Imprimer

Le ministre du Commerce, Saïd Djellab, a mis en avant l'importance d'actualiser la loi régissant le Commerce de troc et de relancer la foire internationale El-Mouggar, suspendue depuis 1975, a indiqué Lundi 31 Décembre, un communiqué du ministère.

Djellab avait présidé dimanche une réunion avec des représentants des ministères des Affaires étrangères, de l'Intérieure, des Finances (les services des Douanes, la Banque d'Algérie et les services des Impôts), de l'Agriculture et du Tourisme ainsi que le Secrétaire général de la wilaya de Tindouf, consacrée à la révision et l'actualisation la loi régissant et encadrant le Commerce de troc dans les wilayas frontalières, précise la même source. Dans ce cadre, le ministre a mis l'accent sur la nécessité de mettre à jour les listes des marchandises de troc conformément aux besoins des wilayas frontalières en vue de créer une dynamique commerciale entre les populations des wilayas frontalières et les pays limitrophes. "Cette décision fait suite aux instructions du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, qui accorde un intérêt particulier la à création d'une dynamique commerciale et au drainage des investissements au niveau des wilayas frontalières, a soutenu le ministre. Cette démarche, selon le ministre du Commerce «  permettra la création d'emplois dans les wilayas frontalières qui verront, incessamment, la mise en place de bases logistiques devant constituer le point de départ des exportations algériennes vers les autres pays africains ». Par ailleurs, le ministre du Commerce a présidé une deuxième réunion, en présence du Secrétaire général de la wilaya de Tindouf, les représentants de la Société algérienne des foires et exportations (SAFEX), de la Chambre algérienne de commerce et d'industrie (CACI), de l'Agence nationale de promotion du commerce extérieur (ALGEX) et de cadres centraux du ministère, portant sur la relance de la foire internationale El Mouggar, dont la 9e édition se tiendra à Tindouf début février 2019, et ce depuis son arrêt en 1975. Djellab a insisté, dans ce sens, sur l'importance du retour en force de cette foire à laquelle participeront plusieurs pays africains voisins, soulignant que cette manifestation ne devrait plus se limiter au concept traditionnel mais revêtir une dimension qui s'inscrit en droite ligne de avec la nouvelle stratégie adoptée par le Gouvernement pour la promotion des exportations hors hydrocarbures. Pour le ministre , « la foire El Mouggar doit refléter le dynamique et la diversification économiques, culturelles et touristiques de l'Algérie aujourd'hui ».