Le massacre des Ouffias : « Il faut requalifié le crime en génocide », estime Me Benbraham
Search
Samedi 23 Mars 2019
Journal Electronique

« Il faut revoir l’appellation des « massacres » de la tribu d’El Ouffia d’El Harrach selon le statut de Rome du 17 juillet 1998 de la Cour pénale internationale pour qualifier les crimes commis à l’encontre du peuple algérien de génocide », a plaidé, jeudi, maître Fatima Benbrahem, lors de la commémoration du 186e anniversaire de ce crime.

Lors de son intervention, l’avocate a mis l’accent sur l’importance de revoir le qualificatif des massacres de la tribu, qui a subi, le 7 avril 1832, la violence du colonisateur français. « Ils ont attaqués de nuit et massacré toute une tribut d’algériens vivant à El Harrach. La protection de la population civile n’a pas été respectée », a-t-elle relevé. Selon elle, « le terme exacte qui définit cette violation des droits de l’homme est génocide ». Lors de cette conférence, organisée conjointement par le Musée National du Moudjahid et l’APC d’El Harrach, l’intervenante a relaté les faits survenus ce 7 avril 1832, soit deux ans après la prise d’Alger. Me Benbraham affirme que divers corps expéditionnaires français étaient déjà envoyés dans les alentours d’Alger. « Plusieurs résistances ont été organisées par les tribus pour freiner l’avancée des troupes coloniales. Entre temps, le génocide qui se déroula à El Harrach a eu lieu suite à un malentendu, sous les ordres du général Savary, Duc de Rovigo », a-t-elle expliqué. Après la chute d’Alger, Ahmed Bey, retourne à Constantine pour organiser son beylik et appeler les tribus à la résistance. « Il destitua le cheikh des arabes du sahara Bensaid et nomme à sa place son oncle », raconte-t-elle. Offensé, Bensaid s’allie aux Français et les convainc d’envoyer des troupes vers Constantine. « Les missionnaires français furent couverts d’éloges et reçus en grande pompe le 5 avril 1832 et repartent chargés de présents », ajoutera-t-elle. A leur retour à Alger, ils furent attaqués et dépouillés de leur chargement par des brigands. « L’histoire s’est déroulé sur le territoire des Ouffias, des nomades qui vivaient non loin de la Maison-Carrée d’El Harrach », a-t-elle précisé. Le généra,l qui pris connaissance des faits, ordonna de châtier la tribu sans aucune preuve. « Il ordonna à ses troupes d’attaquer, à l’aube du 7 avril, les Ouffias, qui furent surpris dans leur sommeil et égorgés», a-t-elle ajouté. Benbraham signale que certains écrits français mentionnent la fuite de 4 personnes et la mort de 100 algériens. Elle relève également que les mêmes écrits font mention de la présence de 700 chevaux et près de 240 chameaux. « Si l’on fait le décompte, avec un cavalier pour chaque cheptel, le nombre de personnes s’élève à près de 1.000 hommes qui ont péris. Les chiffres avancés sont donc faux », a-t-elle soutenu. Les égorgeurs, raconte-t-elle, exposèrent les têtes des Ouffias tels des trophées de guerre. « On accrocha la tête des hommes sur des piques à l’entrée du marché de Bab Azzoun. Les bracelets des femmes encore attachés aux poignets coupés étaient exhibés aux cotés des boucles d’oreilles, qui pendaient aux lambeaux de chaire, étaient proposés à la vente », raconte-t-elle. Le bétail, quand à lui, fut vendu à l’agent du consulaire du Danemark.
Abdarrezak Kechouane, professeur au Centre Universitaire de Tipaza Morsli Abdellah, raconte que les Français prirent d’assaut Alger en 1830 avec plus de 500 vaisseaux militaires et 200 bateaux de rations alimentaires, contre 16 algériens qui combattirent jusqu’au bout. « De nombreux génocides ont été commis à l’encontre de notre peuple par le colonisateur français. Nos enfants doivent s’en imprégner prendre connaissance », a-t-il souligné. Selon lui, le 8 avril 1832 n’est qu’un génocide parmi tant d’autres et dont on n’en parle que rarement. « Nous devons communiquer davantage sur le sacrifice de nos chouhadas qui ont également fait « don » leur vie pour la libération de notre pays », déclare-t-il. « La tragédie a, toutefois, convaincu les Algériens qu’il fallait mener un combat acharné contre cet état qui admettait de tels actes », a-t-il ajouté.

Walid Souahi

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 

 Ministère de la Santé
Le ministère de la Santé organisera le 24 mars, à 9h, au niveau de l’Institut national de santé publique, une journée d’information et de sensibilisation sur la lutte contre la tuberculose.

Salon Batimatec

Le 22e Salon international du bâtiment, des matériaux de construction et des travaux publics aura lieu  demain à partir de 10h, à la Safex, Pins Maritimes, Alger.

 EAC

L’Etablissement arts et culture, en collaboration avec la direction du tourisme et de l’artisanat de la wilaya d’Alger, organise jusqu’au 4 avril au centre culturel Mustapha-Kateb, une exposition collective d’artisanat d’art.

Forum d’El Moudjahid
Le forum d’El Moudjahid recevra le 23 mars, à 9h, Fatiha Benabbou, spécialiste en droit constitutionnelle, et Smaïl Lalmas, économiste. Les débats porteront sur la gestion de la période de transition et les alternatives proposées pour éviter le blocage des institutions de l’Etat.

 

Musée du moudjahid

Le Musée national du moudjahid organisera, le 25 mars, à 10h, à la kasma des moudjahidine de Bordj El Bahri (Alger), et simultanément au niveau des musées du moudjahid à travers le pays, la 347e rencontre avec les moudjahidine et moudjahidate pour l’enregistrement de leurs témoignages sur la guerre de Libération.

Salon international de l’industrie agroalimentaire
La 7e édition du Salon international de l’industrie agroalimentaire se tiendra du 27 au 30 mars au Centre des conventions d’Oran.

Librairie  générale d’El Biar
La Librairie générale d’El Biar abritera le 23 mars  à partir de 14h, une vente-dédicace de  Kamel Chekkat de son ouvrage «Authenticité de l’islam à travers thèse et antithèse», paru aux éditions Necib. 

 

 

 

Cirque Il Florilegio
Le cirque Amar (Il Florilegio) revient à Alger avec un tout nouveau où se mêlent super-héros, trapézistes, acrobates, l’impressionnant globe de motos, les animaux sauvages et clowns. Les représentations se dérouleront sur le parking du centre commercial Ardis, jusqu’au 1er avril, du dimanche au jeudi à 18h30.

 

 

Etablissement arts et culture
A l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, l’Etablissement arts et culture, en collaboration avec la direction du tourisme et de l’artisanat de la wilaya d’Alger, organise jusqu’au 4 avril, au centre culturel Mustapha-Kateb, une exposition collective d’artisanat d’art.

 

ONCI
L’Office national de la culture et de l’information met en place un programme spécial pour les vacances de printemps à destination des enfants au niveau de l’ensemble de ses espaces.

 

Association Ihcène
L’association SOS 3e âge en détresse Ihcène organise,  le 23 mars  à 19h, un défilé de mode et un dîner caritatifs à l’Ecole supérieure de l’hôtellerie d’Aïn Benian, dans le cadre de l’organisation d’un mariage collectif au profit de 60 orphelins et orphelines d’El Ménéa.

 

PT
La secrétaire générale du Parti des travailleurs, Louisa Hanoune, présidera, le 23 mars à 10h au siège du parti, une réunion pour présenter le rapport politique d’ouverture des travaux de la session ordinaire de la commission des étudiants du parti.
 
Cinémathèque d’Alger
Dans le cadre de son ciné-club, le Centre algérien de la cinématographie organise,  le 23 mars  à 15h à la Cinémathèque d’Alger, la projection du film de Saddek El Kebir, «Le Bélier magique», en présence du réalisateur et de l’équipe du film.
    
Librairie Media Book
Agora du livre reçoit,  le 23 mars de 9h à 14h à la Librairie Media Book (Alger), le Pr Mostéfa Khiati, président de la Forem, qui reviendra sur les raisons l’ayant poussé à contribuer à l’écriture de l’histoire plurielle de l’Algérie.

Photo news
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  •  Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • École El Melah
  • École El Melah

Football

Sports Divers

Conception/Kader Hamidi . Hebergement/Kdhosting : kdconcept