Imprimer

La venue de l’entraîneur français Alain Portes en équipe nationale seniors hommes de handball est prévue cet été. Néanmoins, la prise en charge de son salaire d'ici 2021 risque de poser problème à la fédération Algérienne. En effet, une source proche de l'instance fédérale a révélé que la FAHB a entamé depuis plus de deux mois une course contre la montre pour éviter tout imprévu.

Bien que le ministère de la jeunesse et des sports au temps de Mohamed Hattab avait donné son accord, le pourcentage que va allouer la tutelle de Raouf Bernaoui n'a pas encore été fixé. Pour cela, les responsables de l'instance fédérale ont préparé un plan B. D'ailleurs, la même source a fait savoir que des sponsors ont été sollicités pour venir en aide à la fédération Algérienne. Avec une crise financière, la FAHB n'aura pas d'autre alternative que de renflouer ses caisses en prévision de l'engagement d'un nouveau staff technique national. D'aucuns ont fait savoir que d'ici la fin du mois en cours, le montant que débloquera le MJS sera connu. Pour ce qui est de l'effectif, nous avons appris que le successeur de Sofiane Hiouani veut des doublures de qualité dans chaque poste. Dans le poste de gardien de but, la concurrence s'annonce déjà rude avec la présence du gardien du Vardar Skopje Khelifa Ghedbane. Avec un triplé (championnat de la Macédoine, coupe d’Europe de l'est et la champions league européenne), l'ex sociétaire du GSP fait les unes des journaux sportifs en Macédoine. Au top de son niveau, Khelifa pour les intimes, pourrait avoir un sérieux concurrent en l’occurrence le portier de l'US Dunkerque Samir Belahcène. Longtemps dans le viseur de la FAHB, l'ex signataire de Massy handball sera approché dans les prochains jours pour savoir s'il est prêt à endosser le maillot national. Au cas ou il donnera son accord, l'Algérie aura gagné un autre gardien de haut niveau. Dans le poste de demi-centre, le retour de Kader Rahim est imminent. Depuis qu'il ait rejoint Dunkerque, il ne cesse de retrouver tout son savoir-faire. Son grand come-back n'est pas passé inaperçu puisque le nouveau coach national et quelques proches de la FAHB veulent le revoir en sélection. Sans un demi-centre de métier, la reconstruction de l'équipe nationale ne se fera pas sur de bases solides. Néanmoins, le vrai casse-tête de Portes sera de savoir comment convaincre Rahim, lui qui avait juré de ne plus revenir en sélection en 2018. Le désaccord avec le sélectionneur national de l'époque, Sofiane Hiouani en l'occurrence, l'avait poussé à claquer la porte et tourner la page de l'équipe nationale. Cependant, des proches de la FAHB résidant en France sont prêts à pousser le joueur à revenir à de meilleurs sentiments. Pour rappel, Rahim a fait ses débuts en sélection seniors hommes à l'occasion du mondial 2011 en Suède.                                                           Adel K.