Search
17 octobre 1961: Macron sollicité pour une position "précise" sur les massacres d’Algériens à Paris
Lundi 23 Juillet 2018
Journal Electronique

Le président français Emmanuel Macron a été sollicité par le Collectif du 17 octobre 1961 pour faire connaître sa position "précise"  sur les crimes d’Etat et notamment les massacres d’Algériens à Paris dans la nuit du 17 octobre 1961.

"Nous sollicitons de votre bienveillance une audience pour connaitre votre position précise à ce sujet (massacres du 17 octobre 1961), afin de pouvoir  en rendre compte lors du rassemblement prévu le 17 octobre 2017 au Pont Saint-Michel à Paris", a écrit le collectif dans une lettre ouverte au chef d’Etat français.

La lettre est signée par Olivier Le Cour Grandmaison (17 Octobre contre l'Oubli), Samia Messaoudi, Mehdi Lallaoui (Au nom de la Mémoire), M'Hamed Kaki (Les Oranges), Gilles Manceron (Historien, LDH û Ligue des droits de l'homme), Renée Le Mignot (MRAP û Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples), Henri Pouillot (Sortir du Colonialisme).

Dans leur missive, les signataires rappellent au président Macron ses propos de février dernier à Alger, en sa qualité de candidat à la présidentielle, qualifiant la colonisation française de "crime contre l’humanité" et sa promesse du 5 mai, devant la rédaction de Mediapart, de prendre "des actes forts" sur cette période de l’histoire de France. "Nous pensons donc, qu'à l'occasion de ce 56e anniversaire du crime d'Etat commis en plein Paris, vous pourriez (devriez?) ainsi concrétiser cet engagement", ont-ils affirmé dans leur lettre.

Par ailleurs, une vingtaine d’associations pour la reconnaissance des crimes d’Etat commis par la France durant la colonisation ont souligné, dans un appel, que 56 ans après les massacres, "la vérité est partiellement en marche". Cependant, ont-ils relevé, la France "n’a toujours pas reconnu sa responsabilité dans les guerres coloniales qu’elle a menées, - en particulier la guerre d’Algérie - non plus que dans le cortège de drames et d’horreurs qu’elles ont entraînés, comme ce crime d’Etat que constitue le 17 octobre 1961". "Nous demandons une parole claire aux autorités de la République, au moment où certains osent encore aujourd’hui continuer à parler des  ‘’bienfaits de la colonisation’’, à célébrer le putsch des généraux à Alger contre la République, à +honorer+ les criminels de l'OAS", ont réclamé ces  associations, parmi elles 4 ACG (Anciens appelés en Algérie et leurs amis contre la guerre), 17 octobre 61 contre l'oubli, ACCA (Association contre le colonialisme aujourd'hui), Les Amis de Max Marchand, de Mouloud Feraoun  et de leurs Compagnons et le Parti de gauche (PG). Elles ont annoncé à cet effet que lors de ce rassemblement du 17 octobre au pont Saint-Michel, une nouvelle plaque sera  symboliquement "apposée  avec l’inscription A la mémoire des centaines d’Algériens tués lors des manifestations pacifiques du 17 octobre 1961 par des policiers agissant sous l’autorité du préfet Maurice Papon. Reconnaissance de ce crime  d’Etat". Exigeant "vérité et justice", le collectif demande à Emmanuel Macron de  confirmer, au nom de la France, "par un geste symbolique, la reconnaissance et la condamnation de ce crime d'Etat".

"Que l'Etat français reconnaisse sa responsabilité dans l'internement arbitraire, pendant la Guerre d'Algérie, d'Algériens dans des camps. Que la liberté d’accès aux archives soit effective pour tous, historiens et citoyens. Que la recherche historique sur ces questions soit encouragée, dans un cadre franco-algérien, international et indépendant", a-t-il  revendiqué.

APS

…………………………………………………………………………………..

 

Bouira 

5 bombes artisanales détruites

 

Cinq bombes artisanales ont été détruites vendredi à Bouira par un détachement de l'Armée nationale populaire (ANP), indique samedi le ministère de la Défense nationale (MDN) dans un communiqué.   

"Dans le cadre de la lutte antiterroriste, un détachement de l’Armée nationale Populaire a détruit, le 6 octobre 2017, cinq (05) bombes de confection artisanale à Bouira (1e Région militaire), précise la même source. 

Par ailleurs et dans le cadre de la lutte contre la contrebande et la criminalité organisée, "un détachement de l’ANP a arrêté trois (3) narcotrafiquants et saisi deux (2) véhicules utilitaires et huit (08) kilogrammes de kif traité à El Oued (4e RM), tandis que d’autres détachements ont saisi, à Tamanrasset et In Guezzam (6e RM), (1000) litres de carburant et divers outils d’orpaillage". En outre, des Garde-côtes ont mis en échec, à Oran, Mostaganem et Béni Saf 

(2e RM), des tentatives d’émigration clandestine de (57) individus à bord d’embarcations de construction artisanale, tandis que (20) immigrants clandestins de différentes nationalités ont arrêtés à In Salah (6e RM), rapporte également le communiqué.

Gaïd Salah en visite de travail dimanche à la 6e Région militaire à  Tamanrasset 

 

Le général de corps d'armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP), effectuera, à partir de dimanche, une visite de travail et d'inspection à la 6ème Région militaire à Tamanrasset, indique samedi un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN). Cette visite, qui coïncide avec l'ouverture de l'année de préparation au combat 2017-2018, à travers l'ensemble des Régions militaires, sera une opportunité durant laquelle le général de corps d'armée aura à inspecter quelques unités et tenir des réunions d'orientation avec les cadres et les personnels de la Région, précise-t-on de même source.  

 

Edition

Un projet d’un  Beau livre sur la Casbah d’Alger  en quête de financement

La Casbah d’Alger 1960 - L’esprit d’une ville, est un projet de Beau livre de photos et œuvre de sauvegarde d'un quartier historique, inscrit au patrimoine mondial de l'humanité de l'Unesco depuis 1992 et dont ses auteurs sont à la recherche d’un financement pour  l’éditer.

Le projet est l’œuvre de deux appelés du contingent en Algérie, Yves Robertet et Alain Gedovius, affectés au Service Cinéma des Armées, qui ont photographié la Casbah d’Alger, de jour et de nuit, pendant presque deux ans.

Ils ont pris avec eux, à leur retour à Paris, 900 négatifs et quelque 300 tirages, selon les informations fournies pas le site (https://fr.ulule.com/casbah-alger/) mis en ligne pour expliquer le projet et collecter les fonds nécessaires (17.000 euros) à la réalisation du Beau livre. "Yves et moi nous nous complétions merveilleusement. C’était Yves le professionnel, il était diplômé de l’Ecole de Vevey, enseignement incontournable pour le photojournalisme ou photoreportage. De mon côté, j’avais été formé au montage-image cinéma", a expliqué Alain Gedovius, précisant qu’avec ces photos, "nous avons voulu conserver le visage d’une ville comme nous l’aurions fait pour n’importe quel monument français en péril".

Pour lui, beaucoup de livres ont été publiés sur la Casbah d’Alger, avec ou sans photos, mais aucun, a-t-il relevé, "n’a présenté en même temps ce contraste si fort entre l’animation fiévreuse du jour et le silence sépulcral des ruelles pendant le couvre-feu, imposée par l’armée française durant la Guerre de libération".

Le projet de Beau livre, expliquent les auteurs, présente des photos au format 24x32 cm à la verticale pour  mettre en valeur les rues, alors qu’une jaquette, amalgamée avec la couverture et imprimée en quadrichromie, présentera un plan de la Casbah en couleurs, découpé en quartier. ‘’Ce plan est la reproduction d'un original aujourd'hui hors d'usage dont nous nous servions afin de ne pas photographier deux fois la même rue. Il sera utile à ceux qui voudraient, par curiosité, se repérer dans ce labyrinthe", a expliqué Gedovius.

Un lot de photos (120) a servi pour l'exposition de 2006 à Alger au palais des Raïs (Bastion 23), puis dans plusieurs autres expositions en Algérie et en France.

Les thèmes principaux des photos retenues sont les rues de jour, les cours de maison, les terrasses avec des femmes, les cimetières, les minarets, les commerces, les enfants dans les rues, les panoramas, les rues de nuit pendant le couvre-feu, les marchés, etc. Toutes les photos de nuit sont datées et le nom de la rue cité, selon Gedovius et la plupart des photos seront accompagnées par des textes puisés dans des ouvrages de voyageurs, d'historiens, d'ethnographes et de romanciers.

"Nous n'avons pas voulu montrer la guerre, qui n'était pas le sujet du livre. Nous nous sommes attachés à la vie de tous les jours pour tenter de brosser un portrait objectif de cette cité millénaire", a-t-il affirmé. 

Santé

Environnement

Société

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

Ministère de l’Agriculture

Le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazghi, effectue, samedi et dimanche, une visite de travail dans la wilaya de Laghouat.

Ministère de la Formation professionnelle

Le ministère de la Formation et de l’Enseignement professionnels organise, jusqu’au 15 septembre, une caravane pour faire connaître le secteur.

Ministère du Tourisme

Le ministre du tourisme et de l’Artisanat, Abdelkader Benmessaoud, présidera, dimanche, à   9h30, à l’hôtel El Djazaïr, une rencontre qui regroupera les acteurs du tourisme, les cadres de l’administration centrale et des institutions sous tutelle.

Ministère de la Santé

Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière organisera, le 23 juillet à 9h30, à l’Institut national de la santé publique (El Biar, Alger), une conférence de presse sur le moustique tigre.

Ministère des Travaux publics

Le ministre des Travaux publics et des Transports et le wali d’Alger effectueront, dimanche, à partir de 7h30, une visite de travail dans la wilaya d’Alger.

Photo news
  • Tremblement exercice de terre
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Tremblement exercice de terre
  • Tremblement exercice de terre
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Conférence de presse Ouyahia
  • Crash d'un Illiouchine de transport militaire près de Boufarik, 257 morts
  • Crash d'un Illiouchine de transport militaire près de Boufarik, 257 morts
  • Crash d'un Illiouchine de transport militaire près de Boufarik, 257 morts
  • Conférence de presse Ouyahia
  • Conférence de presse Ouyahia
  • Conférence de presse Ouyahia
  • Conférence de presse Ouyahia
  • Conférence de presse Ouyahia
  • Conférence de presse Ouyahia

Football

Sports Divers

Reportage

Conception/Kader Hamidi . Hebergement/Kdhosting : kdconcept