Print

En prévision de la double confrontation des éliminatoires de la CAN 2019 face au Bénin le 12 octobre (à Blida) et le 16 du même mois (à Cotonou), la sélection nationale de football a débuté lundison stage de préparation au Centre technique national de Sidi Moussa (Alger).

Un stage d’une semaine qui devra prendre fin le lendemain du deuxième rendez-vous entre les deux pays. Ce sont 23 joueurs concernés par cette nouvelle étape de la campagne qualificative au tournoi camerounais. Une étape déterminante dans la mesure où ses résultats lèveront en grande partie le voile sur les chances de qualifications des Verts. Après avoir réussi un résultat probant pour sa première sortie en terre gambienne imposant le nul aux Scorpions (1-1) dans un duel disputé dans des conditions organisationnelles grandement défaillantes, le nouveau patron de la barre technique des Verts, Djamel Belmadi, a maintenu sa vision de «tout professionnel» dressant, en effet, une liste de 23 joueurs comportant un seul élément évoluant en championnat d’Algérie. Il s’agit du gardien de l’Entente de Sétif, Mustapha Zeghba. Pour le présent stage, le staff technique algérien a «passé l’éponge» sur le duo de FC Metz, à savoir le gardien Alexandre Oukidja et le milieu de terrain Farid Boulaya. Une mise à l’écart motivée par l’indisponibilité des deux éléments en question au premier jour du stage. Oukidja et Boulaya ont été laissés à la disposition de leur club le FC Metz en prévision du match important d’hier soir en déplacement contre les Sochaliens dans le cadre du championnat de France de Ligue 2. Djamel Belmadi voulait des joueurs disponibles dès le premier jour du regroupement en vue de mettre parfaitement en œuvre son plan de préparation du doubles rendez-vous contre les Écureuils béninois. C’est ce qui explique, d’ailleurs, le début du stage des Verts avec un effectif au grand complet. Des joueurs visiblement en bonne forme physique et technique, à l’instar, entre autres, des Raïs M’Bolhi, Riyad Mahrez,       Mustapha Belfodil, Youcef Attal, Saphir Taïder, Nabil Bentaleb, Yacine Brahimi, Ismael         Bennacer, Yacine Benzia et Baghdad Bounedjah qui réalisent des matches de haut niveau avec leurs clubs respectifs. Des indicateurs favorables renforçant la thèse d’une double victoire algérienne qui la placerait en pole position de qualification à la CAN 2019. Après deux journées disputées, l’équipe nationale occupe la première place du groupe D avec quatre points conjointement avec son adversaire du jour suivie par la Gambie et le Togo avec un point chacun.

Kamel Y.