Climat: sprint final pour combler les divisions à la COP24
Search
Mercredi 13 Novembre 2019
Journal Electronique

La 24e conférence climat de l'ONU (COP24) était engagée vendredi dans un finish intense, espérant un accord ambitieux pour l'application du pacte de Paris malgré des divisions béantes à combler.

Prévue pour se terminer vendredi, la COP de Katowice devrait respecter la tradition et se prolonger quelque peu, anticipaient déjà les négociateurs, qui ont sous les yeux un projet d'accord dont ils doivent encore trancher les points clés.

Leur mission: trouver le mode d'emploi de l'accord de Paris, qui vise à limiter le réchauffement à 2°C, voire 1,5°C, par rapport au niveau pré-industriel.

Ce sprint final arrive après deux semaines agitées, crispées par un contexte géopolitique défavorable à la cause climatique, marquées par une controverse imprévue sur le rapport scientifique du Giec et par le retour des divisions entre pays du Nord et du Sud, point récurrent des négociations climat.

Alors ces dernières heures suffiront-elles? "Réussir le test de la COP24" enverrait un signal à Donald Trump ou Jair Bolsonaro "qui se préparent déjà à faire des tweets. Il ne faut pas leur donner cette occasion!", a commenté le négociateur malien Seyni Nafo, porte-parole du groupe Afrique.

Les implications du "mode d'emploi" ne sont pas anecdotiques. En vertu de l'accord de Paris, les engagements des pays pour réduire les gaz à effet de serre sont volontaires. Mais leur suivi doit être multilatéral, avec des règles de transparence, comme autant de "poutres" garantissant la solidité de l'édifice.

À Katowice, cette discussion sur la manière dont les États devront rendre compte de leurs actions a notamment été l'affaire des États-Unis et de la Chine. Le premier poussant, avec d'autres pays riches, pour des règles de suivi strict, et le second pour la flexibilité accordée aux pays en développement. Mais comment traduire cette flexibilité ? Faut-il y attacher un délai ?

"L'empreinte des Etats-Unis est partout dans ce texte (...). C'est l'éléphant dans la pièce", a dénoncé Meena Raman, de l'ONG Third World Network.

La question des financements des politiques climatiques est l'autre préoccupation des pays pauvres, notamment la manière dont va s'organiser la montée des fonds promis par le Nord à partir de 2025.

Le mode d'emploi n'est pas le seul objet de controverse. Les délégués doivent encore régler un hic survenu autour de la mention du dernier rapport du groupe des experts de l'ONU (Giec) dans la décision finale. Arabie Saoudite, Russie, Etats-Unis, refusent le terme "accueille favorablement", que les petites îles en particulier réclament absolument.

Publié vendredi matin, le projet de décision propose que la COP "invite les parties à faire usage de l'information contenue dans le rapport" du Giec. "La COP reconnaît le rôle du Giec, chargé de fournir les données scientifiques pour informer les parties", ajoute le texte.

A la table des pourparlers, il y a aussi "l'ambition": comment pousser les États, dont les engagements formulés en 2015 pour réduire les gaz à effet de serre sont notoirement insuffisants, à présenter d'ici 2020 des plans renforcés ?

Dans le projet de décision, la COP "réitère sa demande" de "mise à jour" de leur contribution d'ici 2020, les mêmes termes que l'accord de Paris, rien de plus.

"C'est un début, mais l'entreprise est inachevée", a réagi Jennifer Morgan, pour Greenpeace, réclamant un "signal plus clair" pour relever les ambitions.

Le secrétaire général des Nations Unies Antonio Guterres est lui revenu vendredi à Katowice pour la troisième fois. Mercredi, il appelait à intensifier l'action, devant un réchauffement "galopant".

Santé

Environnement

    • 15 ans d'émissions de gaz à effet de serre, 20 cm de montée des eaux

      Comme un paquebot lancé à toute vitesse ne peut s'arrêter d'un coup, le niveau des océans va monter dramatiquement même si l'on réduisait à zéro les émissions de gaz à effet de serre en 2030, mettent en garde des chercheurs dans une étude publiée lundi. Rien que les gaz à effet de serre rejetés entre la signature de l'accord de Paris, en 2015, et l'année 2030 contribueront à élever le niveau des mers de 8 centimètres d'ici 2100 et 20 cm d'ici 2300, par rapport à la période de référence 1986-2005, rapportent des chercheurs en science du climat basés en Allemagne dans les comptes-rendus de l'Académie américaine des sciences (la revue PNAS).

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 

Assemblée populaire nationale

L’Assemblée populaire nationale reprendra, le 12 novembre  à 9h30, ses travaux en séance plénière consacrés au débat de l’amendement de la loi organique 
relative à la loi de finances.

 

Ministère des Moudjahidine

Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, effectuera, le 17 novembre, une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Sidi Bel-Abbès.

Ministère de l’Education nationale
Le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belabed, prendra part aux travaux de la 40e session de la Conférence générale de l’Unesco, qui aura lieu du 12 au 27 novembre à Paris (France).

Ministère de la Santé

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mohamed Miraoui, participera, à partir de 12 novembre  jusqu’à jeudi, au Sommet mondial de la population et du développement de Nairobi.

Ministère du Travail
Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Tidjani Hassan Haddam, présidera le 12 novembre   à partir du 8h30, au siège du ministère, la cérémonie d’installation et de lancement des travaux du groupe de travail chargé de l’élaboration de la stratégie du secteur en matière d’emploi dans les wilayas du Sud.

Musée du moudjahid
Dans le cadre de l’émission «Rendez-vous avec l’histoire», le Musée national du moudjahid organisera, le 14 novembre à 10h, à l’ITFC, la 224e édition intitulée «La participation de tous dans l’enrichissement et la préservation de la mémoire nationale».

Forum d’El Moudjahid

Le forum d’El Moudjahid recevra,  le 12 novembre , à l’occasion de la Journée mondiale du diabète, le président de l’Association des diabétiques de la wilaya d’Alger, Fayçal Ouhadda.

 

 

CACI
La Chambre algérienne de commerce et d’industrie, en collaboration avec l’ambassade du Portugal en Algérie, organise, aujourd’hui à 9h, à l’Ecole supérieure algérienne des affaires, un forum algéro-roumain.

 

CNAS

La caisse nationale de sécurité sociale, agence d’Alger lance jusqu’au 21 novembre au niveau des universités d’Alger une campagne d’information et de sensibilisation au profit des étudiants.

 

Don de sang

La fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé pour faire don de sang.

 

Hôtel Sofitel

Un marché du Mawled Ennabawi, auquel prendra part une trentaine d’artisans, se tiendra jusqu’ au 16 novembre à l’hôtel Sofitel d’Alger.

 

Cash Assurances

La compagnie d’assurance des hydrocarbures Cash organise le 18 novembre partir de 8h30, au CIC Abdellatif Rahal ,un séminaire au profit des dirigeants d’entreprises et leurs collaborateurs de la région centre ,portant le thème « L’assurance entre Innovation et Accompagnement »

 

Ambassade du Japon

L’ambassade du Japon à Alger organise à partir du 14 novembre à17h, l’ouverture de la semaine culturelle japonaise au Musée des Beaux-arts d’Alger.

 

 

 

Salle Ibn Zeydoun
A l’occasion de la sortie de son nouvel album «Wlidy», le chanteur Youss donnera, le 21 novembre à la salle Ibn Zeydoun de l’Office Riadh El Feth, à Alger, un concert de musique.

 

 

 

Football

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept