Search
Violence au quotidien :«Le jeûne n’y est pour rien»
Lundi 26 Juin 2017
Journal Electronique

Une violence sourde s’est installée au sein de la société algérienne. Elle se traduit sous diverses formes : psychologique et physique. Toutes les catégories d’âge la subissent au quotidien.

Eclats de voix, contrariétés, grimaces, regards de travers…insultes. Bien des bagarres, voire des tueries et drames s’en suivent pour des broutilles. Des faits divers sont relatés dans la presse. Meurtres, agressions physiques et sexuelles, suicides, rivalités, actes de vengeance alimentent une chronique macabre. Le phénomène n’épargne aucun endroit, espace familial ou public. Récemment, à Alger, un père de famille s’en est pris à sa femme et ses enfants à quelques minutes de l’iftar. A El Tarf, deux commerçants se sont entretués pour un…verre d’eau. L’un d’eux a perdu la vie… Affirmation de soi, expression brutale de frustrations, de mal-vie, autodestruction, pulsions primitives prennent le dessus. Les raisons de cette violence sont multiples.

Afin de comprendre ce phénomène, des sociologues s’y sont intéressés. Des colloques, conférences sont organisés à cet effet. Des études et recherches en sociologie et psychosociologie ont été menées pour détecter les origines de la violence. Services de sécurité, pouvoirs publics, éducateurs et autres tentent d’endiguer ce fléau qui ronge le pays. L’universitaire Lhaouari Addi, dans l’une de ses publications, évoque «un tempérament national plus ou moins passionné et fougueux, qui tire ses origines dans un passé lointain». Il n’a pas omis de rappeler que «les sociétés humaines souffrent de tensions ethniques latentes, de culpabilités cachées, et donc en mal de construction d’identité et d’unité nationale».

Le terreau et l’amplificateur

En ce mois de Ramadhan, certains expliquent la violence par le jeûne qui met le corps et l’esprit à rude épreuve en cette saison de canicule. «Ce mois est censé être une occasion pour surmonter ses envies, maîtriser sa colère», indique le docteur Mahmoud Boudarène, psychiatre à Tizi Ouzou. «Des recherches médicales confirment les bienfaits du jeûne pour le corps humain», affirme-t-il, notant que «la violence est là tout au long de l’année. Il ne faut pas la justifier par le jeûne». «Certes, durant le Ramadhan, le corps subit plusieurs manques en termes de besoins biologiques pour un fonctionnement normal. Des dysfonctionnements psychobiologiques et de l’horloge biologique influent négativement sur l’humeur et la capacité de faire face à une longue journée de travail. Cela constitue un terreau pour toutes les incivilités et agressivités possibles», explique le praticien. Selon lui, «le changement d’habitudes et le chamboulement des horaires ne sont pas dus ou engendrés par le mois de ramadan».

Ce sont plutôt les effets des modes de vie et de l’évolution de la société. Pour mieux expliquer les sources de violence sociale au quotidien, le Dr Boudarène insiste : «Le problème est plus profond. Les fléaux sociaux, drogue, insécurité, manque de civisme, chômage, précarité, paupérisation sont le terreau où germe cette agressivité.» Le mois de jeûne amplifie seulement ce phénomène, fait-il observer. «Les familles notamment aux revenus faibles n’arrivent pas à pourvoir à leurs besoins. La société étant devenue consommatrice et de nouveaux besoins de toutes sortes apparaissent.» «Même le mois sacré été vidé de son sens et de ses objectifs», déplore-t-il en conclusion.

Karima Dehiles

  • Preparatif eid seghir
  • Preparatif eid seghir
  • Preparatif eid seghir
  • Ministre de la solidarité
  • Ministre de la solidarité
  • Ministre de la solidarité
  • Algerie 1 togo 0
  • Pecherie d Alger
  • Pecherie d Alger
  • Pecherie d Alger
  • Ministre de la solidarité
  • Ministre de la solidarité
  • Ministre de la solidarité
  • Ministre de la solidarité
  • Ministre de la solidarité
  • Pecherie d Alger
  • marche de gros
  • Algerie 1 togo 0
  • Algerie 1 togo 0
  • Algerie 1 togo 0
  • Algerie 1 togo 0
  • Algerie 1 togo 0
  • Algerie 1 togo 0
  • Algerie 1 togo 0
  • Algerie 1 togo 0
  • marche de gros
Monde
Société
    • Plaisir et crainte, les parents affichent prudence devant les étals de jouets

      En ces jours de fête, parents et proches gâtent leurs enfants en leur offrant de beaux cadeaux. Vêtements et chaussures, livres, tablettes, jeux vidéo, sorties de détente et de loisirs, jouets et autres articles, tout y est pour leur bonheur et celui des vendeurs installés ou improvisés  qui garnissent les étals de tous genres de gadgets. Mais au moment de l'achat, les parents se font très prudents tant la qualité des jouets fait débat. 

Economie
Culture
    • Malouf: pour Fateh Rouana « El Mahjouz est bien apprécié par le public »

      Rencontré récemment en marge d’un récital musical qu’il a donnée à la salle El-Mouggar à Alger, dans le cadre des soirées artistiques organisées par l’Office national pour la Culture et l’Information, Fateh Rouana, interprète de Malouf s’est, volontiers, prêté à nos questions.

      Entretien réalisé par Samira Sidhoum 

Sports
Santé
    • Le bisphénol A reconnu perturbateur endocrinien par une agence européenne

      L'Agence européenne des produits chimiques, l'ECHA, a annoncé reconnaître que le bisphénol A, déjà présent sur sa liste des "substances extrêmement préoccupantes", est un perturbateur endocrinien.

      Le comité chargé de ce dossier "s'est accordé à l'unanimité sur le fait que le bisphénol A est un perturbateur endocrinien", a déclaré vendredi dans un communiqué cette agence, qui a son siège à Helsinki.

L'agenda

Ministère de la santé de la population et de la réforme hospitalière

L’ES Sétif de football procédera le 23 juin à partir de 21h à une visite aux  enfants hospitalisés au sein du CHU Nafissa Hammoud(Ex Parnet)

APN

L’Assemblé populaire national poursuit ces travaux le vendredi 23 juin  2017 à 15h et la deuxième assis a 22h.

NAFTAL

Naftal informe son aimable clientèle que durant les deux jours de l’aïd-el-fitr el moubarek et à l’instar des autres jours de l’année les carburants seront disponibles à travers tout son réseau station-service à l’échelle National 7/7 et 24/24 

Wilaya d’Alger

Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales et de l’aménagement du territoire  et la ministre de la solidarité nationale et le Wali d’Alger effectueront le premier jour de l’Aïd une visite de solidarité aux centres d’aide sociale.

Association Jeunesse

Dans le cadre de la journée  internationale contre l’Abus et el trafic de drogues sous le thème « La vérité sur la consommation de drogues chez nos jeunes »

L’association « la voix des jeunes » organise une rencontre, le 1er juillet à partir de 13h30.

Ambassade du Japon

L’ambassade du Japon organise en collaboration avec le musée national de l’Enluminure d’Alger le 04 juillet à 14h30 au musée national de l’Enluminure d’Alger-Dar Mustapha Pacha- une cérémonie de commémorative du 55e anniversaire de l’établissement des relations algéro-japonases.

Palais Baya

La Direction du « Palais Baya » organise durant tout le mois de ramadhan du 27Mai au 26 juin 2017 des soirées ambiance Familiale « Qaâda Fi Zeman » Avec la participation exceptionnelle de (Cheikh El Mahroussa).

Radio Algérienne

A l’occasion du mois sacré du Ramadhan   , la Radio algérienne organise un programme culturel tout au long du mois sacré au Centre culturel de la Radio Aissa Messaoudi.

Bastion 23

Le Centre des Arts et de la Culture Palais des Rais, Bastion 23 se verra accueillir Un tout nouveau concept pour le mois sacré de cette année, El Manzah. Des soirées qui promettent d'être exceptionnelles avec un tout nouveau,  Du 27 mai 2017 au 30 juin à 21:00

ICI

L’Institut culturel Italien organise une session intensive de cours d’été de langue italienne, du 2 au 23 juillet, et du 30 juillet au 20 août. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 30 juin du dimanche au jeudi 9h- 14h

FAF

Dans le carde de demi-finales de la Coupe d’Algérie qui oppose le MC Alger à l’ES Sétif, Le matche se aura lieu aujourd’hui à 22h30 au Stade Omar-Hamadi 

 

HORIZONS, votre journal en PDF

Reportage

    • Sur les pas des douaniers aux frontières…

      Au fin fond du désert, en suivant les pistes qui mènent tout droit vers nulle part et connues des seuls contrebandiers et fraudeurs, les hommes en gris sont là. Ces douaniers s’imposent en véritable conscience et bras forts contre les trafiquants en tous genres. La hiérarchie ne les oublie pas et notre journaliste s’est retrouvée face à ces unités héroïques et leur directeur général venu en inspection à plus de 43 degrés à l’ombre et en plein Ramadhan

      De notre envoyée spéciale : Nouria Bourihane 

      Le soleil s’est levé très tôt ce jeudi 8 juin sur Bordj Badji Mokhtar (BBM). Un calme olympien règne sur les lieux. Loin du brouhaha des grandes villes, la vie paisible des habitants de ce dernier point du sud du pays ne donne pas l’impression d’être à quelques encablures de la frontière de tous les dangers.

      Read more Sur les...

Histoire
    • Vibrant hommage aux guillotinés de la guerre d'Algérie

      Un vibrant hommage a été rendu, ce mardi 20 juin à des  martyrs dont Zabana, Boualem Rahal, Saïd Touati, Belamine Mohamed et Radi H’mida.  Ces quatre derniers  ont été  guillotinés à l’aube du 20  juin 1957.

      Selon les témoignages de quelques acteurs de la révolution, ces  condamnés à la peine capitale ont été exécutés à une minute d'intervalle. Le premier, Belamine Mohamed Ameziane a été exécuté à 3h25 mn du matin et Radi H'mida une minute après.

Conception/Kader Hamidi/Kdhosting . Hebergement/Kdhosting : kdconcept