bannière vote
L'Algérie et la Tunisie appellent à l'arrêt immédiat des hostilités en Libye
Search
Dimanche 08 Décembre 2019
Journal Electronique

Le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum et son homologue tunisien, Khémaies Jhinaoui, ont appelé, vendredi 26 Avril, à Tunis, les parties libyennes à l'arrêt "immédiat" des hostilités pour mettre fin à l'effusion de sang du peuple libyen dans l'intérêt suprême de la Libye.

Dans un appel conjoint sur la situation en Libye rendu public à l'occasion de la visite de M. Boukadoum à Tunis à l'invitation de son homologue tunisien, les deux parties ont affirmé que le règlement de la crise libyenne "ne saurait être militaire", mettant l'accent sur l'impératif de la reprise du dialogue inclusif inter-libyen et la préservation du processus politique comme unique solution à la crise libyenne conformément aux dispositions de l'accord politique, aux fins de parachever la période transitoire et les échéances électorales sous l'égide des Nations Unies. Boukadoum et Jhinaoui ont renouvelé leur appel pour la tenue d'une réunion urgente dans le cadre de l'initiative tripartite et l'intensification de leurs efforts et actions dans les différents autres cadres en vue de mettre fin à la détérioration de la situation sécuritaire en Libye et redynamiser rapidement le processus politique. A cet effet, les deux parties ont appelé à mettre un terme aux hostilités pour éviter l'effusion de sang des Libyens. Les deux ministres ont souligné le soutien de leur pays respectifs aux efforts onusiens menés par l'Envoyé spécial de l'ONU pour la Libye, Ghassan Salamé visant un règlement politique inclusif et consensuel entre toutes les parties libyennes à même de préserver la sécurité, la stabilité et la souveraineté de la Libye. D'autre part, Boukadoum et Jhinaoui ont évoqué la responsabilité de la communauté internationale dans le règlement de la crise à travers le soutien aux parties libyennes pour le parachèvement du processus politique. La visite en Tunisie du ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum s'inscrit dans le cadre de "la tradition de coordination et de concertation" entre les deux pays notamment en ce qui concerne la situation détérioré en Libye à la lumière des développements survenus dans la capitale Tripoli et leurs répercussions directes sur la sécurité et la stabilité de la région.

APS

Science and technology

Environment

Society

History

Tourism

Culture

Local

Football

Various Sports

Press Report

HORIZONS, VOTRE JOURNAL EN PDF

Hebergement/Kdhosting : kdconcept