume d’Espagne à Alger, M Santiago Cabanas au siège de son ministère.

 

 

Ministère de l’Habitat

Le ministre de l’habitat de l’urbanisme et de la ville, Abdelwahid Temmar, participe jusqu’au 27 juin à Djedda en Arabie Saoudite et à Abou Dhabi, Dubaï au Emirat Arabes Unis les journées d’informations sur le logement promotionnel public destinée aux ressortissants algériens à l’étranger.

 

Ministère de la Formation Professionnels

Le Ministère de la formation et de l'enseignement professionnels organise lundi à8h30 au Cercle Militaire Beni Messous Alger une cérémonie d'installation de conseil de partenariat pour la formation et l'enseignement professionnels.

 

Salon national E-commerce

Le Salon national du E-Commerce et du paiement électronique se tiendra jusqu’au 25 juin au Palais de la Culture Moufdi Zakaria.

 

Forum El Moudjahid

Le forum abritera lundi à 10h, la rencontre d’amitié et de fraternité citoyenne algéro-africaine, qui se tiendra à l’occasion de la visite de la délégation du collectif des citoyens africains résidents en France Amis de l’Algérie

 

Musée national du moudjahid

Le Musée national de moudjahid organise le 25 juin à10h à la kisma de Beni Messous et simultanément au niveau des musées du moudjahid à travers le pays, la 271ème, rencontre avec les moudjahidine et moudjahidate pour l’enregistrement de leurs témoignages sur la guerre de Libération.

 

 

 

 

DGSN

Le directeur de la santé de l’action sociale et de l’activité sportive au niveau de la DGSN, présidera lundi à 8h30 à la maison de la culture Ibn Roch, dans la Wilaya de Djelfa, l’ouverture de la 77ème édition des journées d’information sur la sûreté nationale, qui auront lieu jusqu’au 28 juin.

Photo news
  • Tremblement exercice de terre
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Tremblement exercice de terre
  • Tremblement exercice de terre
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Conférence de presse Ouyahia
  • Crash d'un Illiouchine de transport militaire près de Boufarik, 257 morts
  • Crash d'un Illiouchine de transport militaire près de Boufarik, 257 morts
  • Crash d'un Illiouchine de transport militaire près de Boufarik, 257 morts
  • Conférence de presse Ouyahia
  • Conférence de presse Ouyahia
  • Conférence de presse Ouyahia
  • Conférence de presse Ouyahia
  • Conférence de presse Ouyahia
  • Conférence de presse Ouyahia

Football

Reportage

PATRIMOINE

Conception/Kader Hamidi . Hebergement/Kdhosting : kdconcept