L'éditorial
Search
Lundi 18 Mars 2019
Journal Electronique

Un gouvernement de large ouverture

La société civile en acteur du changement et la jeunesse, ambitieuse et mature en ligne directrice de la transition pacifique qui «ne durera pas une année», constituent les principaux axes majeurs du gouvernement ouvert également à toute l’opposition, y compris celle qui n’est pas représentée dans les Assemblées nationales. Ce sont «toutes les compétences nationales», évoquées par le Premier ministre, Noureddine Bedoui, lors de la conférence de presse conjointement animée le jeudi 14 mars avec le vice-Premier ministre, Ramtane Lamamra, qui sont sollicitées pour contribuer au basculement dans la 2e république. «Outre ce critère de désignation, les différentes propositions émanant du mouvement de protestation feront partie des critères de sélection», a précisé le Premier ministre. Dans sa configuration globale, le gouvernement de transition accorde une importance particulière à l’émergence de «nouveaux visages, des femmes et des jeunes», et la participation de l’opposition et de la société civile, a indiqué le vice-Premier ministre. Dans un «gouvernement de large ouverture», a relevé l’APS, citant une source bien informée, la part belle est ainsi donnée aux «compétences nationales avec ou sans affiliation politique» et reflétant de «manière significative les caractéristiques démographiques de la société algérienne» pour conduire à bon port la transition démocratique apaisée. Des consultations seront entreprises avec les formations politiques, des personnalités et des représentants de la société civile acquis au «dialogue national inclusif» revendiqué par des associations nationales et destiné à un encadrement du mouvement de protestation populaire. Sous l’appellation «l’Algérie… la nouvelle ère», la rencontre de l’Union nationale du mouvement associatif, qui comprend 1.600 associations, a appelé les «acteurs de la société civile» à s’engager efficacement pour concrétiser les revendications populaires dans un cadre organisé, en s’écartant de la «culture de remise en cause». Tous ensemble pour jeter les bases d’une deuxième république à hauteur des ambitions de la jeunesse.
Horizons

 

Dialogue sans exclusive  

La situation l’exige. Et encore plus dans un monde de bouleversements géostratégiques et de toutes les dérives productrices de chaos et de drames humains. Plus qu’une vue de l’esprit, le scénario du pire se traduit par la prise de conscience de la jeunesse clamant haut et fort son refus de toute ingérence dans les affaires intérieures et revendiquant pacifiquement, avec un esprit inégalé de maturité et de responsabilité, le passage à une nouvelle ère démocratique en gestation qu’il s’agit à tout prix de sauvegarder et de protéger. Seul un dialogue sans exclusive est à même de garantir la fiabilité de la démarche consensuelle pour assurer la transition générationnelle. La conférence nationale, rassemblant toutes les forces politiques et la société civile, peut, à cet effet, constituer un cadre idoine pour tracer les sillons de la 2e République et concrétiser la mue démocratique exprimée par «le message de la jeunesse algérienne» et «les revendications de la rue», parfaitement entendues, a affirmé le Premier ministre, Noureddine Bedoui, et fixant le cap du futur gouvernement technocrate ouvert «à tous les courants politiques» et «représentatif des toutes les compétences et énergies, notamment les jeunes». Le socle du dialogue avec toutes les composantes de la société et de la classe politique reste la seule alternative à une sortie de la crise qui veille à la stabilité du pays durement arrachée. «Nous lançons un appel à tous les partenaires politiques, notamment ceux qui sont dans l’opposition, au dialogue et à nous écouter les uns les autres afin de pouvoir dépasser la conjoncture difficile que traverse notre pays», a souligné le Premier ministre engagé dans la difficile mission d’une «transition ne devant pas aller au-delà d’une année» et insistant sur la nécessite de la pérennité des institutions nationales. «La priorité absolue, dira de son côté le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, est de réunir tous les Algériens et leur permettre d’aller ensemble vers un avenir meilleur.» En jeu, le destin collectif d’un pays sorti victorieux de toutes les épreuves historiques et interpellé par la refondation démocratique de l’Etat national.
Horizons

Etre à  la hauteur des défis

Nommé dans une conjoncture délicate, le nouveau Premier ministre, Noureddine Bedoui, vient d'entamer un difficile périple en déclinant, lors de la conférence de presse qu'il a animée conjointement avec le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, la feuille de route qui doit l'amener à mettre en place une équipe gouvernementale et, surtout, convaincre l'opposition à s'asseoir à la table du dialogue auquel il l'invite expressément. Implémentant les décisions prises par le président de la République dans sa dernière missive au peuple algérien, le Premier ministre s'est dit conscient que l'Algérie vit un moment historique particulier qui exige de toutes les forces actives de restaurer le nécessaire consensus pour éviter au pays les dérives auxquelles la crise politique actuelle pourrait mener. Bedoui a ainsi assuré que le dialogue proposé sera ouvert à toutes les composantes de la société, «sans exception et sans exclusion», tout en exprimant sa confiance et sa certitude que cet appel sera entendu. «L'Algérie, a-t-il rappelé, est au-dessus de tout», appelant à la sagesse et la lucidité pour se mettre à la hauteur des défis qu'impose la situation particulière que traverse le pays et aller vers cet avenir qui fortifiera l'Algérie et consacrera l'État de droit que chaque Algérien appelle de son voeu. A ce dialogue sans exclusive, Bedoui attelle comme garantie la mise en place d'un gouvernement de technocrates où seront représentées toutes les compétences nationales et ouvert à tous les courants politiques. Ce gouvernement aura à gérer une période de transition qui ne devrait pas dépasser une année et dont la mission première est, dès son installation, de «préparer la conférence nationale indépendante et inclusive de consensus à laquelle avait appelé le président de la République» dans son dernier message. Le Premier ministre a également affirmé que cette conférence nationale inclusive sera, à travers sa composante et ses attributions, «une force de propositions et de décisions» afin de permettre à l'Algérie de traverser positivement cette crise politique.

Horizons

Transition pacifique et démocratique

On ne le répétera jamais assez. Vigilance et conscience pour protéger la transition démocratiques et faire barrage à toute tentative de manipulation et d’ingérence extérieure aux «retombées» désastreuses sur l’avenir de l’Algérie qui a vécu dans sa chair la tragédie nationale de la décennie sanglante et éviter, par le génie propre de son peuple, de sombrer dans la dérive chaotique du monde arabe. La nouvelle Algérie a les moyens et les ressources nécessaires pour sortir grandie et victorieuse de l’épreuve de la refondation de l’Etat national imposée par la volonté de changement traduite par le mouvement citoyen et nécessitant, estime le président Bouteflika, «l’ouverture, sans délai indu, du vaste chantier, politiquement hautement prioritaire, de conception et de conduite de réformes profondes dans les domaines politique, institutionnel, économique et social». La transition démocratique est ainsi ouverte pour un saut dans la modernité et une «démocratie épanouie». Lors de la cérémonie de passation des pouvoirs avec son prédécesseur, le Premier ministre Noureddine Bedoui a réclamé «le temps et la confiance» pour la concrétisation des aspirations populaires. «Je m’engage devant le peuple algérien à être à son écoute, à son service et proche de lui, notamment pour répondre aux appels que nous avons entendus ces dernières semaines». Ajoutant : «je veillerai, avec les membres du gouvernement qui m’accompagneront dans cette rude mission, à concrétiser toutes ses propositions sur le terrain». Le projet de rénovation de l’Etat national s’appuie sur la conférence nationale inclusive et indépendante appelée à définir le calendrier électoral et à élaborer le projet de Constitution soumis à référendum. La nouvelle République en marche se renforce par le soutien des Etats-Unis aux efforts consentis en Algérie «pour trouver une nouvelle voie», dans le respect de la «volonté de tous les Algériens et leurs aspirations à un avenir pacifique et prospère». Depuis Djibouti, le président français a salué la décision du président Bouteflika, qui «signe une nouvelle page dans le développement de la démocratie algérienne». Et c’est «en pays ami» que la Russie a émis, par la voix de la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, le souhait de «la poursuite du règlement des problèmes que traverse le pays, à travers un dialogue inclusif et en focalisant sur la préservation de la stabilité et des conditions favorables au progrès à la faveur de réformes politiques, sociales et économiques dans l’intérêt de l’ensemble du peuple algérien». Le défi d’une transition démocratique et pacifique est maintenant posé.
Horizons

La nouvelle République en marche

Le président Bouteflika, a lancé le chantier de la nouvelle République porteuse de dynamique de transition générationnelle. «Je comprends tout particulièrement le message porté par les jeunes en termes, à la fois, d’angoisse et d’ambition pour leur avenir propre et pour celui du pays», a-t-il affirmé dans un message adressé à la nation le lundi 11 mars. Des réformes radicales, politiques, institutionnelles, économiques et sociales seront engagées pour tracer la «voie de salut» pour prémunir ensemble l’Algérie «contre des épreuves, des déchirements, des déperditions d’énergie». Ce «sursaut collectif pacifique» présage d’une ère de «démocratie épanouie» à la hauteur des acquis historiques de l’Algérie de Novembre. Il est incarné par les engagements du président de la République qui a décidé de mesures pour mettre en place un nouvel ordre interne. «Mon état de santé et mon âge ne m’assignaient comme ultime devoir envers le peuple algérien que la contribution à l’assise des fondations d’une nouvelle République», a souligné le président Bouteflika. Cette revendication populaire s’accompagne du report de l’élection présidentielle, la dissolution de la Haute-Instance indépendante de surveillance des élections et la mise en place d’un gouvernement de compétences nationales. Dans cette période transitoire, il est également prévu une nouvelle élection présidentielle, sous l’autorité exclusive d’une «commission électorale nationale indépendante». Mais, indéniablement, le nœud gordien des réformes profondes réside dans la tenue de la conférence nationale «inclusive et indépendante», dotée de tous les pouvoirs et représentative de toutes les forces politiques, sociales et économiques et des sensibilités de la société algérienne. Elle est chargée d’élaborer un projet de Constitution avant la fin 2019 qui sera adoptée par voie référendaire. Le passage au nouveau système, frappé du sceau indélébile de l’«irréversibilité de la transmission générationnelle», marque un saut qualitatif dans la quête d’un avenir brillant. «Il appartient maintenant aux femmes, aux hommes et surtout aux jeunes de ce pays de se hisser au niveau de cette responsabilité historique», a estimé le vice-Premier ministre, Ramtane Lamamra. «Nous n’avons pas droit à l’erreur», a-t-il conclu. Vigilance et toujours vigilance.
Horizons

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 Ministère des Moudjahidine
A l’occasion du 57e anniversaire de la fête de la Victoire, le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, procédera, les 18 et 19 mars  à la célébration de cet événement dans la wilaya de Jijel.

 Machaâl Echahid et El Moudjahid
A l’occasion du 57e anniversaire de la fête de la Victoire, Machaâl Echahid et le journal El Moudjahid organisent, le 18  mars à 10h, le forum de la mémoire qui sera animé par Me Fatma-Zohra Benbrahem et consacré au Gouvernement provisoire de la République algérienne et à la période de transition entre le 19 mars et le 5 juillet 1962. Un hommage sera rendu au président de l’Exécutif provisoire algérien, le militant Abderrahmane Farès.

 

MDN
*  Le Musée central de l’armée organisera, le 18 mars à 9h30, la célébration de la Fête de la victoire.

* La Direction centrale de l’équipement du ministère de la Défense nationale organise, le 18 mars  à 8h30 au niveau de la Société nationale de production de poids lourds à Rouiba (Alger), la livraison de camions Mercedes-Benz.

*   Le ministère de la Défense nationale organise, le 21 mars à 8h30, une visite guidée au profit des médias, au niveau du groupe spécial d’intervention de la Garde républicaine de Khemisti, Tipasa.

CRA
A l’occasion du 57e anniversaire de la fête de la Victoire, la présidente du Croissant-Rouge algérien, Saïda Benhabylès, prendra part, le 18 mars  à 10h30 au siège du CRA, à une réception en l’honneur des femmes combattantes.

CACI
La Chambre algérienne de commerce et d’industrie organise, le 18 mars  à 9h à la Safex (Alger), en collaboration avec l’ambassade du Nigeria en Algérie, une journée d’information sur le potentiel des échanges commerciaux et les opportunités d’affaires entre les deux pays.

Salon international de l’industrie agroalimentaire
La 7e édition du Salon international de l’industrie agroalimentaire se tiendra du 27 au 30 mars au Centre des conventions d’Oran.

 Wilaya d’Alger
A l’occasion du 57e anniversaire de la fête de la Victoire, le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, présidera, le 19 mars, la cérémonie officielle de la commémoration de cet événement. Le départ se fera à partir du siège de la wilaya à 8h.

Conseil de la concurrence

Le Conseil de la concurrence organisera, le 20 mars, à 9h, à l’hôtel El Aurassi, Alger, avec la collaboration de l’Union algérienne des sociétés d’assurances et de réassurances, une journée d’étude sous le thème «La concurrence et le marché pertinent des assurances».

 

Musée de l’enluminure
Une exposition  collective, composée d’une vingtaine d’œuvres, intitulée Charme et gaîté de la miniature algérienne, se tient jusqu’au 18 avril prochain au Musée national de l’enluminure, de la miniature et de la calligraphie à La Casbah d’Alger.

 
Ooredoo
L’ouverture des candidatures au concours «Media Star» d’Ooredoo, dans sa 13e édition, a eu lieu mercredi dernier et se poursuivra jusqu’au 2 mai prochain.

 

Cirque Il Florilegio
Le cirque Amar (Il Florilegio) revient à Alger avec un tout nouveau où se mêlent super-héros, trapézistes, acrobates, l’impressionnant globe de motos, les animaux sauvages et clowns. Les représentations se dérouleront sur le parking du centre commercial Ardis, jusqu’au 1er avril, du dimanche au jeudi à 18h30.

 
Association Ihssan
L’association SOS 3e âge en détresse Ihcène organise, du 16 au 22 mars au Palais des expositions de la Safex (Alger), un défilé de mode caritatif dans le cadre de l’organisation d’un mariage collectif au profit de 60 orphelins et orphelines d’El Ménia.

 Etablissement arts et culture
A l’occasion de la Journée internationale de la femme, l’Etablissement arts et culture, en collaboration avec la direction du tourisme et de l’artisanat de la wilaya d’Alger, organise jusqu’au 4 avril, au centre culturel Mustapha-Kateb, une exposition collective d’artisanat d’art.

 ANR
Le secrétaire général de l’Alliance nationale républicaine, Belkacem Sahli, animera,  le 18 mars à 10h, au siège du parti, une conférence de presse.

Photo news
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  •  Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • École El Melah
  • École El Melah

Football

Sports Divers

Conception/Kader Hamidi . Hebergement/Kdhosting : kdconcept