épidémie du coronavirus: Le marché pétrolier de plus en plus fébrile
Search
Mardi 31 Mars 2020
Journal Electronique

De la crise sanitaire à la crise économique. Le coronavirus, dont le nombre de victimes continue d’augmenter, dépassant désormais plus de 800 morts, a, sur le plan économique des retombées qui sont loin d’être insignifiantes, notamment sur le marché pétrolier où la Chine est l’un des plus grands clients. Si le niveau d’approvisionnement mondial est sérieusement affecté, la crise économique déjà assez prononcée s’aggravera de manière plus inquiétante. Le pétrole, fer de lance de toute économie, n’a pas été épargné. Depuis l’apparition des premiers cas de la maladie, le marché pétrolier en a subi les contrecoups et montré des signes de perturbation. Selon des analystes, la limitation du transport en Chine a considérablement fait baisser les importations de pétrole.

Les pays exportateurs de pétrole font grise mine surtout qu’aucun compromis n’est apparu entre pays de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et la Russie, pays allié, pour mettre en avant la recommandation du comité technique. Réunis, il y a quelques jours, ils ont pris la décision de baisser de 600.000 barils supplémentaires par jour la production de pétrole pour enrayer la chute des cours. La Russie temporise toutefois et plaide pour une prolongation des négociations. «C’est un aveu d’échec», souligne l’expert en énergie Tawfik Hasseni. Selon lui, «la réduction de la production ne peut, à elle seule, tirer vers le haut les cours du pétrole». «La réduction de la production ne peut être une solution. C’est une stratégie de Donald Trump qui veut accaparer les parts de l’Opep», poursuit-il. Pour lui, «les prix ne peuvent augmenter à cause du surplus de la production américaine qui a plutôt affaibli les autres pays producteurs». Pour ce qui est de l’impact du coronavirus sur le marché pétrolier, l’expert estime qu’il reste assez limité. «Ce qui perturbe le plus le marché pétrolier, c’est plutôt la crise économique et les changements climatiques devenus un véritable problème pour le secteur énergétique», explique notre interlocuteur. Du moins, l’impact n’est pas direct. Le coronavirus n’en a pas moins ralenti de manière vertigineuse la consommation chinoise, notamment des produits énergétiques à l’effet de la réduction de la mobilité globale avec la limitation des transports (avions, trains, bateaux…). Celle-ci a pratiquement baissé de 3 millions de baril par jour depuis le début de l’épidémie. L’expert en énergie Mohamed-Saïd Beghoul souligne le caractère conjoncturel de la situation. Il soutient que la décision de réduire la production ne peut engendrer un rebondissement notable des prix. Selon lui, «dans le meilleur des cas, le seuil ne dépassera pas les 60 dollars le baril». Contacté, l’expert pétrolier Mohamed Mecharaoui rappelle le prix du baril qui se situe autour de 54 dollars. «Avant l’apparition du coronavirus, il était à 65 dollars, soit une perte de 11 dollars. L’Opep essaye de défendre le prix et reconduit sa politique consistant depuis des années déjà à retirer du marché des quantités de production», note-t-il. Retirer 500.000 barils n’a pas suffi, semble-t-il, à faire remonter les cours. Avec les usines qui ferment en Chine en engendrant une baisse de la demande en pétrole, la situation va perdurer quelques mois. Tout dépend de la durée du confinement des cas suspects et du niveau de maîtrise de la maladie. «L’impact est important et les prix ne vont pas augmenter de manière spectaculaire», affirme l’expert. La solution, conclut-il, passe par une réduction plus importante. «Le retour à la normale dans les brefs délais est à ce prix», assène-t-il.
Wassila Ould Hamouda

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 

 Protection civile

La direction de la Protection civile de la wilaya d’Alger organise, en collaboration avec les associations des vétérinaires et des maitres assistants, le 31 mars, deux opérations de désinfection à l’hôpital d’El Kettar (10h) et de Zemerli (14h).

Algérie Télécom

Algérie télécom a lancé, depuis le 27 mars, le service de demande de ligne téléphonique et celui de la signalisation des dérangements via son site web : www.algérietelecom.dz. Les nouveaux demandeurs de lignes pourront suivre à distance, via le courrier électronique, les étapes de l’étude de réalisation et les abonnés professionnels pourront signaler leurs dérangements directement sur le site web sans déplacement.

Djazagro

Le salon professionnel de la production agroalimentaire Djazagro aura lieu du 21 au 24 septembre au Palais
des expositions des Pins-Maritimes (Alger).

Urbanisme

La revue Vies de Villes organise, le 8 avril prochain à l’Ecole d’hôtellerie et de restauration d’Alger, une journée d’étude sous le thème «Concevoir l’habillage architectural : Esthétique, couleurs, métabolisme et durabilité».

Salon import-export

Le Salon import-export inter-africains Impex 2020 aura lieu du 6 au 8 septembre au Centre international des conférences Abdelatif-Rahal d’Alger.

Culture

La direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou annonce le report, à des dates ultérieures, du Festival culturel national annuel du film amazigh (Fcnafa) et du concours de Mohia d’or de la meilleure dramaturgie en tamazight. Le dépôt des candidatures à ces deux manifestations a été, donc, prolongé.

Don de sang

La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé pour faire
don de sang.

 

Centre d’études diocésain
Le centre d’études diocésain Les Glycines ferme ses portes et annonce la suspension de toutes ses activités culturelles et scientifiques jusqu’à nouvel ordre, et ce, en raison de la pandémie du coronavirus.

 

Football

Hebergement/Kdhosting : kdconcept