Palestine::L’ONU plaide pour un retour à la table des négociations
Search
Mardi 18 Février 2020
Journal Electronique

Dévoilé le 28 janvier, le plan de paix américain, est loin de faire l’objet d’un consensus. L’issue du plaidoyer du président palestinien, Mahmoud Abbas, mardi dernier devant le Conseil de sécurité de l’ONU l’a bel et bien confirmé. Il a réitéré un rejet catégorique de ce plan israélo-palestinien appelé l’«Accord du siècle», qu’il qualifie de tentative pour faire de la Palestine «un Etat fragmenté». «Nous rejetons le plan israélo-américain qui remet en question les droits légitimes des Palestiniens», a lancé M. Abbas, plaidant «en faveur d’une paix juste» pour 13 millions de Palestiniens. «Nous avons rejeté ce plan car El-Qods ne ferait pas partie de la Palestine et cela suffit pour le refuser», a t-il souligné. S’adressant aux représentants des 15 membres du Conseil de sécurité, le Président palestinien a appelé «la communauté internationale à faire pression sur Israël» pour empêcher cette perspective. S’opposant à une médiation américaine, Mahmoud Abbas a appelé le «Quartette (Etats-Unis, Russie, Union européenne et ONU) et les membres du Conseil de sécurité à organiser une conférence internationale de paix». Le coordinateur spécial des Nations unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, Nickolay Mladenov, a d’ailleurs appelé au terme de cette présentation, à une réflexion sur les moyens de ramener les Israéliens et les Palestiniens à la table des négociations. Le contexte actuel ne prête guère à l’optimisme. La région proche orientale vit la pire crise de son histoire. C’est ce qui fait dire au diplomate onusien que l’heure est au déploiement davantage d’efforts, par la communauté internationale pour que les deux parties acceptent de discuter. «En fait, ce dont nous avons besoin aujourd’hui, c’est d’un leadership politique et d’une réflexion sérieuse sur ce qui doit être fait pour ramener les parties à la table des négociations. Aujourd’hui, il ne suffit pas de réaffirmer nos positions. Le moment est venu d’entendre des propositions sur la manière de faire avancer le processus et de trouver un moyen de revenir à un cadre de médiation mutuellement convenu qui garantisse que des négociations significatives puissent reprendre», a-t-il déclaré au Conseil. Il a mis en garde contre le maintien du statu quo. «S’il est difficile d’envisager un accord global entre les parties dans les circonstances actuelles, permettez-moi de souligner avec insistance que nous devons éviter de maintenir le statu quo. Continuer sur la trajectoire actuelle...ne ferait qu’éloigner les Palestiniens et les Israéliens davantage encore, renforcer l’occupation et compromettre la viabilité future de la solution à deux Etats». Ces par ces propos, que le coordinateur de l’ONU, a résumé la politique du fait accompli qu’Israël a toujours imposée dans la région avec la complicité de son allié américain. Une politique suscitant depuis des années l’indignation de la communauté internationale qui a, réaffirmé, à maintes reprises, sa disposition pour relancer un processus politique conforme au droit international. Le haut représentant de l’Union européenne pour les Affaires étrangères et la sécurité, Joseph Borrell, a réitéré mardi dernier le soutien de l’Union européenne (UE) à une solution négociée à deux Etats. Il estime que cette solution doit répondre aux aspirations palestiniennes à un Etat et à la souveraineté à même de mettre fin à l’occupation israélienne des territoires occupés depuis 1967.
S. D.

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

    • Bombardement de Sakiet Sidi Youcef : Une action désespérée

      Entretenir la mémoire des chouhada algériens et tunisiens tombés au champ d’honneur lors du bombardement, le 8 février 1958, de Sakiet Sidi Youssef, est une occasion qui s’offre pour renforcer une relation exceptionnelle qui unit les deux peuples voisins et frères. C’est ce qu’a soutenu, jeudi dernier, le secrétaire général du ministère des Moudjahidine, lors d’une conférence au Centre national d’études et de recherches sur le mouvement national et la révolution du 1er Novembre 1954, à Alger.

Sciences et Technologies

L'agenda

APN

L’Assemblée populaire nationale célébrera le  18 février , à 8h30, la Journée nationale du chahid.

Ministère des Affaires étrangères

Le ministère des Affaires étrangères organise,  le  18 février  à 9h  au ministère, une cérémonie de célébration de la Journée du chahid.

Ministère de la Communication

Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer, procédera, le 20 février, à l’Ecole supérieure du journalisme et des sciences de l’information d’Alger, au lancement des travaux de la rencontre nationale sur la presse électronique algérienne.

Ministère des Moudjahidine

Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, présidera  le  18 février, dans la wilaya de Saïda, la célébration de la Journée nationale du chahid.

Ministère de l’Environnement

La ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Nassira Benharrats, présidera, en présence de membres du gouvernement et d’acteurs de la société civile, le 20 février à Sidi Abdellah (Alger), une vaste campagne de reboisement.

Forum  d’El Moudjahid

Le forum d’El Moudjahid recevra, le  18 février  à 10h, le ministre de l’Industrie et des Mines, Ferhat Aït-Ali Braham.

HCA 

Le Haut-Commissariat à l’amazighité célébrera, les 21 et 22 février, à Ghardaïa, la Journée internationale de la langue maternelle.

MDN
La 1re Région militaire organise, jusqu’au 20 février, à l’Ecole nationale des techniques aéronautiques, le championnat national militaire de boxe.

gWilaya d’Alger
Le wali d’Alger préside, le 18 février  , la cérémonie de célébrartion de la Journée nationale du chahid.

UGCAA
Le secrétaire général de l’Union générale des commerçants et artisans algériens, Hazab Ben Chahra, organise  le 18 février  à 10h au siège de l’Union, une conférence de presse sur les marchés de gros et leur organisation à l’approche du mois sacré du Ramadhan.

HCLA
Le Haut-Conseil de la langue arabe organise, les 19 et 20 février, à 9h, à la Bibliothèque El Hamma (Alger), une rencontre nationale sur les écoles coraniques et leur rôle dans le développement de la langue arabe.

 

Football

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept