Deux experts analysent le contenu de la Loi de finances 2019
Search
Samedi 06 Juin 2020
Journal Electronique

La loi de finances 2019, signée jeudi dernier par le président de la République, a été établie sur la base d’un baril de pétrole à 50 dollars. Elle ne prévoit aucune nouvelle taxe touchant directement le citoyen. Elle table aussi sur des taux de croissance de 2,6 %, d’inflation de 4,5% et des recettes de 6.508 milliards de dinars dont 2.714 milliards provenant de la fiscalité pétrolière.  

«Une loi de finances à 50 dollars le baril est un signe de prudence car il est extrêmement difficile de prévoir les prix de l’or noir en raison du marché qui demeure instable et de la récession de l’économie mondiale», estime Abdelmadjid Attar, ancien PDG de Sonatrach. Selon lui, rien ne dit que l’économie mondiale redémarrera et cela explique, en partie, la diminution de la consommation énergétique à travers le monde et par conséquent la demande sur ce produit.

«Dans pareille situation, le prix reste faible. Si, toutefois, les cours se stabilisent autour de 55 à 60 dollars, le gouvernement aura une meilleure marge de manœuvre en 2019», précise l’ex-ministre de l’Energie. En revanche, si les cours du brut s’immobilisent à 50 dollars, le déficit de la balance de paiement risque de s’accentuer, avertit Attar qui pose le problème de la croissance économique toujours tributaire des investissements publics. 

La loi de finances 2019 intervient en tout cas dans un contexte de tensions sur l’équilibre financier interne et externe du pays. «Il n’y a aucun moyen de réduire le budget de fonctionnement sur les trois prochaines années. Il devra probablement même augmenter», explique l’expert en finances, Ferhat Aït Ali. «Le budget d’équipement a été réduit par rapport à 2018 et la fameuse dotation dont bénéficiait la Caisse nationale des retraites (CNR) est passée directement au fonds d’investissement», note-t-il. De ce fait, la Caisse devrait, dès 2019, s’endetter auprès du Fonds national d’investissement (FNI. «Il s’agit d’une opération triangulaire. Le FNI qui, pour la première fois, n’a pas été recapitalisé, est lui-même un fonds souverain dans la mesure où il est en train d’emprunter auprès de la Banque d’Algérie», explique-t-il. «Une opération qui devrait éviter au budget de l’État de s’alourdir. C’est ce qui explique la réduction du budget d’équipement dans sa partie capital et non investissement», poursuit l’expert. Selon lui, le gouvernement a tablé sur 50 dollars le baril en termes de fiscalité pétrolière budgétisée. «Mais la réalité est que les autorités aspirent à compenser les dépenses par un baril à 57 dollars, puisque le prix pourrait bien se relever et contribuer à faire baisser le déficit». Sur le déséquilibre budgétaire qui dépasse aujourd’hui les 2.000 milliards de dinars, il prévient : «Ce chiffre, conjugué aux 5.200 milliards de dinars du financement non conventionnel, pourrait bien devenir dangereux pour l’équilibre financier du pays», avertit Aït Ali qui affirme par ailleurs ne pas concevoir le taux d’inflation à moins de 10% en 2019, une conséquence directe de l’effondrement des réserves de change qui seraient probablement de l’ordre de 33,8 milliards de dollars en 2021. «Il n’est pas possible de soutenir indéfiniment le dinar. Revoir la politique des dépenses publiques est aussi une urgence. On va devoir le faire sous la contrainte des baisses des revenus, alors qu’on aurait pu s’y atteler en 2013 quand toutes les conditions étaient réunies», conclut-t-il.

Assia Boucetta 

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

    • Google ouvre son application de conférences vidéo au grand public

      Google a annoncé mercredi la mise à disposition gratuite de la plateforme de conférences vidéo, Google Meet, destinée au grand public.

      L'application va être progressivement étendue au grand public dans les prochaines semaines, à condition de disposer d'un compte Google (Gmail) ou d'une "identité Google", que l'on peut créer avec n'importe quel email personnel ou professionnel.

      Google Meet était jusqu'à présent réservé aux clients professionnels, soit 6 millions d'entreprises et organisations qui utilisent G-Suite, la gamme de logiciels de Google (avec les emails, le calendrier, le partage de documents, etc).

L'agenda

Ministère de l’Environnement
La ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Mme Nacéra Benharath, présidera, le  04 juin , dans la wilaya de Ghardaïa et la wilaya déléguée d’El Ménéa, la célébration de la Journée mondiale de l’environnement.

Radio DGSN
L’émission «Li Amnikoum» de la Sûreté nationale diffusée sur les ondes de la Radio Chaîne I à 16h, sera le  03 juin , consacrée à la sensibilisation sur le danger de laisser les enfants seuls dans un véhicule.

Radio algérienne
L’Etablissement public de radiodiffusion sonore organise, le  04 juin à 9h, à l’auditorium du centre culturel Aïssa-Messaoudi, une cérémonie en l’honneur du personnel de la Radio algérienne mobilisé depuis le début de la crise sanitaire.

 

Assurance et finance islamique 

Sous le patronage du Haut-Conseil islamique, la 2e édition du Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre 2020 à Alger.

 

Salon Impex2020
Le Salon Import-export inter-africain Impex2020 aura lieu du 6 au 8 septembre au Centre international des conférences Abdelatif-Rahal d’Alger.

Djazagro
Le Salon professionnel de la production agroalimentaire Djazagro aura lieu du 21 au 24 septembre au Palais des expositions des Pins Maritimes d’Alger.

Culture
La Direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou annonce le report à des dates ultérieures du Festival culturel national annuel du film amazigh et du concours de Mohia d’or de la meilleure dramaturge en tamazight. La date limite de dépôt des candidatures à ces deux manifestations à été donc prorogée.

Algérie Télécom
Algérie Télécom a lancé le 27 mars dernier le service de demande de lignes téléphoniques et celui de la signalisation des dérangements via son site web www.algérietelecom.dz .Les nouveaux demandeurs de lignes pourront suivre via le courrier électronique les étapes de l’étude de réalisation et les abonnés professionnels pourront signaler leurs dérangements sur le site web sans déplacement.

 

 

 

Don de sang
La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire don de sang.

Football

Hebergement/Kdhosting : kdconcept