Search
Agression contre la Syrie: vive condamnation au sein de la communauté internationale
Samedi 21 Juillet 2018
Journal Electronique

L'agression contre la Syrie menées par les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni, tôt ce matin, a suscité une vive condamnation au sein de la communauté internationale, à travers les réactions de plusieurs organisations, Etats et des acteurs politiques dans le monde.

Réagissant juste après le début des frappes, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a appelé au respect de la "légalité internationale". "J'ai suivi de près les rapports faisant état de frappes aériennes en Syrie menées par les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni. Il y a une obligation, notamment lorsqu’il s’agit de paix et de sécurité, d'agir conformément à la Charte des Nations Unies et au droit international en général ", a indiqué Guterres dans une déclaration publiée par l’ONU.

La Russie a dénoncé, de son côté, "avec la plus grande fermeté" les frappes menées par les occidentaux contre la Syrie, alors que le président russe, Vladimir Poutine, a qualifié ces bombardements d'"acte d'agression" contre un Etat souverain.

La Chine s'est opposée catégoriquement à cette intervention militaire contre la Syrie, rappelant son "opposition à l'usage de la force dans les relations internationales", avant d'inviter les Américains et leurs alliés à un retour "dans le cadre du droit international" et à une "solution politique" au conflit syrien.

Le président de la Commission européenne, Jean Claude Juncker, n'a pas approuvé, lui aussi, cette escalade militaire contre la Syrie. Dans une déclaration écrite, il a rappelé que la "Syrie a désespérément besoin d'un cessez-le-feu durable, respecté par toutes les parties, et qui ouvre la voie à une solution politique négociée dans le cadre du processus de Genève ". "Après toutes les souffrances qu'ils ont endurées, les Syriens ne méritent rien de moins que la paix", a-t-il appuyé.

L'Algérie, par la voix du Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a regretté "ces frappes qui se sont déroulées cette nuit en Syrie au moment où toute la communauté internationale attendait plutôt l'envoi d'une commission d'enquête pour évaluer où vérifier toutes ces informations relatives à

l'usage (présumé) des armes chimiques que l'Algérie avait dénoncé".

Pour sa part, l'Iran a mis en garde contre "les conséquences régionales" des frappes menées contre la Syrie, relevant que "les Etats-Unis et leurs alliés, sans aucune preuve et avant même une prise de position de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) ont mené cette action militaire (...) contre la Syrie et sont responsables des conséquences régionales de cette action aventuriste".

L'Irak, par le biais du ministère des Affaires étrangères, a considéré que "les frappes occidentales en Syrie offrent au terrorisme une opportunité de se développer après avoir été détruit en Irak et largement repoussé en Syrie".

Ces frappes sont un développement "très dangereux" dont les "conséquences menacent la sécurité et la stabilité de la région", a prévenu dans un communiqué le porte-parole du ministère irakien, Ahmed Mahjoub, exhortantla Ligue arabe, qui réunit dimanche en Arabie saoudite son sommet annuel, à "adopter une position claire" sur l'agression contre la Syrie.

Pour le mouvement politique le Hezbollah, "la guerre menée par les Etats-Unis contre la Syrie, contre les peuples de la région et les mouvements de la résistance (...) n'atteindra pas ses objectifs".

Aux Etats Unis, la décision de Trump d’agresser la Syrie a été désapprouvée par certaines figures de la classe politique. Le sénateur démocrate Tim Kaine a considéré cette action en Syrie comme étant " imprudente et illégale", relevant que le recours aux "frappes aériennes contre le gouvernement syrien sans l'approbation du Congrès est illégale".

En Grande-Bretagne, la classe politique a vivement critiqué l'implication du Royaume-Uni dans l’opération militaire contre la Syrie sans avoir consulté au préalable les députés.

Les partis de l’opposition, notamment le Labour Party, le parti libéral-démocrate et le parti nationaliste écossais, ont eu à dénoncer le fait que la première ministre britannique, Theresa May, a impliqué les forces du Royaume-Uni dans les bombardements contre la Syrie sans soumettre sa décision au parlement.

Soutenus par la France et le Royaume-Uni, les Etats-Unis ont effectué des frappes contre la Syrie sans l'autorisation des Nations Unies, samedi peu avant l'aube. Plus de 100 missiles ont été lancés contre la Syrie accusé d'"être responsable d'une attaque chimique présumée" qui aurait été perpétrée à la localité de Douma dans la Ghouta orientale près de Damas.

Après ces attaques non autorisées par le Conseil de sécurité de l'Onu, le président américain, Donald Trump, a acclamé des "frappes de précision", saluant "un triomphe de l’armée américaine et ses deux alliés la France et le Royaume-Uni".

Santé

Environnement

Société

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

Ministère de l’Agriculture

Le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazghi, effectue, samedi et dimanche, une visite de travail dans la wilaya de Laghouat.

Ministère de la Formation professionnelle

Le ministère de la Formation et de l’Enseignement professionnels organise, jusqu’au 15 septembre, une caravane pour faire connaître le secteur.

Ministère du Tourisme

Le ministre du tourisme et de l’Artisanat, Abdelkader Benmessaoud, présidera, dimanche, à   9h30, à l’hôtel El Djazaïr, une rencontre qui regroupera les acteurs du tourisme, les cadres de l’administration centrale et des institutions sous tutelle.

Ministère de la Santé

Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière organisera, le 23 juillet à 9h30, à l’Institut national de la santé publique (El Biar, Alger), une conférence de presse sur le moustique tigre.

Ministère des Travaux publics

Le ministre des Travaux publics et des Transports et le wali d’Alger effectueront, dimanche, à partir de 7h30, une visite de travail dans la wilaya d’Alger.

Photo news
  • Tremblement exercice de terre
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Tremblement exercice de terre
  • Tremblement exercice de terre
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Conférence de presse Ouyahia
  • Crash d'un Illiouchine de transport militaire près de Boufarik, 257 morts
  • Crash d'un Illiouchine de transport militaire près de Boufarik, 257 morts
  • Crash d'un Illiouchine de transport militaire près de Boufarik, 257 morts
  • Conférence de presse Ouyahia
  • Conférence de presse Ouyahia
  • Conférence de presse Ouyahia
  • Conférence de presse Ouyahia
  • Conférence de presse Ouyahia
  • Conférence de presse Ouyahia

Football

Sports Divers

Reportage

Conception/Kader Hamidi . Hebergement/Kdhosting : kdconcept