Journal "Le Monde":Après le Hirak, quelle Algérie se dessine?
Search
Lundi 17 Juin 2019
Journal Electronique

L'avenir de l'Algérie a été mardi à Paris le principal axe des débats organisés par Le Monde Afrique autour duquel les participants ont apporté, chacun de son côté, des éclairages sur la situation en Algérie, en livrant des analyses sur la nouvelle société qui prend corps dans l'énergie de la mobilisation populaire.

D'emblée, la rédactrice-en chef du journal Maryline Baumard a souligné que cette rencontre se veut un moment d'échanges et de croisement d'idées pour plus de visibilité sur ce qui se passe en Algérie, depuis le 22 février, et sur le devenir de ce pays à fortes potentialités.Abdelkrim Boudra, membre du groupe de réflexion Nabni, a recadré les débats, même si vers la fin, pour recommander aux participants et l'assistance de se libérer des "prismes" identitaires, culturels, idéologiques ou religieux, soutenant que la jeunesse, qui manifeste dans les rues d'Algérie tous les vendredis, a déjà tranché ces questions-là avec le slogan "khaoua, khaoua" (tous frères)."En faisant valoir ces prismes dans nos analyses, a-t-il dit, on risque d'être dépassés par les événements, d'autant que la jeunesse manifestante a dessiné le socle d'un consensus national". Il a beaucoup insisté sur la nécessité de réussir la transition économique qui, selon lui, n'est pas une période intermédiaire, donc pas une gestion des affaires courantes, estimant qu'une "non-réforme" avec une présidentielle "forcée" va aggraver la situation du pays. "Il faut une véritable transition politique et économique", a-t-il recommandé. Le président du Rassemblement Actions Jeunesse (RAJ), Abdelouhab Fersaoui, a abondé dans le même sens en considérant que la jeunesse "veut prendre son avenir en main". "Depuis le 22 février, les slogans ont reflété le degré de la maturité politique des manifestants algériens qui veulent être acteurs et non pas des sujets", a-t-il dit, soulignant cette "envie de reprendre la politique" par eux-mêmes. Pour lui, le mouvement a permis à cette jeunesse algérienne, accusée par le passé d'être "apolitique", de s'organiser et de s'affirmer afin de contribuer dans l'émergence d'une nouvelle génération d'élite politique.

== Réhabilitation de la dynamique politique en Algérie ==

Le membre du bureau du Mouvement démocratique social (MDS), Redouane Khaled, a expliqué pour sa part que l'engagement de la jeunesse est venu couronner un parcours, une lutte de plusieurs années déjà, "qui va emmener les Algériens à avancer et d'aller vers une société plus politisée". Il a estimé que la réhabilitation de la dynamique politique en Algérie va permettre de remettre en cause beaucoup de choses et de lancer les débats dans une société à majorité jeune. De son côté, Karima Dirèche, historienne qui dirigé l'ouvrage collectif "L'Algérie au présent, entre résistance et changements", a préféré livrer son analyse de l'angle de l'histoire récente en soutenant que les séquences des violences politiques depuis les années 1980 ont constitué chez les Algériens un refoulé qui a été à l'origine des manifestations. "Cette mémoire collective de la jeunesse algérienne est complètement réappropriée par les manifestants. Des référentiels historiques solides et des modèles justes ont permis de désavouer l'élite politique dirigeante. C'est une façon de se réinscrire dans la résistance", a-t-elle ajouté, soulignant qu'après "60 ans de gouvernance autoritaire", la transition va connaître un long processus. Sur ce point précis de la transition, tout le monde s'est accordé pour dire que le "plus urgent" est de lancer cette transition, qui demande du temps, pour construite un "contrat social". Le combat de la femme algérienne et sa déterminante participation dans le Hirak n'a pas été omis des débats puisque Feriel Lalami, sociologue et spécialiste de l'histoire du féminisme en Algérie, a évoqué la présence des femmes dans les rues d'Algérie, espace généralement occupé par les hommes, relevant que c'est une des particularités de ce mouvement populaire.

La détermination d'installer une société égalitaire entre hommes et femmes

Cette présence n'est pas anodine pour elle, puisque par sa participation, a-t-elle expliqué, la femme algérienne veut que la question de l'égalité soit abordée dans le cadre d'un Etat de droit. L'autre militante féministe et écrivaine, Wassyla Tamzali, a estimé, pour sa part, que l'avenir de la "révolution" dépend des femmes et de la détermination d'installer une société égalitaire entre hommes et femmes. "Le problème en Algérie c'est d'abord le système, mais également nous-mêmes dans notre conception des libertés et des différences", a-t-elle soutenu. Le volet économique a été abordé par le professeur d'économie à l'Université de Paris-Dauphine, El-Mouhoub Mouhoud, qui a fait constater que "tout n'est pas noir et tout n'est pas blanc" en Algérie, mais "il y a eu des progrès", soulignant qu'il ne peut pas y avoir de transition économique sans transition politique "réussie". Dans cette phase, il voit dans le rétablissement de l'Etat de droit, la proposition la "plus importante" qui doit être soutenu par un assainissement juridique des affaires économiques. A la fin des débats, Sekou Koureyssi Condé, directeur général d'African Crisis Group et directeur du programme Afrique de l'Ouest à Res Publica, a expliqué l'impact du mouvement populaire algérien sur l'Afrique en estimant qu'il est porteur de "beaucoup d'espoirs". "Nous suivons le Hirak avec beaucoup d'intérêt et nous souhaitons que ce qui va aboutir va contribuer aux changements de l'Afrique", a-t-il dit, soulignant que la normalisation en Algérie "va permettre une meilleure lecture de la part des pays africains".

APS

Santé

Environnement

    • Des métiers verts pour réinsérer les détenus

      La réinsertion socio-économique des détenus à travers un programme de formation aux métiers verts, constitue la pierre angulaire de la stratégie développée par le secteur de l’environnement et la Direction des établissements pénitentiaires soldée par la signature d’une Convention le 20 décembre 2014. Dans cette perspective, 2708 détenus issus de 36 établissements installés dans 13 wilayas, ont suivi ce programme dont la cérémonie de clôture s’est déroulée jeudi dernier au sein de l’établissement de Koléa (Tipaza).

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 Conseil de la nation
Le Conseil de la nation poursuivra ses travaux, le 17 juin, en sessions plénières pour débattre de la loi sur la prévention et à la lutte contre la corruption.

Ministère de la Santé
Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mohamed Miraoui, présidera le 17 juin au CIC Abdellatif-Rahal (Alger), à 8h30,  la célébration du 50e anniversaire de l’institution de la vaccination obligatoire.

Ministère de la Solidarité nationale
La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Ghania Eddalia, présidera, le 16 juin  à 9h30, au CNFPS de Birkhadem (Alger), la célébration de la Journée de l’enfant africain et visitera le Centre psychopédagogique pour enfants handicapes mentaux de Bologhine (Alger).

Ministère des Ressources en eau
Le ministre des Ressources en eau, Ali Hamame, effectuera  le 15  juin à 8h30, en compagnie du wali d’Alger, une visite d’inspection des différents projets du secteur dans la wilaya.

Conseil de la concurrence
Le Conseil de la concurrence et le programme d’appui à la mise en œuvre de l’accord d’association Algérie-Union européenne P3A, organiseront le 17 juin, à 8h30, à l’hôtel Sofitel (Alger), «la conférence de restitution de l’action ponctuelle mise en œuvre du programme de conformité aux règles de la concurrence».

Ministères de la Communication et de l’Environnement

Dans le cadre de la convention entre les ministères de la Communication et de l’Environnement et des Energies renouvelables, une première session de formation dans le domaine de l’environnement au profit des journalistes débutera le 15 juin, à 9h, à la Maison de l’environnement de Boumerdès.

Journée internationale du donneur de sang
Le Croissant-Rouge algérien, en collaboration avec l’Agence nationale du sang, l’Office de Riadh El Feth ainsi que l’Association scientifique des étudiants en pharmacie d’Alger et le Club des activités polyvalentes, organise le 15 juin  à 10h, une journée de collecte de sang et de sensibilisation sur l’importance du geste.

MDN
La direction régionale de l’information et de la communication du ministère de la Défense nationale organisera le 17 juin à 8h au Centre de recherche et de développement de la force aérienne à Dar El Beida (Alger) une visite guidée au profit des médias nationaux. Et le 19 juin à 14h30, le 10e regroupement militaire national d’athlétisme au Centre de regroupement et de préparation des équipes sportives de Ben Aknoun (Alger).


Musée du moudjahid    
Le Musée national du moudjahid organisera le 18 juin, à 9h30, une conférence à l’occasion du 63e anniversaire de la mort du chahid Ahmed Zahana dit «Ali la Pointe».

HCLA
Dans le cadre de la Journée internationale de la diversification culturelle pour le dialogue et le développement, le Haut-Conseil de la langue arabe organisera le 17 juin, à 9h, à la bibliothèque nationale d’El Hamma, une rencontre nationale.

Librairie Chihab et AASPPA
La Librairie Chihab internationale, en partenariat avec l’Association algérienne pour la sauvegarde et la promotion du patrimoine archéologique, organisera,  le 16 juin, à 17h, une rencontre débat avec Nadir Benmatti, économiste, conférencier et essayiste.


Institut Français d’Oran
L’Institut français d’Oran organise chaque samedi, jusqu’au 27 juillet, des ateliers de slam.

Institut français d’Annaba
L’Institut français d’Annaba organisera, le 16 juin à 17h30, une conférence animée par Ryad Girod et Fréderic Boyer sur les échanges culturels à travers la littérature qui s’appuiera sur le roman de Girod «Les Yeux de Mansour».

 Librairie Chihab
La librairie Chihab organisera, en partenariat avec l’Association algérienne pour la sauvegarde et la promotion du patrimoine archéologique, le 16 juin à 17h, à son niveau, une rencontre-débat avec Nadir Benmatti, économiste, conférencier et essayiste.

ONCI
L’Office national de la culture et de l’information organise jusqu’au 15 juin à la salle Afrique (Alger), la projection du film «Avengers Endgame», et les 14 et 15 juin, dans le cadre de la Journée internationale de l’enfant africain, un programme culturel dans différentes wilayas du pays.

Photo news
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  •  Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • École El Melah
  • École El Melah

Football

Sports Divers

Conception/Kader Hamidi . Hebergement/Kdhosting : kdconcept