Search
- Il faut promouvoir la culture de la joie de vivre ensemble
Lundi 20 Août 2018
Journal Electronique

La journée d’étude sur le «vivre ensemble en paix», qui s’est tenue mardi au club culturel Aissa Messaoudi, à l’initiative de la Radio Algérienne, a été une occasion pour souligner les efforts consentis par l’Algérie dans la promotion du dialogue notamment, dans le monde.

Ainsi, l’ancien ministre, Mohamed Laïchoubi, a indiqué que les initiateurs de la résolution onusienne relative à la journée internationale de «vivre ensemble en paix», rappellent le génie des artistes et intellectuels novateurs. «En prenant la mesure de l’horreur de la guerre, ils ont œuvré pour panser les blessures et exorciser les atrocités. Et comme le suggère l’esprit de cette résolution, la philosophie du bonheur et la joie de vivre reprennent le dessus», souligne-t-il, notant, toutefois, que cette résolution impose aussi un terrible débat de conscience. Il a tenu à rappeler, dans un autre contexte, l’apport de la diplomatie algérienne qui a incité à un nouvel ordre économique mondial. «En 1973, lors du 4e sommet des non alignés, l’Algérie a anticipé d’une façon prémonitoire le désordre économique actuel. L’un de ses plus brillants acteurs, Abdelaziz Bouteflika, a structuré l’action de l’Algérie et façonné son image en l’imposant comme médiatrice et productrice de la paix à l’époque du défunt président, Houari Boumediene», évoque-t-il. Dans la dynamique des efforts de la décolonisation de l’Afrique, soutient-il, et présidant la 22e assemblée générale de l’ONU en 1974, le jeune Bouteflika réussi à obtenir l’exclusion de la délégation de l’apartheid en Afrique du Sud et offrir une tribune à la Palestine et à Yasser Arafat considéré alors comme terroriste. «Cette doctrine continue à promouvoir le Sahara Occidental, puisant dans les principes de la révolution qui a permis à la diplomatie algérienne de mener des actions d’envergure pour la paix et le règlement des conflits pas la voie du dialogue, dans le respect de la souveraineté des pays et la non inférence dans leurs affaires», note-t-il.

Pour Laïchoubi, la vision du président de la République autour de la réconciliation nationale a mis fin au terrorisme et au radicalisme. «Un combat que l’Algérie a mené seule», remarque-t-il.

                                                 Monseigneur Teissier: reconnaissance envers l’Etat

Evoquant cette période noire que le pays a traversé, l’ancien archevêque d’Alger, Monseigneur Henri Teissier, a souhaité que les victimes du terrorisme, aussi bien musulmanes que chrétiennes, ne soient pas reconnues dans un cadre de rappel de violence mais dans une évocation de fidélité. «La communauté chrétienne en Algérie est partie prenante dans la concorde civile. Une communauté qui a traversé les années jusqu’à ce jour, grâce à l’Etat algérien et à la qualité des relations établies chaque jour et dans chaque quartier avec nos partenaires musulmans», affirme-t-il, déplorant que la plupart des européens, au lendemain de l’indépendance, aient refusé de vivre ensemble en paix en Algérie, préférant quitter le pays. Il a exprimé, par ailleurs, sa reconnaissance envers l’Etat pour avoir réussi à promouvoir le thème de «vivre ensemble en paix» devant l’Onu.

Le directeur de l’observatoire national du service public, Abdelhak Saidi, a qualifié la concorde civile de modèle universel. «Un modèle qui appelle aussi au développement économique et sociale durable. Sans ce développement, vivre en paix sera difficile. C’est ce que les pouvoirs publics tentent d’établir en se basant sur l’équité dans le partage des richesses et sur la solidarité», explique-t-il, relevant que vivre en paix, c’est d’abord se réconcilier avec soi-même.

Mais pour selon le juriste Walid Laagouni Vivre ensemble dans une région stable et sécurisée, ne signifie pas pour autant qu’on vit en paix. «Vivre en paix ne signifie pas absence de conflits. Le système juridique en faveur de la paix et le service public sont très élaborés. Mais le problème qui se pose, c’est que, dans notre société, des survivances d’archaïsme subsistent. Il est essentiel d’établir un équilibre pour aboutir à la paix», explique-t-il, rappelant que le déficit en matière de débat public en Algérie est une contrainte. «Il s’agira donc de développer un débat public dans un espace où il n’y a pas de place pour les mauvais discours. Trouver un modèle de dialogue qui soit en adéquation avec les attentes de la société. Le plus important, ce n’est pas de ne pas avoir des désaccords, ce qui est impossible, mais de savoir comment les réguler et les pacifier», conclut-il.

F.B

Vivre en paix à travers l’art plastique

Une exposition plastique, signée par l’artiste calligraphe Saliha Khelifi, s’est tenue en marge de la journée d’étude sur «vivre ensemble en paix». Les tableaux de cette dernière composent une sorte de fresque où toutes les valeurs humaines universelles sont réunies, le pardon, le dialogue, la sagesse, l’affection, la sécurité, l’union… «Tous ces valeurs universels vont de paire. Les extrémités des formes calligraphiques sont toutes sous forme de flammes. C’est ce que j’appelle la calligraphie de feu. C’est pour évoquer les souffrances des peuples tout en valorisant les principes de la paix», explique-t-elle.

F.B

Dans une exposition de photographies

Les moments forts de «vivre ensemble en paix»

Une exposition de photographies a été également organisée à l’occasion de la journée d’étude sur «vivre ensemble en paix», pour souligner les moments forts de la réconciliation nationale et les efforts consentis en faveur des jeunes, de la liberté d’expression, de la solidarité nationale, du développement durable, dans la stabilité du pays et dans les réforme politique.

F.B

Santé

Environnement

    • Forêt de Bouchaoui : Colère contre l’Abattage d’arbres

      Depuis quelques semaines, un bras de fer oppose des habitants de quartiers limitrophes à la forêt de Bouchaoui au réseau de protection de l’enfance Nada. Le projet de création d’un foyer du cœur censé accueillir jusqu’à 200 enfants en situation difficile est à l’origine de la querelle. Dans une vidéo, largement partagée sur les réseaux sociaux ces derniers jours, les riverains dénoncent notamment la fermeture d’un des quatre accès à la forêt de Bouchaoui et même la «destruction» d’une partie de cette dernière. Sur place, la population se dit «inquiète et en colère».

Société

Destination Algérie

Culture

Histoire

    • Le musée d'Ifri, un musée pour perpétuer le Congrés historique de la Soummam

      Sorti des limbes en 1984, le musée du Moudjahid d’Ifri-Ouzellaguene, à 65 km à l’ouest de Bejaia, est assurément le monument le plus populaire des attractions historique de la wilaya, gagnant un surcroit d’intérêt au fil des années. Bâti au cœur même du site, qui en aout 1958, a accueilli, le Congrès historique de la Soummam, au nez et à la barbe de l’ennemi, il illustre, au-delà des structures et des dotations qui le composent, toute la volonté et le courage héroïque des chefs de la révolution, de libérer le pays du joug colonial Abane Ramdane, Zighoud Youcef, Larbi Ben M'hidi, Krim Belkacem, Lakhdar Bentobbal , Amar Ouamrane, et Amirouche en sont de ceux-là et qui , en se rencontrant, en ce jour d'été torride, ont dû imprimer une nouvelle impulsion à la révolution et fonder les contours de l’état indépendant. Si bien que 60 ans après, l’évènement, reste motif non seulement pour se souvenir, s’inspirer mais aussi pour se ressourcer et prendre de la graine patriotique. Chaque année ce sont plus de 15.000 visiteurs qui affluent vers le site.

Sciences et Technologies

L'agenda

Ministère de la Culture

Le ministre de la culture, Azzedine Mihoubi, rendra, aujourd’hui à 18h, à la salle Ibn Zeydoun, hommage au chanteur, Sadek Djamaoui du groupe El Bahara.

Ministère de l’Environnement

La ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables Fatma-Zohra Zerouati poursuit aujourd’hui sa visite de travail et d’inspection dans la Wilaya de Tébessa.

Ministère de la Formation professionnelle

Le ministère de la Formation et de l’Enseignement professionnels organise, jusqu’au 15 septembre, une caravane de sensibilisation autour de son secteur.

Ministère des Moudjahidine

Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni présidera les 19 et 20 août, dans la wilaya de Tébessa, la célébration officielle de la journée nationale du Moudjahid correspondant au 20 août 1955-1956/2018

HCI

Sous le haut patronage du Haut-Conseil islamique et avec la collaboration de l’association Saafi spécialisée dans la finance islamique, un colloque international sera organisé les 24 et 25 novembre au palais de la culture à Alger, sur le thème  «L’Assurance takâfoul et son rôle dans le développement économique global».

ONCI

L’Office national de la culture et de l’information organise, jusqu’au 18 août à Oran, les journées culturelles du Sud animées par une pléiade d’artistes et artisans de Béchar et d’Ouargla. Des expositions artisanales et des soirées artistiques se tiendront sur l’esplanade Sidi M’Hamed.

Don de sang

La fédération algérienne des donneurs de sang, en collaboration avec l’agence nationale de don de sang, lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à offrir un peu de son sang.

SEAAL

Pour la préservation des milieux aquatiques, Seaal lance la cinquième édition des journées «Main dans la main» jusqu’au 6 septembre sous le thème «Mobilisons-nous pour la préservation de notre littoral.»

 

Musée national du moudjahid

Le Musée national du moudjahid organise, aujourd’hui à 10h, au niveau des musées du moudjahid à travers le pays, la 286e rencontre avec les moudjahidine et moudjahidate pour l’enregistrement de leurs témoignages sur la guerre de Libération.

SMA

Les Scouts musulmans algériens accueilleront, au Village africain de Sidi-Fredj, du 25 août 2018 au 5 septembre 2018, la 32e édition du Camp arabe de scouts avec la participation de 19 pays arabes représentés par plus de 1.200 jeunes.

Photo news
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust

Football

Reportage

Conception/Kader Hamidi . Hebergement/Kdhosting : kdconcept