Search
- Djamel Kaouane : «C’est le résultat du génie des algériens»
Lundi 20 Août 2018
Journal Electronique

Le ministre de la communication, Djamel Kaouane, a appelé, mardi à Alger lors de la journée d’étude sur le «vivre ensemble en paix» organisée par la Radio Algérienne, à aller vers une autonomie de pensée et à imposer des concepts algériens.

«Les peuples du sud ne sont pas moins intelligents, moins qualifiés que les autres peuples. La célébration, à partir de cette année, de la journée internationale de «vivre ensemble» est le fruit du génie des algériens. De même que la Déclaration du 1er novembre qui véhicule des valeurs universelles», souligne-t-il, rappelant que les philosophes des siècles de lumière, dont la plupart s’inspire aujourd’hui, étaient racistes. Ce qui nécessite, selon lui, une révision dans les concepts.

«Les notre doivent être le fruit de nos propres réflexions. Quand on parle de la Palestine et de l’horreur qu’elle traverse, il ne faut pas s’imprégner des concepts étrangers qui emploient le terme «affrontement» et non tuerie. Il ne s’agit pas d’affrontement. Israël tue des innocents, dont des enfants», dit-il à l’adresse des journalistes. Notre pays, rappelle-t-il, a subi les affres du terrorisme qui a propagé la haine dans les villes, les villages, les quartiers, et qui a failli avoir raison de la structure de l’Algérie. Pis, note-t-il, l’islam a même été entrainé dans ce tourbillon de violence, qui a couté la vile à des dizaines de milliers des algériens et algériennes.

ministre de la communication Djamel Kaouane 0000

«Sans les valeurs du 1er novembre, un exemple de sacrifie pour Dieu et la patrie, de droits, de libertés et de justice, l’Algérie n’aurait pas pu résister aux affres du terrorisme et de son impact», affirme-t-il, soulignant le rôle important du président de la République, dans la réhabilitation de l’entente nationale et l’effacement des effets de la destruction et de la haine dans les cœurs. Le chef de l’Etat, rapporte-t-il, a fait part d’une grande sagesse en appelant à la réconciliation nationale, à la paix. «Ce qui a aboutit à la concorde civile qui a suscité un grand engouement et grâce à laquelle la sécurité et la quiétude ont été restituées. Elle a ouvert le champ à une vie meilleure, dans la dignité et la fierté et libérer les capacités nationales pour l’édification et le développement du pays», remarque-t-il. Kaouane signalera que c’est grâce à cette vision pacifique que la concorde civile a transité vers la réconciliation nationale et à la paix, auxquelles les citoyens ont répondu présents. «Le président Bouteflika a appelé au dialogue entre les civilisations, incitant les nouvelles générations et futures à y adhérer, à le promouvoir. Et ce, en introduisant les valeurs de ce dialogue dans les programmes et méthodologies éducatifs dans le but d’éduquer les populations sur l’entraide, la solidarité. Les systèmes culturels, religieux, éducatifs et médiatiques doivent lutter contre la violence et soutenir le dialogue qui se construit sur les valeurs civilisationnelles et l’amour de la connaissance. Cultiver la culture de rapprochement entre les peuples et la paix», souligne-t-il. Il observera que le chef de l’Etat a toujours œuvré pour la promotion de notre culture, de notre religion, appelant les médias à encourager le pardon au lieu du désaccord, le dialogue au lieu de conflit, être au service de l’humanité. «La réconciliation nationale est devenue une source d’inspiration pour les algériens dans leurs rapports avec les autres. Mais mis à part l’apport de notre pays à la communauté internationale dans la proclamation de la journée mondiale de vivre ensemble, l’Algérie a été aussi devancière dans la littérature juridique internationale à travers la résolution 15-14, sur l’octroi de l’indépendance aux peuples et les pays colonisés», relève-t-il. Dans les années 70, poursuit-il, alors que l’Algérie qualifiait Nelson Mandela de combattant pour la liberté, d’autres le désignait de terrorise. «Aujourd’hui, c’est un modèle pour l’humanité. De la force nait le droit, comme l’a signalé un imminent juriste», conclut-il.

Farida Belkhiri

Santé

Environnement

    • Forêt de Bouchaoui : Colère contre l’Abattage d’arbres

      Depuis quelques semaines, un bras de fer oppose des habitants de quartiers limitrophes à la forêt de Bouchaoui au réseau de protection de l’enfance Nada. Le projet de création d’un foyer du cœur censé accueillir jusqu’à 200 enfants en situation difficile est à l’origine de la querelle. Dans une vidéo, largement partagée sur les réseaux sociaux ces derniers jours, les riverains dénoncent notamment la fermeture d’un des quatre accès à la forêt de Bouchaoui et même la «destruction» d’une partie de cette dernière. Sur place, la population se dit «inquiète et en colère».

Société

Destination Algérie

Culture

Histoire

    • Le musée d'Ifri, un musée pour perpétuer le Congrés historique de la Soummam

      Sorti des limbes en 1984, le musée du Moudjahid d’Ifri-Ouzellaguene, à 65 km à l’ouest de Bejaia, est assurément le monument le plus populaire des attractions historique de la wilaya, gagnant un surcroit d’intérêt au fil des années. Bâti au cœur même du site, qui en aout 1958, a accueilli, le Congrès historique de la Soummam, au nez et à la barbe de l’ennemi, il illustre, au-delà des structures et des dotations qui le composent, toute la volonté et le courage héroïque des chefs de la révolution, de libérer le pays du joug colonial Abane Ramdane, Zighoud Youcef, Larbi Ben M'hidi, Krim Belkacem, Lakhdar Bentobbal , Amar Ouamrane, et Amirouche en sont de ceux-là et qui , en se rencontrant, en ce jour d'été torride, ont dû imprimer une nouvelle impulsion à la révolution et fonder les contours de l’état indépendant. Si bien que 60 ans après, l’évènement, reste motif non seulement pour se souvenir, s’inspirer mais aussi pour se ressourcer et prendre de la graine patriotique. Chaque année ce sont plus de 15.000 visiteurs qui affluent vers le site.

Sciences et Technologies

L'agenda

Ministère de la Culture

Le ministre de la culture, Azzedine Mihoubi, rendra, aujourd’hui à 18h, à la salle Ibn Zeydoun, hommage au chanteur, Sadek Djamaoui du groupe El Bahara.

Ministère de l’Environnement

La ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables Fatma-Zohra Zerouati poursuit aujourd’hui sa visite de travail et d’inspection dans la Wilaya de Tébessa.

Ministère de la Formation professionnelle

Le ministère de la Formation et de l’Enseignement professionnels organise, jusqu’au 15 septembre, une caravane de sensibilisation autour de son secteur.

Ministère des Moudjahidine

Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni présidera les 19 et 20 août, dans la wilaya de Tébessa, la célébration officielle de la journée nationale du Moudjahid correspondant au 20 août 1955-1956/2018

HCI

Sous le haut patronage du Haut-Conseil islamique et avec la collaboration de l’association Saafi spécialisée dans la finance islamique, un colloque international sera organisé les 24 et 25 novembre au palais de la culture à Alger, sur le thème  «L’Assurance takâfoul et son rôle dans le développement économique global».

ONCI

L’Office national de la culture et de l’information organise, jusqu’au 18 août à Oran, les journées culturelles du Sud animées par une pléiade d’artistes et artisans de Béchar et d’Ouargla. Des expositions artisanales et des soirées artistiques se tiendront sur l’esplanade Sidi M’Hamed.

Don de sang

La fédération algérienne des donneurs de sang, en collaboration avec l’agence nationale de don de sang, lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à offrir un peu de son sang.

SEAAL

Pour la préservation des milieux aquatiques, Seaal lance la cinquième édition des journées «Main dans la main» jusqu’au 6 septembre sous le thème «Mobilisons-nous pour la préservation de notre littoral.»

 

Musée national du moudjahid

Le Musée national du moudjahid organise, aujourd’hui à 10h, au niveau des musées du moudjahid à travers le pays, la 286e rencontre avec les moudjahidine et moudjahidate pour l’enregistrement de leurs témoignages sur la guerre de Libération.

SMA

Les Scouts musulmans algériens accueilleront, au Village africain de Sidi-Fredj, du 25 août 2018 au 5 septembre 2018, la 32e édition du Camp arabe de scouts avec la participation de 19 pays arabes représentés par plus de 1.200 jeunes.

Photo news
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust

Football

Reportage

Conception/Kader Hamidi . Hebergement/Kdhosting : kdconcept