Le massacre des Ouffias : « Il faut requalifié le crime en génocide », estime Me Benbraham
Search
Vendredi 14 Décembre 2018
Journal Electronique

« Il faut revoir l’appellation des « massacres » de la tribu d’El Ouffia d’El Harrach selon le statut de Rome du 17 juillet 1998 de la Cour pénale internationale pour qualifier les crimes commis à l’encontre du peuple algérien de génocide », a plaidé, jeudi, maître Fatima Benbrahem, lors de la commémoration du 186e anniversaire de ce crime.

Lors de son intervention, l’avocate a mis l’accent sur l’importance de revoir le qualificatif des massacres de la tribu, qui a subi, le 7 avril 1832, la violence du colonisateur français. « Ils ont attaqués de nuit et massacré toute une tribut d’algériens vivant à El Harrach. La protection de la population civile n’a pas été respectée », a-t-elle relevé. Selon elle, « le terme exacte qui définit cette violation des droits de l’homme est génocide ». Lors de cette conférence, organisée conjointement par le Musée National du Moudjahid et l’APC d’El Harrach, l’intervenante a relaté les faits survenus ce 7 avril 1832, soit deux ans après la prise d’Alger. Me Benbraham affirme que divers corps expéditionnaires français étaient déjà envoyés dans les alentours d’Alger. « Plusieurs résistances ont été organisées par les tribus pour freiner l’avancée des troupes coloniales. Entre temps, le génocide qui se déroula à El Harrach a eu lieu suite à un malentendu, sous les ordres du général Savary, Duc de Rovigo », a-t-elle expliqué. Après la chute d’Alger, Ahmed Bey, retourne à Constantine pour organiser son beylik et appeler les tribus à la résistance. « Il destitua le cheikh des arabes du sahara Bensaid et nomme à sa place son oncle », raconte-t-elle. Offensé, Bensaid s’allie aux Français et les convainc d’envoyer des troupes vers Constantine. « Les missionnaires français furent couverts d’éloges et reçus en grande pompe le 5 avril 1832 et repartent chargés de présents », ajoutera-t-elle. A leur retour à Alger, ils furent attaqués et dépouillés de leur chargement par des brigands. « L’histoire s’est déroulé sur le territoire des Ouffias, des nomades qui vivaient non loin de la Maison-Carrée d’El Harrach », a-t-elle précisé. Le généra,l qui pris connaissance des faits, ordonna de châtier la tribu sans aucune preuve. « Il ordonna à ses troupes d’attaquer, à l’aube du 7 avril, les Ouffias, qui furent surpris dans leur sommeil et égorgés», a-t-elle ajouté. Benbraham signale que certains écrits français mentionnent la fuite de 4 personnes et la mort de 100 algériens. Elle relève également que les mêmes écrits font mention de la présence de 700 chevaux et près de 240 chameaux. « Si l’on fait le décompte, avec un cavalier pour chaque cheptel, le nombre de personnes s’élève à près de 1.000 hommes qui ont péris. Les chiffres avancés sont donc faux », a-t-elle soutenu. Les égorgeurs, raconte-t-elle, exposèrent les têtes des Ouffias tels des trophées de guerre. « On accrocha la tête des hommes sur des piques à l’entrée du marché de Bab Azzoun. Les bracelets des femmes encore attachés aux poignets coupés étaient exhibés aux cotés des boucles d’oreilles, qui pendaient aux lambeaux de chaire, étaient proposés à la vente », raconte-t-elle. Le bétail, quand à lui, fut vendu à l’agent du consulaire du Danemark.
Abdarrezak Kechouane, professeur au Centre Universitaire de Tipaza Morsli Abdellah, raconte que les Français prirent d’assaut Alger en 1830 avec plus de 500 vaisseaux militaires et 200 bateaux de rations alimentaires, contre 16 algériens qui combattirent jusqu’au bout. « De nombreux génocides ont été commis à l’encontre de notre peuple par le colonisateur français. Nos enfants doivent s’en imprégner prendre connaissance », a-t-il souligné. Selon lui, le 8 avril 1832 n’est qu’un génocide parmi tant d’autres et dont on n’en parle que rarement. « Nous devons communiquer davantage sur le sacrifice de nos chouhadas qui ont également fait « don » leur vie pour la libération de notre pays », déclare-t-il. « La tragédie a, toutefois, convaincu les Algériens qu’il fallait mener un combat acharné contre cet état qui admettait de tels actes », a-t-il ajouté.

Walid Souahi

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 

Ministère de l’Agriculture
Dans le cadre de la mise en œuvre du programme du développement durable, le ministère de l’Agriculture, du Développement rural et de la  Pêche organise, jusqu’au 13 décembre, au siège de la DGF, un atelier technique.

 Ministère des Ressources en eau
Le ministre des Ressources en eau, Mohamed Necib, effectuera les 15 et 16 décembre, une visite de travail dans la wilaya de M’sila.

 Ministère de la Culture

Le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, présidera, le 13 décembre  à 17h, au palais de la culture Moufdi-Zakaria, la 8e édition du Festival culturel national de la création féminine.

Ministère de l’Industrie
Le ministère de l’Industrie et des Mines organise le 17 décembre à l’hôtel El Aurassi (Alger), le forum des affaires Algérie-Corée du Sud qui sera présidé par le Premier ministre, Ahmed Ouyahia et son homologue  coréen, Lee Nak Yeon.

Ministère des Moudjahidine
Le ministre des Moudjahidins, Tayeb Zitouni, effectuera, les 15 et 16 décembre 2018 une visite de travail dans  la wilaya d’El tarf.

Ministère de la Communication

Dans le cadre du projet de partenariat avec l’organisation internationale de la réforme pénale PRI et à l’occasion de la célébration du 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, le Conseil national des droits de l’homme organisera, en coordination avec le ministère de la Communication, une session de formation, les 12 et 13 décembre à l’hôtel New Day à Hussein Dey (Alger).

Ministère du Commerce

Le ministre du Commerce, Saïd Djellab, effectuera, les 15 et 16 décembre, une visite de travail dans les wilayas de Biskra et El Oued.

Galerie Espaco
L’artiste plasticien Karim Sergoua présentera ses nouvelles œuvres sous le titre «7 Houmate», le 8 décembre à partir de 15h, à la galerie d’art Espaco. L’expo sera visible jusqu’au 8 janvier.

DGF
La Direction générale des forêts, point focal national du protocole de Nagoya, organisera, du 9 au 11 décembre, à 9h à l’hôtel Holiday (Alger), un atelier de formation sur les droits de propriété intellectuelle et l’accès et les partages des avantages APA.

 Radio algérienne
La Radio algérienne, avec la participation de
l’Onda, organisera, le 16 décembre à 16h au CIC d’Alger, la cérémonie de remise du prix du concours de poésie «Prix El Manara» dédié à la Grande-Msquée d’Alger.

FCE
Le Forum des chefs d’entreprise organisera, le 15 décembre , à 9h30, au Palais des expositions (Alger), son assemblée générale élective qui sera suivie de la pose de la première pierre du siège de l’organisation, situé au quartier des affaires (Bab Ezzouar,Alger).

Salon algérien des langues
L'agence d'événementiel et de promotion culturelle Phœnix Agency organisera, les 22 et 23 décembre au palais de la culture Moufdi-Zakaria, à Alger, le 1er «The languages fair : le Salon algérien des langues et des séjours linguistiques», avec accès gratuit au grand public.


Continuité pour la stabilité et les réformes
Le groupe Continuité pour la stabilité et les réformes organisera, le 15 décembre, à 9h30 à l’hôtel Riadh (Alger), une Journée d’étude sur l’émigration clandestine.

SAA

Le Fonds de garantie automobile, en coordination avec la Direction régionale de la SAA, organise, le 13- décembre  à 8h30, les travaux de la journée d’étude autour des «garanties automobiles», à Blida, route de la Chifa.

Groupe Continuité pour la stabilité et les réformes

Le groupe des partis G15+4 «Continuité pour la stabilité et les réformes» organise, le 15 décembre à 9h30, à la salle de conférences de l’hôtel El Riadh, une journée d’étude sur l’émigration clandestine.

TAJ

Le président du parti, Amar Ghoul, présidera, le 15 décembre à 9h30, à l’Ecole supérieure de l’hôtellerie (ESHRA), l’ouverture officielle du 1er congrès national du parti.

Direction générale des forêts

La Conservation des forêts et du Barrage vert de la wilaya d’Alger organise, le 15 décembre à 9h, à la forêt de Baïnem, le camping pédagogique sur les maladies et insectes qui menacent la flore.

 

Photo news
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  •  Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • École El Melah
  • École El Melah

Football

Sports Divers

Conception/Kader Hamidi . Hebergement/Kdhosting : kdconcept