Search
L’été à Boumerdès, 15 millions d’estivants attendus
Mercredi 18 Juillet 2018
Journal Electronique

C’est parti, depuis jeudi dernier. La saison estivale dans la wilaya de Boumerdès a été lancée à partir des communes de Corso et Boudouaou El Bahri par le wali Abderrahmane Madani-Fouatih, en présence des autorités locales. Selon le directeur du tourisme et de l’artisanat, Labidi El Ouardi, « Toutes les conditions sont réunies pour la réussite de la saison estivale 2018.

Les préparatifs, travaux d’aménagement et d’équipements ont été entamés dans les délais, ce qui a permis d’être prêts », confie t-il. cette année, le nombre de plages autorisées à la baignade est passé de 45 à 47 suite à la réhabilitation des plages de Takdempt (Dellys) et Benabdallah (Boudouaou El Bahri) », a-t-il annoncé. Un nouvel hôtel est opérationnel sur le front de mer du chef lieu de wilaya et deux camps familiaux ont ouvert à Corso et Zemmouri ».

30 millions DA pour l’aménagement des plages

 

Evoquant le nombre de plages autorisées à la baignade, le wali insiste sur la récupération de toutes celles que compte le littoral de la wilaya. « Depuis mon installation, le nombre de plages autorisées à la baignade est passé de 36 en 2016 à 45 en 2017 puis à 47 plages. Nous avons consacré 30 millions DA pour les travaux d’aménagement, d’éclairage public (LED). C’est un progrès certes mais j’insiste à ce qu’à on récupère les 63 plages dont dispose la wilaya. Il faut y travailler progressivement», a-t-il fait savoir. « Il ne faut pas mettre les moyens et focaliser uniquement sur les plages du chef lieu il faudra plutôt les répartir équitablement et redynamiser toutes les communes côtières », a-t-il recommandé.

Corso et Boudouaou El Bahri relookées

Deux communes ont bénéficié, cette année, d’une attention particulière. En effet, les plages de Corso et Boudouaou El Bahri ont connu un véritable lifting. Sable passé au peigne fin, divers déchets flottant sur la mer récupérés, parkings nettoyés et tracés. Les localités et plages des deux localités présentent un nouveau visage. La forêt d’attraction de Corso a été restaurée. Doté désormais d’un front de mer, la plage « El Mouilha » est équipée d’un grand espace pour stationnement des véhicules, d’un espace vert, d’un parc d’attraction pour enfants et de nombreux chapiteaux où sont exposés produits artisanaux, matériels de pêche et autres. « Cette exposition permet aux les estivants de se distraire et découvrir ce qui se fait au niveau des directions de la santé, du commerce, les missions des services de sécurité, la santé publique et autres organismes. C’est un travail de sensibilisation », affirme Samia Ababsa, responsable d’un stand.

Madi-Net veille sur la propreté

La cérémonie d’ouverture de la saison estivale a été marquée par la signature de deux conventions entre l’entreprise Madi-Net représentéé par son premier responsable Ahmed Ammi Ali. et les communes de Corso et Boudouaou El Bahri.. Sous le slogan « Pour une plage propre », ce partenariat aura pour objectif premier , le nettoyage, la collecte et la récupération des déchets au niveau des plages de Corso et Boudouaou El Bahri. « notre entreprise a dépêché des dizaines d’agents, des équipements et des camions à bennes à ordures ménagères pour mettre à la disposition des estivants des plages propres et agréables. Tout l’environnement des plages sera doté de bacs de récupération des déchets, des corbeilles, poubelles et sacs à ordures. », assure le DG de Madi-Net. Pour le wali «La propreté n'est pas l'affaire d'une seule partie, mais surtout celle du citoyen. Aucune solution ne peut réussir sans son apport. Avec la concrétisation de ce partenariat les estivants auront un environnement propre et agréable. Il faut qu’ils soient sensibles et préservent les lieux pout leur bien être». Il n’ a pas manqué d’évoquer le lancement de deux concours « Top Commune » pour la meilleure ville et « Top Summer » pour la meilleure plage de la wilaya. Le vainqueur bénéficiera d’une récompense de 10 millions DA (1 milliard de centimes).

3500 policiers pour le « Plan Azur »

Parallèlement à l’ouverture de la saison estivale, la sûreté de wilaya a lancé son « Plan Azur ». Selon le chef de sûreté de wilaya, Ali Bedoui, « Le nombre croissant d’estivants chaque année nécessite un redéploiement humain et matériel considérable. Pas moins de 3500 policiers ont été mobilisés en prévision de la saison estivale 2018. Des patrouilles de la police, en voitures et à pieds, seront présentes en permanence pour garantir la sécurité des estivants ». Il y aura aussi la mise en application d’un plan de communication, notamment un numéro vert. Des policiers en tenue assureront la sécurité sur les plages afin d’éviter tout désagrément et parer à tout dépassement. «  Notre but est de limiter au maximum les incidents et rendre le séjour des vacanciers agréable », a-t-il expliqué.

250 agents de la protection civile

 

Pour mieux maitriser la situation dans les 47 plages autorisées à la baignade les la protection civile a mobilisé un effectif de 140 agents pour veiller à la sécurité des estivants. Néanmoins, selon un de ses responsables qui a exposé le plan d’action devant le wali, il est souhaitable de voir l’effectif déployé sur le littoral de la wilaya renforcé. C’est ainsi qu’une demande de 110 agents supplémentaires a été formulé pour porter le nombre d’agents à 250. Ne voyant pas d’inconvénient, le wali s’est montré favorable. « Il faut mettre tous les moyens. L’année dernière, Boumerdès a enregistré 22 décès lors de la saison estivale. Il faut tout faire pour réduire ce nombre et n’enregistrer aucune perte humaine », a-t-il souhaité.

Capacités d’accueil à améliorer

En dépit du décalage qu’a connu la saison estivale en raison du mois de Ramadhan, bouclé à la mi-juin, la wilaya de Boumerdès a enregistré plus d’une dizaine de milliers de visiteurs durant le mois en cours. La cadence ira crescendo. «  On s’attend à un afflux de 15 millions d’estivants. Après 12 millions en 2016, 13,6 millions en 2017, il est tout à fait logique de s’attendre à plus de visiteurs », soutient le wali. Des infrastructures hôtelières et de restauration sont disponibles pour accueillir même si des manques sont criards dans plusieurs communes côtières. », a reconnait Madani-Fouatih. Seul le chef lieu de wilaya dispose de plusieurs hôtels. la commune de Zemmouri abrite le seul complexe touristique de la wilaya mais ailleurs les capacités d’accueil sont faibles, voire inexistantes. Selon les responsables, les pouvoirs publics ne pourront pas tout régler. la contribution des investisseurs est très souhaitable.

Les tarifs des hôtels presque maintenus

Beaucoup parmi les estivants intéressés par une visite ou un séjour à Boumerdès s’interrogent d’ores et déjà sur les tarifs proposés en matière d’hôtellerie et restauration. Notre virée dans différents établissements hôteliers du chef lieu de la wilaya a permis de collecter quelques informations. Les tarifs d’une nuitée n’ont presque pas connu de changement par rapport à l’année dernière. « Medina Hôtel »parait le plus côté avec une chambre single à 8000 DA, double à 10 000 DA et une suite est facturé à 17 000 DA. Selon le chef réceptionniste, une légère augmentation avoisinant les 1000 DA a été enregistrée cette année. Les hôtels « Timezrit », « Les Lilas » et « Rocher Noir » affichent des tarifs entre 3500 DA et 4500 DA pour une chambre single, 5000 DA et 6200 DA pour la double, 6000 DA et 7400 DA pour la triple. la suite et la senior sont disponible à 7000 DA respectivement au Rocher Noir et aux « Lilas ». L’hôtel Leila en voie de finition de travaux de rénovation devrait rouvrir ses portes dans quelques jours. Par contre, l’hôtel « Soummam » a cessé ses activités. S’agissant des particuliers, des studios sur le front de mer, des appartements et des villas pieds dans l’eau ou en ville sont proposés. Selon les agences immobilières « La Citadelle », « Le Rocher Noir », « El Akkar », les tarifs diffèrent et sont négociables. « Pour un (F3), certains proposent jusqu’à 25 000 DA/jour quand chez d’autres on peut l’avoir pour 15 000 DA/jour. « L’état des lieux et les commodités (quartier, meublé, eau, parabole …) influent sur le tarif de la location », explique l’agent immobilier Lyès Boumeridja.

13 000 enfants hôtes de Boumerdès , à partir du 8 juillet

 

Les plages de l’ex Rocher Noir connaissent un afflux considérable en été. Les estivants viennent de toutes les régions du pays, voire même de l’étranger. Selon Mohamed Cherif Zelmati, chef de bureau de développement touristique et des statistiques, à la direction du tourisme et de l’artisanat, «la wilaya de Boumerdès s’apprête aussi à accueillir cet été 13 000 enfants des wilayas du sud ». Programmés en quatre sessions, à partir du 8 juillet jusqu’au 20 août prochain, ces estivants seront accueillis dans 46 écoles primaires situés dans 10 communes côtières. Selon lui, « cette action entre dans le cadre du principe de la justice sociale entre les enfants du nord et du sud et de la promotion du tourisme dans la wilaya».

Khaled H.

Santé

Environnement

Société

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 

 

Ministère des Ressources en eau

Le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, effectuera, jeudi, une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj.

Ministère de la Formation professionnelle

Le ministère de la Formation et de l’Enseignement professionnels organise, jusqu’au 15 septembre, une caravane de sensibilisation autour de son secteur.

Ministère de l’Enseignement supérieur

L’Université Abdelhamid-Ibn-Badis de Mostaganem accueille, jusqu’à jeudi, le 70e colloque de la conférence internationale pour l’étude et l’amélioration de l’enseignement des mathématiques (CIEAEM).

Ministère du Commerce

Le ministre du Commerce, Saïd Djellab, présidera, mercredi à 13h30, au niveau de l’Agence nationale de la promotion du commerce extérieur, une rencontre d’évaluation des propositions du club des exportateurs algériens relatives à la promotion des exportations agricoles.

APN

La Commission des affaires étrangères, de la coopération et de la communauté nationale à l’étranger, présidée par Abdelhamid Si Afif, achèvera mercredi ses visites d’inspection dans certains ports et aéroports.

HCI

Sous le haut patronage du Haut-Conseil islamique et avec la collaboration de l’association Saafi, spécialisée dans la finance islamique, un colloque international sera organisé les 24 et 25 novembre au palais de la culture, à Alger, sur le thème  «L’assurance takâfoul et son rôle dans le développement économique global».

Photo news
  • Tremblement exercice de terre
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Tremblement exercice de terre
  • Tremblement exercice de terre
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Conférence de presse Ouyahia
  • Crash d'un Illiouchine de transport militaire près de Boufarik, 257 morts
  • Crash d'un Illiouchine de transport militaire près de Boufarik, 257 morts
  • Crash d'un Illiouchine de transport militaire près de Boufarik, 257 morts
  • Conférence de presse Ouyahia
  • Conférence de presse Ouyahia
  • Conférence de presse Ouyahia
  • Conférence de presse Ouyahia
  • Conférence de presse Ouyahia
  • Conférence de presse Ouyahia

Football

Sports Divers

Reportage

Conception/Kader Hamidi . Hebergement/Kdhosting : kdconcept