Financement non conventionnel: des économistes évoquent une dure transition
Search
Lundi 24 Juin 2019
Journal Electronique

Le prochain gouvernement issu d’un choix constitutionnel ou d’un choix de transition politique, aura une mission très difficile : diversifier une économie nationale fondée uniquement sur la rente pétrolière. Les experts en économie tirent la sonnette d’alarme : les années à venir seront, selon eux, plus dures. Et pour ne rien arranger, le futur Exécutif devra également faire face aux retombées du financement non conventionnel. Car en moins de deux années, l’Algérie a imprimé l’équivalent de 55 milliards de dollars dans l’objectif d’injecter cet argent dans l’outil productif, payer les factures des entreprises nationales et assurer la survie de la Caisse nationale de retraites (CNR). Selon des économistes, les années 2019, 2020 et 2021, l’Algérie aura besoin d’imprimer également entre 2.700 à 3.000 milliards de dinars et elle clôturera les cinq années par une impression de billets qui atteindra l’équivalent de 120 milliards de dollars. Pour l’expert en économie, Abdelmalek Seraï, la planche à billets est «une bombe à retardement», car le projet a été dévié de son contexte initial. «Le plus grand problème, c’est qu’on n’a pas pu contrôler la destination de cet argent dont une partie risque d’être détournée vers le marché parallèle pour l’achat de devise», affirme-t-il, estimant que le produit intérieur brut (PIB) a perdu 30% de sa valeur. «L’inflation est à nos portes et elle s’est accentuée ces derniers mois avec les transferts d’argent à l’étranger», affirme l’expert. De ce fait, il estime que le prochain gouvernement aura la tâche difficile. Pour surmonter cette situation, Seraï préconise de maintenir les responsables dans les banques et autres administrations. «Si l’on opte pour le slogan dégage du hirak, à mon avis, la situation va encore empirer», estime-t-il. Une probabilité partagée par l’autre expert en économie Kamel Rezig, qui préfère la mise en place d’un gouvernement constitutionnel plutôt qu’un gouvernement de transition, dont la mise en place nécessitera au moins une année. «Le prochain gouvernement risque d’imprimer plus d’argent que le gouvernement Ouyahia. L’équipe gouvernementale aura une lourde mission car il n’y a pas d’autre solution», affirme-t-il. De ce fait, il estime que le prochain gouvernement doit accorder la priorité à l’investissement et à l’outil de travail. «Il n’a pas d’autre choix, surtout que la productivité du travailleur algérien est inférieure aux normes internationales», estime Rezig. Autre solution, il faut que l’argent qui circule dans l’informel entre dans les banques, précise-t-il. Une condition qui exige une restructuration économique profonde et non de retouches. Toutefois, l’économiste s’interroge sur la réaction des travailleurs face à ce genre d’options qui exige que le prochain gouvernement réduise le budget de dépense de fonctionnement qui exige une baisse des salaires pendant au moins une année pour aider l’Algérie à retrouver son équilibre financier.

M. Benkeddada      

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

Conseil de la nation

Le Conseil de la nation poursuit, ses travaux en séance plénière consacrée à la présentation et au débat du projet de loi relatif aux règles générales de l’aviation civile ainsi qu’aux réponses du ministre des Travaux publics et des Transports aux questions des sénateurs.

 

 Protection civile
Dans le cadre du Programme d’appui à la mise en œuvre de l’accord d’association entre l’Algérie et l’Union européenne (P3A), la Direction générale de la Protection civile organise, le 24 juin  à 8h30 au niveau de l’Unité nationale d’instruction et d’intervention de Dar El Beïda (Alger), un séminaire de clôture de ce jumelage institutionnel en présence des directeurs généraux de la Protection civile algérien, français et espagnol.

 HCLA
Le Haut-Conseil de la langue arabe organisera, les 26 et 27 juin à 9h à la Bibliothèque nationale d’El Hamma (Alger), une rencontre nationale autour de «la citoyenneté linguistique et son rôle dans le vivre-ensemble entre les langues nationales en Algérie», et le 1er et 2 juillet de 9h à 13h au siège du HCLA, la dernière session de formation pour cette saison au profit des journalistes.

Forum d’El Moudjahid
A l’occasion de la Journée internationale de lutte contre la drogue, célébrée chaque 26 juin, le forum d’El Moudjahid recevra, le 25juin  à 10h, le Pr Mustapha Khiati, président de la Forem.

Musée du moudjahid    
Le Musée national du moudjahid organisera, le 27 juin à 10h à la kasma de Gué-de-Constantine (Alger), simultanément au niveau des musées du moudjahid à travers le pays, la 374e rencontre avec les moudjahidine et moudjahidate pour l’enregistrement de leurs témoignages sur la guerre de Libération.

 

 Institut français d’Oran

L’Institut français d’Oran organise chaque samedi, jusqu’au 27 juillet, des ateliers de slam.  

Vente-dédicace
Les éditions Média Index organisent, le 22 juin  à 14h, à la librairie «La Renaissance» de Riadh El Feth, à Alger, et le 29 juin à la librairie Chihab, à Constantine, une vente-dédicace avec l’auteur Abdelmadjid Sana, de son ouvrage «Les Cris de douleur des profondeurs du Rhumel».

 Salon des équipements des sports nautiques et la gestion des plages
Le 1er Salon des équipements des sports nautiques et la gestion des plages aura lieu du 25 au 29 juin de 10h à18h au port d’El Djamila la Madrague (Alger).

 Institut français d’Oran
L’Institut français d’Oran organise chaque samedi jusqu’au 27 juillet des ateliers de slam.

Editions Média Index
Les Editions Média Index organiseront le 29 juin à la librairie Chihab de Constantine, une vente-dédicace avec Abdelmadjid Sana de son ouvrage «Les cris de douleur des profondeurs du Rhumel».

 ONCI
Dans le cadre de son action de soutien aux jeunes talents, l’ONCI et la maison Hafsa Couture  organiseront, le 29 juin à 15h30 à la salle Atlas (Alger), un concours de jeunes stylistes et mannequins.

Théâtre de verdure d’Alger
Le Théâtre de verdure d’Alger accueillera, le 27 juin à 20h30 pour la première fois en Algérie, le concert du célèbre chanteur français Kendji Girac.

CNMA
La Caisse nationale de mutualité agricole (CNMA) organise, le 29 juin à 8h30, à l’hôtel El Aurassi, Alger, la rencontre nationale avec les conseils interprofessionnels des différentes filières agricoles.

 

Photo news
  • croisière_2019
  • croisière_2019
  • croisière_2019
  • croisière_2019
  • croisière_2019
  • croisière 2019
  • croisière 2019
  • croisière 2019
  • croisière-2019
  • croisière 2019
  • 29ième promo
  • 29ième promo
  • 29ième promo
  • 29ième promo
  • 29ième promo
  • 29ième promo
  • 29ième promo
  • 29ième promo
  • 29ième promo
  • 29ième promo

CAN 2019

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept