Search
Sefiane Hasnaoui :« L’industrie automobile a besoin de temps »
Samedi 22 Septembre 2018
Journal Electronique

Dans cet entretien le président de l'Association algérienne des concessionnaires d'automobiles (AC2A) et premier responsable de Nissan Algérie, Sefiane Hasnaoui,  exprime sa vision sur le développement véritable d’une industrie automobile   qui, selon lui, ne peut se faire sans la sous-traitance.

Vous avez assisté aux journées techniques sur la sous-traitance automobile. Quel a été, pour vous, le challenge ?

Aujourd’hui nous avons des forces, c’est d’abord l’existence d’une sous-traitance, et puis la volonté de développer l’industrie de l’automobile en Algérie. Le chalenge c’est la mise en relation de ces deux acteurs, la compréhension des besoins.

Justement quelles sont les contraintes dans ce domaine?

La transparence existe certes dans les canevas et dans le cadre qui est proposé, notamment réglementaire. Par contre nous n’avons aucune information sur le nombre d’usines de montage de véhicules. Va-t-il y avoir une deux ou plusieurs ? Quel serait le nombre de véhicules qui sera mis sur le marché ? C’est déjà une première étape à laquelle il faut répondre. La deuxième étape serait de définir à qui nous allons nous adresser : est ce pour le marché algérien ou pour l’exportation? Il faut savoir que ce n’est pas du tous la même chose. A mon avis, il faut avoir une vision à l’international, notamment le marché européen. Celui- ci va nous permettre de se structurer, d’être conforme aux normes et de pouvoir se positionner par rapport aux critères de compétitivité et de proposer des produits de qualité pour un des plus grands marchés.

La réglementation est-elle favorable à l’émergence d’une sous-traitance ?

La réglementation est favorable à l’investissement. Elle est même très favorable. Le problème maintenant ne réside pas à ce stade. La question qui se pose est de savoir comment l’Algérie procédera pour la protection de son marché à court et à moyen terme notamment après son adhésion à l’OMC et dans le cadre de son accord de libre échange avec l’union européenne. La question est là. C’est aux pouvoirs publics d’y répondre. Nous, en tant qu’investisseurs, nous nous projetons sur les dix, voire les trente prochaines années et nous devons être capables de mesurer notre capacité de retour sur investissement. L’industrie automobile est graduelle. Donc il faut mettre de l’argent pour les dix prochaines années.

Vous avez recommandez de dynamiser les zones de libres échanges. Pour quelle raison ?

L’Algérie a signé des accords avec l’Union européenne pour l’ouverture de zones de libre échange. Ce qui est recommandé c’est d’intégrer l’exportation de produits manufacturés vers l’Europe dans les conditions d’exonération des droits et taxes. La zone arabe de libre échange existe. Les concessionnaires devraient être capables d’aller s’attaquer à des marchés comme ceux des pays arabes pour placer leurs produits manufacturés, autrement dit nos véhicules, nos pièces de rechange et nos composants.

Vous avez exprimé votre soulagement concernant la mise en œuvre de la l’article 110 de la loi des finances 2017. Quel serait son impact sur l’activité des concessionnaires ?

Cet article revêt une importance capitale. Il pose de manière légaliste les conditions, notamment de compétitivité pour la sous-traitance automobile. Cela permet aux sous-traitants d’acquérir des intrants dans des conditions d’exonération des droits de douane et de taxes , de pouvoir manufacturer ces produits à partir de ces intrants et ensuite les exporter à des couts compétitifs. Cet article est donc fondamental si on veut aller vers l’export, qui est la seule orientation possible pour l’émergence d’une industrie automobile au sens large pas uniquement dans le montage mais également dans la sous-traitance.

Les pouvoirs publics veulent s’appuyer justement sur une nouvelle vision économique dont l’objectif est de substituer l’importation par la fabrication. Comment le marché de l’automobile peut-il évoluer dans cette nouvelle démarche?

L’industrie de l’automobile est une des premières industries structurantes. Elle permet de fédérer la plasturgie, le verre, les dérivés du pétrole, le textile, l’acier ... C’est donc autant de secteurs qui vont graviter autour de l’industrie de l’automobile et c’est ce qui fait sa force. Il faut savoir que celle-ci représente 10% de la population active dans le monde. Autrement dit à l’échelle de l’Algérie c’est au moins un million d’emplois à créer. C’est pour dire le dynamisme de ce secteur. Maintenant c’est vrai que cela doit s’opérer dans un environnement qui doit être mesuré, dirigé et contrôlé par le marché mais sous l’œil bienveillant des pouvoirs publics. Cette industrie a besoin de temps pour pouvoir s’installer durablement. Le temps nous est compté dans la mesure où le marché de l’automobile est très compétitif. Nous devons aller vite. L’ensemble des   acteurs doivent se mettre ensemble pour accompagner cette approche

Il y a un nouveau cahier des charges pour l’industrie automobile qui est en phase d’élaboration. Comment l’appréhendez-vous?

A mon sens tout cadre réglementaire est un atout et non pas un frein à l’investissement. Parce qu’il permet de définir les conditions. Si vous êtes suffisamment professionnel, il est évident que vous êtes   capable de vous y adapter. Et si ce cahier de charge comporte des erreurs ou de problèmes d’ajustement notamment techniques, les pouvoirs publics sont suffisamment clairvoyants pour discuter avec les professionnels en vue de le revoir. Le cahier des charges est plutôt pour nous une chance et une opportunité et non pas un problème. Bien au contraire.

Le défit aujourd’hui est de relever le taux d’intégration. Comment comptez-vous procéder ?

Il faut   comprendre qu’il ne peut y avoir une industrie d’automobile sans une sous-traitance .Celle-ci doit contribuer au seuil maximum possible à l’émergence de l’industrie de montage automobile. Cela veut dire que l’intégration de pièce manufacturée doit se faire de manière soutenue avec l’ensemble des acteurs. L’importance n’est pas dans le taux car cela dépendra de la méthode de calcul. Ce qui est important par contre c’est la valeur. Si nous arrivons à atteindre les 40 ou 45 % de la valeur du véhicule qui est fabriqué localement à partir de la transformation de la matière première locale cela nous permettra d’atteindre une compétitivité suffisamment forte pour pouvoir attaquer les marchés européens, africains, et arabes qui sont, aujourd’hui, dans notre zone d’influence.

Entretien réalisé par Wassila Ould Hamouda  

Santé

Environnement

Société

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

Radio algérienne
La Radio algérienne et en collaboration avec l’Office national des droits d’auteurs et droits voisins (Onda) lance le prix du «Trophée de la poésie pour la description de la Grande mosquée d’Alger». Une conférence de presse sera animée par les membres du jury le samedi 22 septembre à 10h au centre culturelle Aïssa- Messaoudi

FFS
Le Front des forces socialistes organise, le samedi 22 septembre à 9h 30, au niveau de la mutuelle des matériaux de construction, Zeralda, (Alger) des assises sociales.

FLN
Le Front de libération nationale organise,le  samedi 22 septembr à 10h, à l’hôtel le Mouflon d’or Ben-Aknoun, une réunion avec les secrétaires des mouhafadha sous la présidence du SG du FLN, Djamel Ould Abbès.

 

Ministère de la Formation professionnelle
Le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Mohamed Mebarki, effectuera, le dimanche 23 septembre , une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Relizane où il présidera les festivités d’ouverture de la nouvelle année de formation 2018/2019.

Ministère des Moudjahidine
A l’occasion de la célébration du 62e anniversaire de la mort du chahid Zighoud Youcef, Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, effectuera, 22 et 23 septembre , une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Constantine.

Ministère des Moudjahidine
A l'occasion de la célébration du 62e anniversaire de la mort du chahid Zighoud Youcef,  le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, effectuera les 22 et 23 septembre une visite de travail et d'inspection dans la wilaya de Constantine

Ministère des Ressources en eau
Le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, effectuera, le 22 septembre 2018, une visite de travail et d'inspection dans la wilaya d'Alger.

Ministère de la Jeunesse et des Sports
Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Hattab, effectuera, 22  et 23 septembre, une visite de travail et d’inspection dans les wilayas de Biskra et Batna.

Ministère de la Santé
Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière organise, le 24 septembre 2018 à 9h, au niveau de l’Institut national de santé publique, El Biar, Alger, une journée d’information sur la rage.

.

 HCI

Sous le patronage du Haut-Conseil islamique et avec la collaboration de l’association Saafi, spécialisée dans la finance islamique, un colloque international sera organisé les 24 et 25 novembre au Palais de la culture, à Alger, sous le thème «L’assurance takafoul et son rôle dans le développement économique global».

FIBDA

Dans le cadre de la 11e édition du festival international de la bande dessinée d’Alger, le comité d’organisation organise, le 23 septembre 2018 à 11h, à la salle Frantz-Fanon, Oref, une conférence de presse.

Librairie l’arbre à dires

Maïssa Bey signe son nouveau roman. Après «Hizya» paru en 2015, l’écrivaine revient avec «Nulle autre voix». Elle sera le 22 septembre à la librairie L’Arbre à dires, à Sidi Yahia, pour la vente-dédicace.

Ministère de l’Industrie
Le ministre de l’Industrie et des Mines, Youcef Yousfi, effectuera, les 24 et 25 septembre 2018 une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Batna.

Coupole Mohamed-Boudiaf

Le rappeur français d’origine congolaise, Gandhi Djuna, alias maître Gims, sera en concert le 28 septembre à 20h, à la coupole du complexe olympique Mohamed-Boudiaf.


Entretien

Photo news
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust

Football

Sports Divers

Reportage

Conception/Kader Hamidi . Hebergement/Kdhosting : kdconcept