bannière vote
Tunisie: un candidat d'Ennahdha choisi pour diriger le gouvernement
Search
Dimanche 15 Décembre 2019
Journal Electronique

Le président tunisien Kais Saied a chargé vendredi Habib Jemli de former un gouvernement, après que le parti d'inspiration islamiste Ennahdha, arrivé en tête des élections législatives, eut proposé cet ancien secrétaire d'Etat à ce poste. La jeune démocratie tunisienne a connu au mois d'octobre des élections législatives et présidentielle qui ont vu un grand renouvellement du Parlement et l'arrivée à la tête de l'Etat d'un néophyte en politique, sans parti, Kais Saied. Avec seulement un quart des sièges, le parti Ennahdha reste cependant le premier groupe de l'Assemblée, et son chef historique Rached Ghannouchi a été élu mercredi président de cette instance.

"Ennahdha a proposé Habib Jemli pour le poste de chef du gouvernement", a indiqué dans l'après-midi Imed Khemiri, porte-parole de ce mouvement qui avait jusqu'à ce vendredi pour annoncer le nom de la personnalité choisie pour former un exécutif.

                                                   Ingénieur de formation

La présidence de la République a indiqué peu après dans un bref communiqué que M. Jemli, âgé de 60 ans, avait été officiellement chargé par M. Saied de former le futur gouvernement. A partir de vendredi, M. Jemli a un mois, renouvelable une fois, pour mener à bien cette tâche, et le gouvernement doit ensuite être ensuite approuvé par une majorité de députés. A défaut de majorité à l'issue de ce délai, le président Kais Saied pourra proposer une autre personnalité.

Ingénieur agricole de formation, M. Jemli est un ancien secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Agriculture du 2011 à 2014, dans les deux gouvernements de Hamadi Jebali et Ali Larayedh du mouvement Ennahdha. Dans son CV, il précise cependant qu'il n'a "aucune appartenance politique". Ce père de quatre enfants originaire de Kairouan (centre) a également un master en économie agricole et en gestion des institutions agricoles.

Le choix du conseil consultatif de la choura du parti Ennahdha s'est porté "sur une personne connue pour sa compétence, son intégrité et son expérience dans l'administration", a indiqué Abdelkarim Harouni, président de cette instance. M. Ghannouchi a été élu mercredi président du Parlement dès le premier tour après un accord avec le parti libéral Qalb Tounés, de l'homme d'affaires controversé Nabil Karoui. La vice-présidence de l'Assemblée a d'ailleurs échu à une député de Qalb Tounés, Samira Chaouachi, alors que M. Karoui avait pourtant tenté de se poser en rempart contre l'islamisme, et que sa formation avait exclu une telle alliance avec Ennahdha.

                                                            "Une nouvelle troïka"

Poursuivi pour blanchiment et fraude fiscale, M. Karoui avait accusé Ennahdha d'avoir en outre manigancé pour le faire incarcérer cet été. De son côté, Ennahdha a manifesté moult fois son refus de mener des négociations avec Qalb Tounes et toute personne soupçonnée de corruption.

"Pas besoin de lancer des cris de vierge effarouchée, se morfondre ou se sentir trahi (...), la politique est l'art du mensonge par excellence", écrit dans son éditorial le journal Le Quotidien. Selon ce quotidien francophone, "on s'oriente vers (...) une nouvelle troïka composée cette fois-ci par Qalb Tounés, Ennahdha et de son after ego Karama", mouvement islamo-populiste formé par l'avocat Seifeddine Makhlouf, connu pour avoir assuré la défense de salafistes présumés.

Huit ans après la révolution qui a mis fin à la dictature de Zine El Abidine Ben Ali, la Tunisie, berceau du Printemps arabe, la Tunisie reste confrontée à de nombreux défis. Si la sécurité s'est nettement améliorée ces dernières années, après une série d'attentats terroristes dévastateurs en 2015, le chômage continue de frapper la population, notamment les jeunes, et l'inflation grignote un pouvoir d'achat déjà faible.

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 

Foire de la production nationale

La 28e Foire de la production nationale ouvrira ses portes le 19 décembre au Palais des expositions des Pins Maritimes, Alger.

 

Ministère de la Culture

Sous l’égide du ministère de la Culture, l’Opéra d’Alger Boualem-Bessaih présentera, le 21 décembre à 16h, le café littéraire de l’Opéra, qui accueillera Abdelhafid Hamdi Chérif qui interviendra sur le thème «Aiyai, chant de l’ouvert».

Agence nationale des ressources en eau
L’Agence nationale de gestion intégrée des ressources en eau, à travers l’Agence du bassin hydrographique algérois Hodna Soummam, procédera, le 15 décembre, à la signature du contrat de captage El Hamiz, au siège de l’Office national de développement et de promotion de la formation continue.

 

CAAR
La Compagnie algérienne d’assurances et de réassurance organisera, le 15 décembre, au CIC d’Alger, à partir de 9h, une journée portes ouvertes sous le thème «la CAAR à l’écoute de ses partenaires».

Ambassade de la RASD

L’ambassade de la République arabe sahraouie démocratique organisera, du 19 au 23 décembre, les travaux du 15e congrès du Front Polisario.

Don de sang
La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire don de sang.

 

Agenda culturel

Café littéraire de l’Opéra d’Alger

La chanson bédouine en débat

Le café littéraire de l’Opéra d’Alger Boualem-Bessaïeh organisera, le 21 décembre à 16h, une rencontre-débat autour de la chanson bédouine «Aiyai, le chant de l’ouvert», animée par le professeur Hafid Hamdi Cherif.

Galerie d’art Aïcha-Haddad
Mourad Foughali expose ses toiles

Au grand bonheur des passionnés des arts plastiques, l’artiste peintre Mourad Foughali expose à la galerie d’art Aïcha-Haddad, à Alger, une série de toiles sous le thème «Rayonnement des sens». Organisée par l’Etablissement arts et culture de la wilaya d’Alger, l’exposition se poursuivra jusqu’au 20 décembre.

Musée des beaux arts

A l’initiative de l’ambassade d’Espagne à Alger, de la Royale académie des beaux arts de San Fernando et de l’Institut Cervantès d’Alger, une exposition, intitulée «Goya physionomiste», en hommage au peintre et sculpteur espagnole Goya, se tiendra jusqu’au 15 décembre prochain au Musée des beaux arts d’Alger.

 AARC

L’Agence algérienne pour le rayonnement culturel organise une exposition de peinture de Yasmine Siad jusqu’au 19 décembre à Dar Abdellatif, Alger.

Galerie Ezzou’art

La galerie Ezzou’art du Centre commercial de Bab Ezzouar (Alger) organise, jusqu’au 26 décembre, une exposition intitulée «L’Algérie, la protégée de Dieu», de l’artiste plasticien Sofiane Dey.

Palais de la culture d’Alger

Le Palais de la culture d’Alger organisera un gala de variétés avec Lyès Ksentini, Karima Essaghira et Yazid Oumoussa le 19 décembre à 18h30.

Hôtel Sofitel d’Alger

Une marché artistique de fin d’année «L’art & la matière», avec un roulement de 25 artistes par semaine, se tient jusqu’au 31 décembre de 13h à 19h à l’hôtel Sofitel d’Alger.

Football

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept