libye :: Les combats se poursuivent malgré les efforts de la communauté internationale
Search
Lundi 06 Avril 2020
Journal Electronique

Alors que la Libye célèbre le lundi  le 9e anniversaire de la révolte qui a mis fin au régime de Mouammar Kadhafi, ce pays demeure plongé dans le chaos, notamment, depuis le début, le 4 avril 2019, de l’offensive des forces du Khalifa Haftar contre Tripoli où siège le gouvernement libyen d’union nationale (GNA), un conflit qui a causé la mort de plus de 1.000 personnes et 140.000 ont été déplacées. 

Des combats opposent les deux camps rivaux au sud de Tripoli, faisant de nouvelles victimes civiles, malgré l’adoption, mercredi dernier, d’une résolution au Conseil de sécurité de l’ONU réclamant «un cessez-le-feu durable» en Libye. Les combats dans la capitale ont suscité la fermeture de 13 installations sanitaires supplémentaires, et de 220 écoles, selon le Comité international de la Croix-Rouge (CICR). Un Libyen sur quatre est désormais touché par le conflit qui entre dans son neuvième mois, selon cette agence onusienne. En 2019, les violences ont poussé 177.000 personnes à quitter leur foyer, la plupart vivant près de Tripoli, a assuré le CICR, qui souligne que le quotidien est marqué par la peur et des pénuries croissantes de produits de première nécessité. Samedi dernier, le chef du GNA reconnu par l’ONU, Fayez al-Sarraj, a déploré ne pas avoir de «partenaire de paix» pour trouver une issue au conflit dans le pays, en référence à son rival, le général Khalifa Haftar. Sarraj a, en outre, estimé, dix mois après le début de l’offensive, l’homme fort de l’Est libyen contre la capitale Tripoli, que les pays l’appuyant avaient «perdu leur pari» en pensant qu’il pourrait arriver à ses fins. «Nous n’avons pas de partenaire de paix», a affirmé lors d’une conférence de presse à Tripoli Sarraj. Le chef de l’exécutif libyen a, notamment, accusé les forces de Haftar d’avoir multiplié les violations de la fragile trêve observée depuis le 12 janvier à l’initiative de la Russie et de la Turquie. Il s’est, cependant, félicité de l’adoption cette semaine par le Conseil de sécurité de l’ONU d’une résolution réclamant un cessez-le-feu «durable». «Il est temps que les soutiens de [Khalifa] Haftar comprennent que leur pari est perdu» et que leur appui ne fera «que prolonger la guerre et ancrer des haines difficilement surmontables», a encore affirmé Sarraj, sans citer de pays. En plus, des combats sporadiques ont lieu quotidiennement près de Tripoli, les armes continuent également d’affluer dans le pays, malgré des engagements pris lors d’un sommet international à Berlin (Allemagne) le 19 janvier. De son côté, l’Algérie a organisé le 23 janvier une réunion des MAE des pays voisins de la Libye et œuvre pour accueillir un «dialogue» entre toutes les parties libyennes. Pour le chef du GNA, il ne peut y avoir «de négociations sous les bombardements des avions, l’effusion de sang et la destruction des infrastructures». «Nous serons obligés de riposter aux violations du cessez-le-feu si des mesures internationales sévères ne sont pas prises», a-t-il averti. Fayez al-Sarraj a estimé, en outre, que «la fermeture des terminaux et champs [pétroliers] entraînera une crise financière catastrophique» qui vient s’ajouter aux conséquences de l’offensive contre Tripoli. Les responsables de cette crise, a-t-il affirmé, seront poursuivis en justice. Pour rappel, des groupes pro-Haftar ont bloqué, le 18 janvier, les principaux terminaux et champs pétroliers du pays, paralysant le seul secteur assurant des revenus aux Libyens.
 Samira C.

 

 

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 

Ministèrede la solidarité
Dans le cadre de la prise en charge des familles démunies, le ministère de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme organise, le 01 avril à 10h, avec la participation de plusieurs secteurs ministériels, des caravanes de solidarité. Le coup d’envoi sera donné par la ministre Madame Kaoutar Kirikou, et le ministre de l’Agriculture, Cherif Omar

 Protection civile

La direction de la Protection civile de la wilaya d’Alger organise, en collaboration avec les associations des vétérinaires et des maitres assistants, le 31 mars, deux opérations de désinfection à l’hôpital d’El Kettar (10h) et de Zemerli (14h).

Algérie Télécom

Algérie télécom a lancé, depuis le 27 mars, le service de demande de ligne téléphonique et celui de la signalisation des dérangements via son site web : www.algérietelecom.dz. Les nouveaux demandeurs de lignes pourront suivre à distance, via le courrier électronique, les étapes de l’étude de réalisation et les abonnés professionnels pourront signaler leurs dérangements directement sur le site web sans déplacement.

Djazagro

Le salon professionnel de la production agroalimentaire Djazagro aura lieu du 21 au 24 septembre au Palais
des expositions des Pins-Maritimes (Alger).

Urbanisme

La revue Vies de Villes organise, le 8 avril prochain à l’Ecole d’hôtellerie et de restauration d’Alger, une journée d’étude sous le thème «Concevoir l’habillage architectural : Esthétique, couleurs, métabolisme et durabilité».

Salon import-export

Le Salon import-export inter-africains Impex 2020 aura lieu du 6 au 8 septembre au Centre international des conférences Abdelatif-Rahal d’Alger.

Culture

La direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou annonce le report, à des dates ultérieures, du Festival culturel national annuel du film amazigh (Fcnafa) et du concours de Mohia d’or de la meilleure dramaturgie en tamazight. Le dépôt des candidatures à ces deux manifestations a été, donc, prolongé.

Don de sang

La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé pour faire
don de sang.

 

Centre d’études diocésain
Le centre d’études diocésain Les Glycines ferme ses portes et annonce la suspension de toutes ses activités culturelles et scientifiques jusqu’à nouvel ordre, et ce, en raison de la pandémie du coronavirus.

 

Radio DGSN
L’émission «Li Amnikoum» de la Sûreté nationale émise sur les ondes de la radio Chaine I sera consacrée, le 01 avril  à partir de 16h, aux questions de l’utilité du confinement pour éviter la propagation de coronavirus.

Hebergement/Kdhosting : kdconcept