Un "cri de détresse" pour rendre audible la souffrance des animaux marins
Search
Jeudi 18 Avril 2019
Journal Electronique

La douleur d'une baleine harponnée ou de poissons entassés dans les filets d'un chalutier reste invisible. L'association Sea Shepherd France a donc décidé de faire entendre la "souffrance dans les océans", en diffusant des sons d'animaux marins agonisants pour sa nouvelle campagne de sensibilisation.

"Nous avons créé un cri de détresse composé de 30 sons d'animaux agonisants", explique dans une vidéo postée sur son site l'association de défense des animaux marins.

Intitulée "Sound of Sea", elle raconte la genèse de ce son émanant d'une baleine harponnée dans l'Arctique, de baleines pilotes traquées aux Iles Féroé, de dauphins pris dans les mailles d'un pécheur, ou encore de l'agitation frénétique de milliers de poissons agglutinés dans les filets de chalutiers.

"Des atrocités inaudibles, invisibles et donc ignorées. Ces sons triés, amplifiés, travaillés et juxtaposés ont donné ce son unique", explique l'association à propos de ce "cri" qu'elle qualifie de "SOS de l'océan".

Rien qu'entre janvier et mars, 1.100 dauphins ont été trouvés échoués sur la côte atlantique française, selon l'Observatoire Pelagis, spécialisé dans les mammifères et oiseaux marins. Beaucoup seraient victimes de captures accidentelles des pêcheurs.

"Il s'agit d'une action de sensibilisation relative à la consommation de poisson", a précisé à l'AFP Sea Shepherd, rappelant que selon les Nations unies, si rien n'est fait pour contrecarrer la surpêche, les populations de poissons s'effondreront d'ici 2048.

L'apnéiste français Guillaume Néry, double champion du monde, s'est fait l'écho début avril de ce son sur les réseaux sociaux. "Etrange son entendu hier après-midi lors d'une plongée. Jamais entendu ça. Une idée de ce que ça pourrait être?" dit-il dans un tweet, accompagné d'une vidéo dans laquelle on le voit plonger dans les abysses avant de s'arrêter soudain alors qu'il semble découvrir le son des animaux marins en détresse.

                                               Manque d'empathie de l'homme

"Je suis très sensible à cette problématique de la surpêche", a expliqué à l'AFP l'apnéiste, de mèche avec Sea Shepherd pour cette campagne. "Je vois lors de mes plongées à quel point la situation est dramatique dans toutes les mers du globe", a-t-il assuré, disant ne consommer quasiment plus de poisson, en raison également de la "détresse visible dans leurs yeux" au moment de mourir. Car les scientifiques semblent s'accorder depuis quelques années sur le fait que les poissons, tout comme les mammifères marins, ressentent la douleur.

"Les cerveaux d'oiseaux et de poissons ont des structures homologues à celles des mammifères, qui leur permettent vraisemblablement d'éprouver consciemment la douleur", indique une publication de l'Institut national de la recherche agronomique (Inra) de 2017 intitulée "La conscience animale: expertise scientifique collective". Mais, "pendant des années on a pensé le contraire, du fait que les poissons possèdent une organisation du système nerveux différente de celle des mammifères", explique à l'AFP Sébastien Moro, vulgarisateur scientifique et spécialiste de la question de la cognition animale.  

"Il y a une souffrance immense dans les océans notamment due à la pêche", assure le spécialiste, expliquant le manque d'empathie de l'homme envers les poissons par son manque de connaissance et de proximité avec l'univers marin.

"Les poissons vivent dans un milieu qui n'est pas le nôtre, qu'on ne connaît pas, on ne les fréquente pas, on ne les voit jamais", souligne celui qui est à l'origine d'une bande dessinée intitulée "Les paupières des poissons" (2018), dans laquelle il renverse les clichés sur le manque d'intelligence de certaines espèces.

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 Forum de la mémoire
Le forum d’El Moudjahid et l’association Machaâl Echahid organisent, le 17 avril à 10h, une rencontre-débat sur le rôle des sportifs algériens durant la lutte de Libération, commémorant un double anniversaire, celui de la mort du chahid Souidani Boudjemaâ et celui de la  création de l’équipe de football du FLN.

HCLA
Le Haut-Conseil de la langue arabe organise le 18 avril à 9h30, à l’hôtel d’El Biar, Ben Aknoun, la cérémonie de mise en place de la commission algérienne du dictionnaire historique.

Musée national du moudjahid    

Le Musée national du moudjahid organise,  le 17 avril à 10h, la 205e rencontre au lycée des frères Draoui de Boumerdès, autour de l’enseignement pendant la guerre de Libération nationale.

 

 Sicom-2019
Le 28e Salon international de l’informatique, de la bureautique et de la communication aura lieu,  le 13 avril à 13h30, au Palais des expositions de la Safex (Pins Maritimes, Alger).

 

 

ONCI
A l’occasion de la Journée nationale du savoir Youm El Ilm, l’Office national de la culture et de l’information offre un programme varié au niveau de ses espaces.

Protection civile
Dans le cadre du développement et de la modernisation du secteur de la Protection civile, particulièrement dans le domaine des ressources humaines, la Direction générale organise, le 18 avril, dans la wilaya de Jijel, un cycle de formation sur les techniques de plongée subaquatique au profit de 24 officiers formateurs.
 USTO
Un workshop international dédié à la cryptologie et ses applications est prévu les 22 et 23 avril à l’Université des sciences et de la technologie Mohamed-Boudiaf d’Oran, à l’initiative de son laboratiore de codage et de la sécurité de l’information.

Musée de l’enluminure
Une exposition collective composée d’une vingtaine d’œuvres, intitulée «Charme et gaîté de la miniature algérienne», se tient jusqu’au 18 avril au Musée national de l’enluminure, de la miniature et de la calligraphie à La Casbah d’Alger.

Galerie Espaco
L’artiste peintre Denis Martinez présentera, jusqu’au 4 mai, sa nouvelle exposition de peinture intitulée «Bahaz Khouya Gnaoui Blidi Hkayet aâchra» (histoire d’une complicité), à la galerie Espaco.

 

 

TNA
La scène du Théâtre national algérien Mahieddine Bachtarzi  accueillera, le mercredi 21 novembre à 18h,  une représentation de «Macbett», la pièce originale d’Eugène Ionesco, adaptée par le metteur en scène algérien Ahmed Khoudi.

 Institut français d’Oran
L’Institut français d’Oran organise, tous les samedis jusqu’au 27 juillet prochain, de 14h à 16h, des ateliers de slam.

Photo news
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  •  Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • École El Melah
  • École El Melah

Football

Sports Divers

Conception/Kader Hamidi . Hebergement/Kdhosting : kdconcept