bannière vote
Bombardement de Sakiet Sidi Youcef: le massacre qui a démasqué la France
Search
Dimanche 15 Décembre 2019
Journal Electronique

61 ans après, le massacre commis par l’armée française à Sakiet Sidi Youcef, village tunisien, près de la frontière algérienne, continue d’interpeller les consciences. Le bombardement a fait plus de 70 victimes dont 20 enfants. Mercredi, l’association Machaâl Echahid, en collaboration avec le forum d’El Moudjahid, a évoqué ces événements dramatiques. En présence d’historiens et d’anciens moudjahidine, le Dr Djamel Yahiaoui, universitaire et directeur du Centre national du livre, a rappelé que «le massacre a eu lieu juste après l’effondrement du gouvernement français de l’époque et 48 heures en moins de deux jours de la visite effectuée, à l'époque, par le gouverneur général et ministre de l'Algérie, Robert Lacoste, qui avait donné l'ordre de procéder au bombardement", a-t-il fait remarquer. L’armée française a choisi le jour du marché hebdomadaire pour lancer ses avions sur les civils. L’intervenant rappellera aussi l’agression d’octobre 1957 sur Sakiet Sidi Youcef. «L’armée française considérait ce village comme un couloir pour le passage des moudjahidine chargés d’armes destinées aux maquis algériens», a-t-il expliqué. Evoquant les circonstances de ce bombardement, il a indiqué que le 11 janvier 1958, un accrochage avait opposé les hommes du 23e régiment d’infanterie du capitaine Allard à des moudjahidine. Ces derniers s’étaient repliés en territoire tunisien après avoir abattu quatorze militaires français et fait quatre prisonniers. Excédée, l’armée coloniale voulait alors infliger une leçon à la Tunisie, base-arrière de l’ALN.

«Elle a voulu punir ce peuple frère pour son soutien à la Révolution algérienne et qui abritait avec le Maroc les chefs de la Révolution et des katiba de l’ALN», a-t-il souligné. Pour lui, «l’une des conséquences des événements fut la bataille de Souk-Ahras, deux mois après. Suite à cette attaque, l’Algérie a saisi l’occasion pour éclairer l’opinion internationale et démasquer la France qui avait violé ouvertement la convention de Genève sur le droit humanitaire.

Intervenant en marge de la conférence, le Dr Larbi Zoubiri a fait remarquer que la déclaration du 1er Novembre renferme un chapitre important qui prône l’unité des pays de l’Afrique du Nord. Pour lui, «la France a toujours voulu casser toute velléité d’union entre les pays du Maghreb». Parlant de la solidité des liens fraternels, il a rappelé que «dès l’occupation de l’Algérie, beaucoup d’hommes de culture se sont réfugiés en Tunisie où va prospérer une presse animée surtout par des hommes du M’zab comme Brahim Atfayach».

M. Benkeddada

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 

Foire de la production nationale

La 28e Foire de la production nationale ouvrira ses portes le 19 décembre au Palais des expositions des Pins Maritimes, Alger.

 

Ministère de la Culture

Sous l’égide du ministère de la Culture, l’Opéra d’Alger Boualem-Bessaih présentera, le 21 décembre à 16h, le café littéraire de l’Opéra, qui accueillera Abdelhafid Hamdi Chérif qui interviendra sur le thème «Aiyai, chant de l’ouvert».

Agence nationale des ressources en eau
L’Agence nationale de gestion intégrée des ressources en eau, à travers l’Agence du bassin hydrographique algérois Hodna Soummam, procédera, le 15 décembre, à la signature du contrat de captage El Hamiz, au siège de l’Office national de développement et de promotion de la formation continue.

 

CAAR
La Compagnie algérienne d’assurances et de réassurance organisera, le 15 décembre, au CIC d’Alger, à partir de 9h, une journée portes ouvertes sous le thème «la CAAR à l’écoute de ses partenaires».

Ambassade de la RASD

L’ambassade de la République arabe sahraouie démocratique organisera, du 19 au 23 décembre, les travaux du 15e congrès du Front Polisario.

Don de sang
La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire don de sang.

 

Agenda culturel

Café littéraire de l’Opéra d’Alger

La chanson bédouine en débat

Le café littéraire de l’Opéra d’Alger Boualem-Bessaïeh organisera, le 21 décembre à 16h, une rencontre-débat autour de la chanson bédouine «Aiyai, le chant de l’ouvert», animée par le professeur Hafid Hamdi Cherif.

Galerie d’art Aïcha-Haddad
Mourad Foughali expose ses toiles

Au grand bonheur des passionnés des arts plastiques, l’artiste peintre Mourad Foughali expose à la galerie d’art Aïcha-Haddad, à Alger, une série de toiles sous le thème «Rayonnement des sens». Organisée par l’Etablissement arts et culture de la wilaya d’Alger, l’exposition se poursuivra jusqu’au 20 décembre.

Musée des beaux arts

A l’initiative de l’ambassade d’Espagne à Alger, de la Royale académie des beaux arts de San Fernando et de l’Institut Cervantès d’Alger, une exposition, intitulée «Goya physionomiste», en hommage au peintre et sculpteur espagnole Goya, se tiendra jusqu’au 15 décembre prochain au Musée des beaux arts d’Alger.

 AARC

L’Agence algérienne pour le rayonnement culturel organise une exposition de peinture de Yasmine Siad jusqu’au 19 décembre à Dar Abdellatif, Alger.

Galerie Ezzou’art

La galerie Ezzou’art du Centre commercial de Bab Ezzouar (Alger) organise, jusqu’au 26 décembre, une exposition intitulée «L’Algérie, la protégée de Dieu», de l’artiste plasticien Sofiane Dey.

Palais de la culture d’Alger

Le Palais de la culture d’Alger organisera un gala de variétés avec Lyès Ksentini, Karima Essaghira et Yazid Oumoussa le 19 décembre à 18h30.

Hôtel Sofitel d’Alger

Une marché artistique de fin d’année «L’art & la matière», avec un roulement de 25 artistes par semaine, se tient jusqu’au 31 décembre de 13h à 19h à l’hôtel Sofitel d’Alger.

Football

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept